Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 - Hervé DIDIER (AS Saint-Etienne) répond aux déclarations de Patrice LAIR

Très mécontent suite aux déclarations de son homologue Patrice Lair à la suite du derby face à l'OL Féminin, le coach des Vertes a tenu à mettre les choses au clair et à donner son point de vue sur la situation actuelle entre les deux clubs.



D1 - Hervé DIDIER (AS Saint-Etienne) répond aux déclarations de Patrice LAIR
Suite à la victoire de son équipe dimanche 17 mars dernier au Stade de Gerland dans le derby, Patrice Lair (le coach lyonnais) avait déclaré que "l'AS Saint-Etienne était venu à Lyon pour clairement jouer la défense", n'avait "rien montré offensivement". "Ce n'est pas comme ça qu'on fait avancer et progresser une équipe", nous avait-il déclaré à la fin du match. Une semaine après, l'entraîneur adverse, Hervé Didier, a tenu à mettre les choses aux claires sur des déclarations qu'il juge "déplacées".

Benjamin Roux

Hervé Didier : "J'ai été surpris ! J'ai trouvé ces déclarations déplacées, on aurait largement pu s'en passer. Cela ne m'enchante pas de répondre à ces critiques, loin de là, mais il y a certaines choses qu'on ne peut pas laisser passer. S'attaquer comme ça à l'AS Saint-Etienne, mais également et indirectement au championnat de France, ce n'est pas correct. Je trouve un peu cavalier de se permettre de dire des choses pareilles, et je suis assez gêné par le fait que ça ne gêne personne justement ! Par rapport à tout ce qu'il a pu dire, je ne suis pas en accord avec lui. Je suis heureux que Patrice Lair ait constaté que nous sommes venus à Gerland pour défendre. Très humblement et contrairement à sa pensée, je suis satisfait que mes joueuses soient arrivées à poser des problèmes à cette équipe lyonnaise, tout du moins durant la première période. Malheureusement, M.Lair ne semble pas vouloir l'admettre. Il est important de souligner que la totalité de mon groupe a fait énormément d'efforts durant cette rencontre, c'est pourquoi je suis très fier de mes filles, notamment parce qu'elles ont beaucoup progressé défensivement. Elles gagnent en expérience, je suis plutôt fier de ce qu'elles ont réalisé grâce à leur sérieux et leur détermination. J'ai plusieurs personnes de mon entourage qui ont assisté à la rencontre, et je ne suis pas sûr qu'elles se soient fait "chier" comme le sous-entend le coach lyonnais. C'est moi qui décide de ce qui se fait dans mon vestiaire, je dirige mon groupe, il n'a pas à faire de déclarations là-dessus. J'aimerai lui dire qu'il n'a pas a juger de ce que notre staff fait. Au niveau pédagogique, je suis persuadé d'avoir des choses à apprendre, mais certainement pas venant de sa part. D'un point de vue personnel, la gestion d'une seule équipe me donne pas mal de boulot, lui est capable de faire les deux. Justement, lorsqu'il fait ces déclarations, je me demande s'il regarde ce qui se passe autour de lui. Je voudrais simplement faire un petit rappel, c'est que la majorité des filles évoluant dans le championnat de France ne sont pas des professionnelles. La plupart d'entre elles ont un travail, sont étudiantes, et font le maximum pour être les plus performantes possibles. Si le championnat de France est ennuyeux, je lui propose d'arrêter de faire uniquement des matchs de coupe d'Europe, car on ne peut pas nier le fait qu'il a a sa disposition une des meilleures équipes de football féminin en Europe. Tous ces jugements sont un manque de respect total envers le staff, l'équipe, et toute la corporation de l'AS Saint-Etienne. Cette déclaration ne va pas uniquement à l'encontre de notre équipe, mais au-delà, à l'encontre de nombreuses autres formations de notre championnat. Est-ce que cette manière de faire marque le respect envers les autres joueuses, équipes, clubs de D1 féminine ? Je lui pose la question, mais je pense avoir d'ores-et-déjà un petit peu la réponse ! Il a à sa disposition un des meilleurs centres de formation de France, les meilleures joueuses européennes, ce n'est pas pour autant qu'il doit en oublier le respect. N'importe quel technicien disposant des mêmes moyens pourrait, au moins, faire aussi bien que lui. Il faut donc un peu d'humilité. Chaque club avance à son rythme, avec ses moyens, et je pense que toutes les joueuses de notre équipe et du championnat de France, méritent autant le respect que celles de Lyon, car elles ont plein de choses à gérer en dehors du football. On ne demande rien de plus que d'être respecté".

Vendredi 22 Mars 2013


Dans la même rubrique :