Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 - Face à SOYAUX, MONTPELLIER, c'est l'efficacité !

Les filles de Soyaux ont concédé leur quatrième défaite à domicile en autant de match, certes face à une excellente équipe de Montpellier réaliste qui joue les premiers rôles du championnat.



Montpellier avant le match contre Soyaux (photo Christophe Ringaud)
Montpellier avant le match contre Soyaux (photo Christophe Ringaud)
Décidément la pelouse du stade Lebon, utilisée pour la troisième fois n’a pas avantagé les Sojaldiciennes. Dès le coup d’envoi, Montpellier presse et ne va pas tarder à ouvrir le score. Décalée sur la gauche par Andressa Alves, Marie-Charlotte Léger ajuste une frappe croisée du droit qui termine dans le petit filet opposé, sur l’action Amandine Guérin en essayant de repousser la balle se retourne un doigt (0-1, 3’). Laura Bourgouin adresse un long centre pour Anna Clérac pour une frappe sur laquelle se couche bien Laëtitia Philippe (5e). Sandie Toletti donne dans l’intervalle à Andressa Alves qui est devancée par la bonne sortie d’Amandine Guérin (11e). Alors que Soyaux aurait dû bénéficier d’un pénalty, Montpellier part en contre attaque et Marie-Charlotte Léger voit sa tentative de lob rebondir devant le but passer au dessus de la transversale (21e).

3-0 à la pause

Soyaux se fait surprendre ensuite sur un long dégagement de Linda Sembrant pour Andressa Alves dans le couloir gauche qui sert devant le but Laëtitia Tonazzi qui met le plat du pied droit pour tromper Amandine Guérin (0-2, 23’). Un but est ensuite refusé à Marie-Charlotte Léger pour une position de hors jeu (25e). Mais Montpellier continue à être dangereux. Sakina Karchaoui donne dans la profondeur à Sofia Jakobsson qui se joue de la défense pour centrer au premier poteau pour l’extérieur du pied droit de Laëtitia Tonazzi (0-3, 33’).

Juan Paredes décide d'effectuer à la pause deux changements avec les entrées à Soyaux de Thibaut et Boudaud. Au retour de vestiaires, les Charentaises réussissent à s'approcher du but adverse mais sans plus de succès. A l'inverse, Andressa Alves décale Marie-Charlotte Léger, à droite, qui, de l’extérieur de la surface, lobe Amandine Guérin, venue à sa rencontre (0-4, 53').

Penalty manqué par Soyaux

Tonazzi inscrit un doublé
Tonazzi inscrit un doublé
Le réalisme montpelliérain est presque insolent. Sofia Jakobsson sur le côté droit centre en retrait, la défense locale tarde à dégager, Andressa Alves bénéficie d’un contre en s’aidant de la main pour se retrouver seule face à Amandine Guérin et lui mettre la balle sur sa droite (0-5, 61’). Tout à l'inverse d'une équipe de Soyaux qui obtient un pénalty pour une faute de Marion Torrent sur Anna Clérac car la tentative de Laura Bourgouin fuit le cadre (68e). Le dernier but surprend tout le monde dont Amandine Guérin avec un corner direct d’Andressa Alves, de la droite vers la gauche, qui entre dans la lucarne du premier poteau (0-6, 72’). Alors que Montpellier gère en faisant tourner son effectif, une bonne frappe de Justine Deschamps suite à un coup franc sortant est la dernière occasion à retenir (79e).

Battues lourdement, les filles de Soyaux tenteront de se refaire une santé samedi prochain en Corrèze à Lubersac face à Rodez, avant un délicat déplacement à Lyon. Pour Montpellier, il faudra enchaîner par un autre déplacement à Saint-Maur.

Christophe Ringaud

REACTIONS

Juan Paredes (entraîneur de Soyaux)
"Les filles n'ont pas refusé le jeu. La seule chose qui nous a manqué, c'est dû à une trop grande naïveté. On s'est fait prendre souvent à revers. On n'a pas pu, ou su couper les trajectoires. Sur les trois premières occasions, elles marquent trois buts, c'est aussi la différence entre une équipe comme Soyaux et une équipe comme Montpellier. Il y a une classe d'écart ce soir.
Je ne suis pas déçu par la prestation des filles, mais c'est surtout la naïveté qui coûte chère. Ce sont des matchs où il y a beaucoup de choses à retenir. L'observation de cette rencontre pourra me donner pas mal d'indications pour la suite. On est trop tendre, trop juvénile. Il faut avoir une concentration de tous les instants.
Sur le papier, on aurait avoir une couverture, mais cela n'a jamais eu lieu. Ce n'a pas très bien fonctionné. On sait que la rapidité de ces équipes-là, où on a un déficit de vitesse, doit nous faire procéder dans ce style-là. Il y a la théorie et la pratique. Mais aujourd'hui (ndlr samedi), on l'a payé comptant. Mais les filles ne sont pas dégonflées en terme de jeu. Elles ont su amener plusieurs fois le ballon dans le camp adverse, sans réussite. On a eu des situations chaudes. En perdant 3-0, on a enchaîné des mouvements. Les filles l'ont plutôt bien fait. Après on est sanctionné en livrant beaucoup d'espaces à l'adversaire et le score est lourd. Il faut plus de consistance pour pratiquer ce genre d'équipes. Cela va nous servir de leçon."

Jean-Louis Saez (entraîneur de Montpellier)
"On a fait une prestation très intéressante en marquant six buts sans en encaisser à l'extérieur. L'année dernière, on avait perdu deux points ici en faisant match nul (1-1). On marque très tôt ce qui a obligé Soyaux a poussé. Ca a donné un match ouvert, et Soyaux a montré un bon visage malgré la défaite 6-0. On cherche toujours à progresser dans le jeu avec un groupe qui vit bien et travaille bien. Mais on ne va pas s'enflammer.
Tonazzi était rentrée une demi-heure face à Rodez avec une passe décisive, aujourd'hui elle marque deux buts et a participé grandement à l'animation offensive. On n'a pas un onze titulaire, mais un groupe de 16 à 18 joueuses. Aujourd'hui, Romanelli et Uffren sont restées à Montpellier. Tonazzi avec son expérience est une joueuse cadre dans un groupe où chaque joueuse a son importance.
Réactions avec vidéo Erwan Chapel

Samedi 7 novembre 2015 - 18h00 - Angoulême (stade Lebon)
ASJ Soyaux Charente - Montpellier HSC : 0-6 (0-3)
Spectateurs : 600
Arbitres : Elodie Coppola assistée de Seyfullah Gocgun et Amin Bouayyad.
Buts : Marie-Charlotte Léger 3’, 53’, Laëtitia Tonazzi 23’, 34’, Andressa Alves 61’, 72’
Avertissements : Marie Aurelle Awona 12’ pour Soyaux ; Kelly Gadéa 90’+2 pour Montpellier.

ASJ Soyaux Charente : 1-Amandine Guérin ; 2-Anaïs Dumont (cap), 5-Marie Aurelle Awona, 22-Siga Tandia, 27-Cynthia Viana (11-Viviane Boudaud 46’), 4-Justine Deschamps ; 7-Mélissa Godart (19-Julie Thibaud 46'), 25-Marion Leroy (26-Allison Blais 65'), 10-Gwendoline Djebbar ; 13-Anna Clérac, 17-Laura Bourgouin. Entr.: Juan Paredes.
Non utilisées : 16-Cassandra Moinet, 24-Kelly Koné.
Montpellier HSC : 16-Laëtitia Philippe ; 4-Marion Torrent, 3-Kelly Gadéa (cap), 23-Linda Sembrant, 26-Sakina Karchaoui (5-Laura Agard 74') ; 7-Rumi Utsugi, 8-Sandie Toletti ; 18-Marie-Charlotte Léger (14-Virginia Torrecilla 59'), 10-Andressa Alves, 17-Sofia Jakobsson ; 9-Laëtitia Tonazzi (21-Valérie Gauvin 66'). Entr.: Jean-Louis Saez
Non utilisées : 1-Solène Durand, 20-Viviane Asseyi


Dimanche 8 Novembre 2015
Sebastien Duret


Dans la même rubrique :