Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 - JUVISY et MONTPELLIER sur la fin

Poursuivants de l'OL et du PSG qui en avaient décousu samedi soir, Montpellier et Juvisy ont peiné pour venir à bout de leur adversaire. Saint-Etienne comme Soyaux ont craqué dans les cinq dernières minutes.



La joie démonstrative de Brétigny après son but
La joie démonstrative de Brétigny après son but
Thiney libératrice
JUVISY - SAINT-ETIENNE : 2-1 (0-1) (Bretigny 56', Thiney 89' ; Moreau 17')
LA FICHE DE MATCH
Si le match aller a connu beaucoup de remous jusqu'à la décision de la commission d'appel rendue début janvier (perte à par pénalité pour Juvisy), et pour lequel ce n'est probablement pas fini, le match retour a aussi affiché beaucoup d'indécisions sur le terrain cette fois-ci. Les Amazones se retrouvaient face à un adversaire résolument offensif mais par tous les moyens, les joueuses d'Hervé Didier cherchaient à dégager et mettre sur orbite leur duo offensif Chaumette - Coton Pélagie. La capitaine Moreau était finalement à la finition juste après le quart d'heure de jeu. Saint-Etienne manquait de faire le break alors que Juvisy continuait en vain d'essayer de tromper la vigilance de Gérard. Il fallait un coup franc indirect dans la surface pour y parvenir. Soubeyrand décalait Brétigny qui égalisait en force (1-1, 56'). L'ASSE reculait mais cherchait à préserver ce nul jusqu'à un ultime corner frappé par Soubeyrand et dévié de la tête par Thiney au premier poteau ! Hervé Didier déçu du résultat pouvait au moins se féliciter de l'état d'esprit affiché.

>> Saint-Etienne a inscrit treize buts à l'extérieur depuis le début de saison, contre seulement trois à domicile ! La prochaine venue de Muret s'avère donc prépondérante.

Soyaux y a cru
MONTPELLIER - SOYAUX : 2-0 (0-0) (Pascaud 85' c.s.c., Öqvist 90+2')
LA FICHE DE MATCH
Jean-Louis Saez s'est fait du mauvais sang durant de longues minutes avant le but libérateur inscrit contre son camp. Car ses protégées qui n'avaient pas eu de problèmes à l'aller (7-0), ont cette fois-ci échoué longtemps devant les cages charentaises. Après une barre transversale de Ramos (21e), Lattaf trouva le poteau (45+2e). Soyaux y croyait et résistait, pensant même plier sur une tête de Gadea mais le ballon n'avait apparemment pas entièrement franchi la ligne. Ce sont les visiteuses qui inscrivaient le premier but...cependant contre leur camp sur un corner, la reprise du talon de Öqvist était détournée par Pascaud. Soyaux envoyait Tandia en attaque pour tenter le tout pour le tout. La finalité était cruelle, Lattaf lançait la Suédoise Öqvist qui ajustait la gardienne.

Mercredi 22 Janvier 2014
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :