Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 - Elodie WOOCK annonce son départ du RODEZ AF

Arrivée l'été dernier à la tête de l'équipe de D1 de Rodez, Elodie Woock aura permis à la formation de prolonger son bail au plus haut niveau. Mais une proposition professionnelle qu'elle ne peut refuser vient d'entraîner son départ pour la saison prochaine.



Elodie Woock quitte le RAF en fin de saison (photo club)
Elodie Woock quitte le RAF en fin de saison (photo club)
L'ancienne internationale a annoncé en fin de semaine dernière à son président qu'elle ne pourrait poursuivre l'aventure au RAF. Un président qui reconnait le travail accompli par Elodie Woock sur le plan de la rigueur mais aussi des résultats : "Elle a maintenu l'équipe en D1 respectant les objectifs du club en dépit d'un contexte de plus en plus élitiste dans cet univers du football féminin" déclarait Jean-François Teffo au quotidien local.

Ce choix de départ en fin de championnat s'explique par une opportunité d'emploi pour la professeure d'EPS qu'elle ne peut refuser même si elle aurait préférer accomplir un cycle de trois ans au club. "J'ai eu une proposition d'emploi que je ne pouvais refuser de l'université de Toulouse. J'avais postulé pour prendre la responsabilité d'une section sportive. Cela fait de nombreuses années que je suis professeur d'EPS dans un collège. Je souhaite faire évoluer ma carrière professionnelle. La réponse de l'université a été positive. Ne pouvant pas concilier l'entraînement des joueuses du RAF avec mon nouvel emploi, j'ai prévenu le président du RAF, Jean-François Teffo de ma décision de démissionner" a t-elle déclarer à La Dépêche du Midi.

Qui pour succéder ?

Pour le club ruthénois, il reste désormais à trouver un remplaçant à celle qui avait le relais il y a un an de Franck Plenecassagne. Le président dispose de quelques semaines devant lui pour trouver la bonne personne. "Nous avons des solutions en interne comme en externe. Des candidatures sont arrivées sur mon bureau. Je vais prendre le temps de choisir la personne capable de maintenir le club en D1 pour la saison prochaine. On ne peut pas se tromper". Satisfait du travail accompli avec Elodie Woock, le Président sait aussi que le maintien en D1 sera sportivement et financièrement de plus en plus difficile à obtenir rappelant qu'à Rodez, les filles ne sont pas payées.

Mardi 23 Avril 2013
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :