Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 - Interview croisée : Camille ABILY (OL) - Claire LAVOGEZ (MHSC)

Si leurs équipes évoluent en haut de tableau, elles visent une fin de championnat différente. Le titre pour l'une, terminer le plus haut possible pour l'autre. Opposées en coupe de France dimanche dernier, Camille Abily et Claire Lavogez se sont prêtées à l'interview croisée...



Abily et Lyon gardent les devants
Abily et Lyon gardent les devants
>> A quatre journée de la fin, pouvez-vous dresser un premier bilan de votre saison ?
Claire Lavogez (MHSC) : Nous vivons une année de transition. Un nouvel entraîneur, de nouvelles joueuses, et un collectif qui s'est mis en place tout au long de la saison en cours. On réalise un bon parcours jusqu'à présent, même si nous aurions aimé obtenir un ticket pour la Ligue des champions. Pour l'heure, nous cherchons avant tout à nous concentrer sur notre groupe, avec nos forces et nos points à améliorer. Si l'on continue à travailler sérieusement, cela payera forcément, à terme.
Camille Abily (OL) : Nous réalisons une belle saison, avec de nombreux aspects positifs. Il est dommage d'avoir concédé une défaite face au Paris Saint-Germain, car nous aurions pu être sacrées championne de France plus tôt cette année, sans se mettre une petite "pression" supplémentaire jusqu'à la fin du championnat. C'est une saison satisfaisante jusqu'à maintenant.

>> Après le récent match de coupe de France remporté par l'OL (6-0), vos deux équipes se rencontrent de nouveau en mai, en championnat...
Claire Lavogez : Lorsqu'on joue face à l'OL, c'est toujours de très grands matchs à disputer, que l'on parvienne à l'emporter ou non. Sur le match de coupe de France, nous ne nous sommes pas renfermées sur nous-même, on a joué le coup à fond, mais il est vrai que les nombreux contres ont souvent été fatals. Face à un tel type d'adversaire, composé de nombreuses internationales, ce n'est jamais évident, on ne sait pas trop comment jouer, et on peut être déstabilisées. Nous n'étions pas toutes en défense, on a essayé de se créer des occasions. Le coach l'avait dit avant le match, il ne fallait pas refuser le jeu, quitte à encaisser des buts. La devise sera similaire lors de la prochaine confrontation à Gerland en mai.
Camille Abily : Cette nouvelle confrontation contre le MHSC sera sensiblement différente, dans le sens où le coach adverse viendra avec son équipe à Gerland dans l'optique de faire mieux, voire bien mieux. Tactiquement, je pense qu'elles aborderont ce match différemment, ce qui sera sans doute plus compliqué à gérer pour nous. Cependant, ce sont toujours des parties intéressantes à disputer, car Montpellier est une très bonne équipe. Nous resterons très sérieuses pour faire un résultat, car nous aurons pour objectif de fin de saison de remporter le titre en D1.

"Lyon est encore trop loin, sur une autre planète"

Lavogez doit encore s'imposer avec Montpellier
Lavogez doit encore s'imposer avec Montpellier
>> Un mot sur la sélection nationale ?
Claire Lavogez : Je travaille énormément au quotidien. Tout ce que je fais, notamment à l'entraînement, c'est aussi et surtout pour moi. Alors bien sûr, j'ai dans la tête cette sélection nationale, notamment la Coupe du monde U20. Il ne faut, en aucun cas, brûler les étapes. Si je dois aller un jour en A, j'irai, et ce ne sera que du bonheur bien évidemment, mais ce n'est pas forcément à l'ordre du jour.
Camille Abily : En équipe de France, nous sommes pour l'instant bien positionnées dans ces phases de qualification. La double confrontation face à l'Autriche ne peut que nous donner de l'espoir et de l'assurance, car nous avons réussi à remporter les deux matchs. Il restera cependant la Finlande à jouer, qui est un des adversaires les plus coriaces de notre groupe.

>> Quels sont les objectifs de votre club pour cette fin de saison ?
Claire Lavogez : Le club travaille à l'heure actuelle, de façon à pouvoir voir plus encore plus haut chaque année. Aujourd'hui, je pense pouvoir affirmer que nous avons les armes pour rivaliser avec le PSG ou encore Juvisy, étant donné que Lyon est encore trop loin, sur une autre planète. Il sera très compliqué d'aller chercher Juvisy cette saison, mais on va jouer le coup à fond, c'est certain. On aimerait vraiment essayer, dès l'an prochain, d'atteindre une de ces deux places synonyme d'Europe
Camille Abily : On a cinq longueurs d'avance sur le PSG à quatre journées de la fin, nous sommes pour l'instant maintenant, à nous de tout faire pour ne pas commettre d'erreurs et être un petit peu plus efficaces parfois. Si nous jouons jusqu'à la fin de saison comme le week-end dernier en coupe de France face à Montpellier, je ne vois pas ce qui pourrait nous arriver. Concernant les demi-finales de coupe de France que l'on jouera prochainement, il faudra se méfier de Soyaux, qui fait de très bons résultats à domicile cette saison. A nous de tout mettre en oeuvre pour atteindre la finale.

Propos recueillis par Benjamin Roux.

Camille Abily digest
Née le 5 décembre 1984, à Rennes.
Poste : milieu de terrain
Parcours joueuse : Saint-Brieuc (2000-2001), La Roche sur Yon (2001-2002), CNFE (2002-2003), MHSC (2003-2006), Lyon (2006-2009), Los Angeles Sol (2009-2010), PSG (2009-2010), FC Gold Price (2009-2011), OL (depuis 2010).
Sélections : A (130), U18 (4)

Claire Lavogez digest
Née le 16 juin 1994, à Calais
Poste : milieu de terrain
Parcours joueuse : U19 (13), U17 (19), U16 (6)
Sélections : Gravelines (2009-2010), Hénin-Beaumont (2010-2012), MHSC (depuis 2012)

Jeudi 17 Avril 2014

Dans la même rubrique :