Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 : Condé revient à 2 longueurs de Soyaux

La course-poursuite à distance continue en vue du maintien en D1. Condé arrache le nul face à Saint-Etienne, alors Soyaux s'incline lourdement à Lyon



Soyaux et Dupuis battues à Lyon sont toujours à la lutte avec Condé (photo : Van Gol)
Soyaux et Dupuis battues à Lyon sont toujours à la lutte avec Condé (photo : Van Gol)
DIVISION 1
Matches en retard

Dimanche 17 mai 2009 (13e journée)
Condé-Saint-Etienne 2-2
Pichonnier 43', Thetiot 87' ; Makanza 30', 35'
Dimanche 17 mai 2009 (17e journée)
Lyon-Soyaux 7-0
Katia 16', 52', Thomis 33', Schelin 41', 49', 56', Necib 62'

CLASSEMENTS
RESULTATS


Le championnat va semble-t-il offrir du suspense jusqu'à la dernière journée prévue le 31 mai. Avec le revers de Soyaux face au champion de France, et surtout le nul entre Condé et Saint-Etienne, la 11e place n'a pas encore trouvé son équipe. Cela se jouera une chose désormais entre Soyaux et Condé.

Une place synonyme de relégation que Condé n'a pas l'intention de conserver. Après des résultats qui lui ont permis de remonter au classement en avril dernier, les Condéennes recevaient Saint-Etienne en match en retard.

Une rencontre que les Stéphanoises ne devaient pas perdre non plus, car elles n'étaient pas non plus assurées du maintien. Autant dire qu'il y avait de l'enjeu de part et d'autre. Après avoir semblé s'acheminer vers une victoire synonyme de maintien définitif pour Saint-Etienne, Condé a finalement réussi à égaliser à la 87e minute. L'entame avait tourné à l'avantage des Stéphanoises, qui ouvraient le score sur une transversale jusqu'à Houara, qui débordait sur l'aile droite, adressait un centre que Makanza touchait pour tromper Nerbonne (30'). Un coup franc rapidement perdu, une contre attaque rapide et Makanza qui doublait la mise (35'). Saint-Étienne n'avait toutefois pas le temps de s'endormir sur ses lauriers. Pichonnier partait au but, réalisait le coup du sombrero et enchaînait avec une frappe imparable (43'). Les Condéennes se lançaient à l'assaut et sur un corner, Morel trouvait Thétiot en retrait. Cette dernière saisissait sa chance et redonnait l'espoir de maintien aux locales (2-2, 87').

Dans le même temps, Soyaux n'a pas pu tenir face à Lyon. Car même déjà assurées de conserver leur titre, les Lyonnaises n'entendaient pas galvauder leur fin de championnat. Mais, Soyaux refusant de fermer le jeu, et jouant avec habileté le hors-jeu, n'avait pas envie de venir en victime. Les filles de Bernadette Constantin parvenaient à défendre sous les nombreux assauts olympiens pour ne céder que par trois fois en première période. L'entame de la seconde période était plus délicate pour les Sojaldiciennes qui se replaçaient moins bien et défendaient trop bas. La sanction était immédiate. En vingt minutes, Lyon concrétisait sa supériorité technique, et surtout athlétique, par quatre nouvelles réalisations (0-7, 65e). Mais, malgré l'avalanche, Soyaux parvenait à sortir la tête de l'eau, à mieux tenir le ballon, et à stopper l'hémorragie grâce, notamment, à Stribick inspirée dans ses buts.

Le calendrier de fin de saison

Document sans nom
   
24 mai
31 mai
Soyaux 39 pts reçoit Montpellier (3e) va à Saint-Etienne (8e)
Condé 37 pts va à Nord Allier (5e) reçoit Juvisy (2e)

En cas d'égalité, Soyaux devant Condé aux confrontations directes.


Lundi 18 Mai 2009
Sébastien Duret

Dans la même rubrique :