Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 - Inès JAURENA (FF ISSY) : "Heureuse d'être de retour en France"

De retour en France où elle a repris l'entrainement avec le FF Issy, Inès Jaurena a répondu à nos questions et revient sur son expérience outre-Atlantique.



D1 - Inès JAURENA (FF ISSY) : "Heureuse d'être de retour en France"
Après quatre années aux Etats-Unis, quel bilan tirez-vous de votre expérience américaine ?
Mon expérience en tant que sportive universitaire aux Etats-Unis a été une réussite, sur plusieurs plans. Notamment social, sportif et professionnel. Je conseillerais à tout sportif en ayant l'opportunité d'aller vivre cette aventure. La passion et les moyens existants derrière le sport, même universitaire, y sont incroyables. En tant que sportive j'ai eu l'impression d'être traitée comme une professionnelle pendant les quatre saisons passées à Florida State. De plus les gens sont en général très accueillants, l'éducation très portée sur l'échange humain et la communication. J'y ai remarqué l'importance d'un facteur, la "confiance en soi", sur lequel j'ai personnellement encore beaucoup de progrès à faire. Ce facteur est très important aux yeux des américains et peut, pour moi, expliquer en partie leur réussite sur les compétitions sportives internationales. Sans oublier bien sur les moyens mis à disposition des athlètes.

Qu’est ce qui a motivé votre départ outre-Atlantique ? Les études, le soccer ?
Mon départ outre-Atlantique m'a d'abord été suggéré par les membres de ma famille, et je leur en suis reconnaissante. Ma décision a été prise par rapport à plusieurs facteurs. Le fait d'obtenir une éducation, de jouer au football dans un pays où le "women soccer" a tant d'importance et peut être par dessus tout, l'occasion d'apprendre à maîtriser l'anglais.

Vous avez été championne d’Europe U19, espérez vous en revenant en France pouvoir prétendre de nouveau à une sélection ?
J'ai adoré représenter mon pays dans les compétitions avec les sélections jeunes, cela fait de loin partie de mes meilleurs souvenirs en tant que sportive. Les émotions ressenties sont souvent incomparables avec l'expérience que l'on peut vivre en club. En partant à l'étranger je savais que je prenais le risque de mettre les sélections de côté pour un petit moment au moins. Maintenant que je suis de retour je suis consciente que c'est déjà un peu plus accessible, mais ce n'est pas une pensée qui m'obnubile. Mais si on me redonnait un jour cette chance je jouerais à 200%. Et puis pour être sélectionnée de toute façon, il faut déjà avoir le niveau.

Enfin, quelle vision avez-vous du championnat français qui a connu un bel essor depuis votre départ ?
Avant de partir pour les Etats-Unis j'étais pensionnaire au CNFE (Clairefontaine) et jouais pour le club de la VGA St-Maur, alors pensionnaire de Division 2, lors des week-ends. Je n'ai jamais connu la Division 1. Il m'est donc difficile de juger d'une progression dans ce championnat. Même si je suis sûre qu'il a connu de nombreuses avancées, que j'ai pu suivre de loin. Je suis heureuse d'être de retour en France, de pouvoir participer au développement du championnat et pressée d'y jouer mes premiers matchs sous le maillot d'Issy les Moulineaux.

Propos recueillis par Sébastien Duret

Jeudi 10 Janvier 2013
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :