Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 - JUVISY - OL : les réactions des entraîneurs

A l'issue de la rencontre entre Juvisy et Lyon, les deux entraîneurs sont revenus sur cette rencontre mais leur saison.



Sandrine Mathivet (Juvisy) : "On a rien à leur envier"

(photos William Morice/LMP)
(photos William Morice/LMP)
Un bon résultat, c'est d'être première. Quand on commence une compétition, c'est pour la gagner. On est deuxième, on est en Ligue des Champions, on ne va pas faire la fine bouche. On y croyait, on a joué ce soir pour être championnes. L'équipe a fait une très belle prestation. Les Lyonnaises ont douté, ce qui a fait la différence dans les occasions, c'est qu'elles les ont concrétisées. On a rien à leur envier sur ce match. Ce qui manque aujourd'hui à Juvisy, c'est d'avoir des joueuses qui ne font que du football. C'est plus facile de récupérer, d'enchaîner. Je n'ai pas un gros aussi étoffé. Il me fallait prendre plus de risques offensifs mais je n'avais pas tellement de solutions sur le banc. J'ai essayé de changer en jouant avec une seule n°6 mais la blessure de Guilbert m'a obligé à rechanger. L'année prochaine, il va falloir s'y atteler. Ce qui à Juvisy, c'est de se professionnaliser, de mettre les filles dans les meilleures conditions. Ca ne fera pas du jour au lendemain. C'est certainement un gros chantier.

Patrice Lair (Lyon) : "J'ai craint une égalisation"

D1 - JUVISY - OL : les réactions des entraîneurs
Cette année, on a fait quelque chose de grand. Aujourd'hui, un triplé, la saison dernière un doublé. Il n'y a pas grande monde qui pourra envisager faire cela. A Juvisy, il y avait du talent car elles n'ont eu que deux défaites dont une ce soir. Sur le match, en première période, on n'était pas bien tactiquement, les lignes étaient trop espacées, on ne récupérait pas bien. J'ai craint une égalisation. On a retrouvé nos qualités en deuxième en jouant plus haut. On a eu un peu de réussite au niveau du coaching. Le Sommer a marqué après son entrée. La saison aura été longue, bravo à mes filles. Après la semaine difficile avec les finales de la coupe de france et la ligue des champions et le match contre le PSG, j'avais fait pas mal de récupération, pour se vider la tête.
Maintenant l'objectif est de travailler sur les jeunes, il faudra réduire l'effectif pour des raisons financières. Il va falloir s'adapter. Un autre challenge moins spectaculaire mais important pour l'avenir de l'OL.

Dimanche 3 Juin 2012
Sebastien Duret


Dans la même rubrique :