Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 - JUVISY a gagné le match sur le terrain mais...

Les Juvisiennes l'ont emporté à Léon Nautin malgré une belle résistance stéphanoise. Mais le match va se poursuivre sur le terrain administratif...



Amandine Soulard et les Vertes ont tenu tête à Juvisy avant de céder
Amandine Soulard et les Vertes ont tenu tête à Juvisy avant de céder
Le contexte
Les Vertes ont de l’ambition cette saison. Elles recevaient pour la première fois de la saison un membre du Top4 à Léon Nautin. Privées de Saïda Akherraze ou encore de Charlotte Lorgeré, les Stéphanoises pouvaient cependant compter sur le retour de Laura Bouillot dont la licence a été validée par la FFF. Juvisy avait l’occasion de refaire son retard sur le trio de tête avec l’opposition entre l’OL et le PSG dans le même temps. Les Essonniennes se déplaçaient dans le Forez très handicapé en défense puisque ni Soyer, ni Lepailleur n’étaient convoquées par Pascal Gouzenes.

Le match
Les Juvisiennes ont mis du temps à trouver la faille dans une défense stéphanoise qui aura été performante mais qui a connu un gros coup de chaud après le premier quart d’heure. Brétigny (16e), finalement signalée en position de hors-jeu, tapait le poteau. Thiney n’avait pas plus de réussite en frappant la barre cinq minutes plus tard (21e). Juvisy poussait, l’ASSE souffrait. Mais tenait bon grâce à une Méline Gérard étincelante à bout portant devant Brétigny (17e) puis sur la frappe de Catala (21e). Les Vertes laissaient passer l’orage et à part un tir non cadré de Soubeyrand (29e) qui aura joué tout le match, il n’y avait rien d’autre à se mettre sous la dent. Coquet, qui évoluait alors en position d’arrière droit, quittait précipitamment le terrain. Souffrante. Elle était remplacée par Cayman à son poste et la jeune Compper faisait son entrée.
Une première pour elle en D1. L’ASSE en tout cas rivalisait, faisait jeu égal avec son adversaire et aurait même pu ouvrir le score sur le plat du pied de Nora Coton Pelagie (61e) qui tutoyait le poteau gauche. Mais Juvisy pouvait compter sur ses individualités. Et Bretigny (77e) débloquait la situation. Un vrai but d’attaquante. Compper l’imitait deux minutes plus tard (79e) et tuait définitivement tout suspense.

L'après-match
Bien malgré elle, Camille Catala est au cœur d’un gros imbroglio. La joueuse qui a débuté la rencontre comme titulaire ne figurait pourtant pas sur la feuille de match. Un simple oubli de la part du staff juvisien mais aussi du corps arbitral qui n’a pas vérifié. Le staff juvisien s’est rendu compte de l’erreur au cours de la première mi-temps et est allé voir le délégué pour rajouter le nom. Le délégué a accepté pour que Catala soit couverte en cas de blessure. Mais les Stéphanois ont, logiquement, posé une réserve à la mi-temps. A noter que Juvisy avait aussi posé une réserve au début de la rencontre sur Laura Bouillot arguant qu’elle n’était pas qualifiée au début de la rencontre. C’est la commission sportive de la FFF qui devra trancher et prendre une décision.

Les réactions

Hervé Didier, coach de l’ASSE
« Il y a cinq minutes où l’on n’y est pas, où l’on est mal placé et on prend deux buts. Et contre ce genre d’équipe, il faut tout le temps être attentif. La moindre erreur nous coûte cher. Mais on a produit du jeu. Aujourd’hui, on est déçu car on perd le match mais je pense que nous aurions pu ramener quelque chose. Au moins le nul. Je trouve que le score est un peu cher payé mais on a montré que nous étions en pleine progression. On a même été capable de les inquiéter. On a eu les occasions pour marquer malheureusement on ne l’a pas fait aujourd’hui. Je retiens aussi que même à 2-0, les filles ont été hyper positives. Elles n’ont pas lâché. Ce match nous conforte dans ce que l’on fait mais ne nous croyons pas arrivées. Il y a encore du boulot. Il faudra être costaud pour aller battre Muret. »

Pascal Gouzenes, coach de Juvisiy
« Ce sont des victoires qui vont forger notre identité. Ce n’est jamais facile de venir gagner à St-Etienne. Il n’y a pas beaucoup d’équipes qui viendront prendre des points. On s’attendait à une telle opposition .C’est une bonne équipe qui s’est renforcé cet été. Il y a de la qualité et de bonnes jeunes joueuses. On voulait recoller au trio de tête, c’est chose faite. La machine est lancée. Il faut continuer comme ça. La réserve posée ? Ce n’est pas mon problème. Je me concentre sur le terrain.»

Championnat de France de Division 1 - Quatrième journée
Dimanche 29 septembre 2013 - 15h00
AS SAINT-ETIENNE – FCF JUVISY : 0-2 (0-0)
Saint-Etienne (Stade Léon Nautin)
Spectateurs : 200
Arbitres : Emilie Mougeot assistée de Laurent Gaudard et Nabil Ben Bouazza
Buts : Sandrine BRETIGNY 77’ et Andrea COMPPER 79’ pour Juvisy
Aucun avertissement

ASSE: ASSE : Gérard - Gauvin, Debever, Courteille, Soulard (Sissoko 93e) ; Moreau (cap.), Clemaron, Lavaud, Morel (Chaumette 79e), Audemar (Bouillot 46e); Coton-Pelagie. Entr : Hervé Didier.

Juvisy : Deville ; Coquet (Compper 25e), Guilbert, A.Butel, G.Butel ; Soubeyrand (cap.), Guiné (Jaurena 59e), Catala, Thiney, Cayman ; Brétigny (Benmokhtar 84e). Entr : Pascal Gouzenes.


Lundi 30 Septembre 2013
Sebastien Duret


Dans la même rubrique :