Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 - Jean-Claude BARRAULT, nouveau entraîneur de l'ASJ SOYAUX

L'ASJ Soyaux-Charente a trouvé le successeur de Corinne Diacre avec l'arrivée de Jean-Claude Barrault. Un nouveau pari pour l'ancien de Lusignan, du Stade Poitevin et de Montmorillon.



Nouveau défi pour Jean-Claude Barrault avec l'ASJ Soyaux
Nouveau défi pour Jean-Claude Barrault avec l'ASJ Soyaux
Sollicité par Jean Parédès, directeur sportif de l'ASJ Soyaux-Charente, Jean-Claude Barrault a tout de suite été séduit : "en vingt secondes, j'étais déjà décidé. Mais il y avait une adaptation à trouver." Il fallait notamment prendre en compte l'éloignement, loin d'être un frein dans la réflexion du formateur à l'appétit aiguisé par la proposition charentaise. "Le foot féminin, c'est une vraie découverte pour moi, mais j'aime les défis. J'ai l'impression de revenir à mes origines d'éducateur avec les filles. Mon énergie est décuplée, j'ai hâte de la révéler. Je suis comme un gamin devant un arbre de Noël". Un gamin conscient de la lourde tâche qui l'attend en D1. "Tenter de pérenniser le club au sein de l'élite et succéder à Corinne Diacre, un monument, c'est une sacrée responsabilité mais je suis prêt à l'assumer".

Le président Denis Bodi se félicite du dénouement des tractations et entretiens à la recherche du successeur de Corinne Diacre. "C'est la première personne que l'on a contactée, notre premier choix. Je suis heureux, très heureux. Jean-Claude déborde d'enthousiasme et colle parfaitement avec les valeurs du club. Il a hâte de s'impliquer. Notre côté petit poucet le titille. Avec son expérience, sa compétence, sa lucidité, la passion qu'il dégage et sa capacité à relever les défis, je peux compter sur lui pour renverser des montagnes."

Jean-Claude, un passionné

Jean-Claude Barrault recherche avant tout l'aventure humaine. Posé et respectueux, il véhicule des valeurs chères à l'ASJ Soyaux-Charente. Sa fidélité dans les rares clubs où il est passé en témoigne. Très jeune, il s'implique à l'U.S.M. (Union Sportive Mélusine). Dans les années 80, Lusignan est aux portes du plus haut niveau régional. En senior, il évoluera en équipe 1 en PH pendant 8 ans, jusqu'à l'âge de 30 ans en tant que joueur puis une année comme entraîneur-joueur que sa sédentarisation professionnelle à Poitiers lui permettra d'assurer dans de meilleures conditions. La descente de son équipe cette année là restera pour lui une petite tache que le perfectionniste qui sommeille en lui mettra quelques temps à effacer.

En 1991, Alain Felden, l'appelle au Stade Poitevin et lui propose de prendre en mains l'équipe C et les deux équipes juniors. La première est alors en 1ère division départementale. Il assure la montée des trois équipes qu'il va coacher pendant trois saisons. L'expérience la plus enrichissante pour lui restera sans aucun doute les quatre années suivantes passées avec les 17 ans nationaux. Par la suite, avant de retrouver ses 18 ans, il assurera la montée au niveau national des 15 ans du Stade Poitevin. "Pour construire et faire prospérer un club, il faut commencer par assurer une formation de qualité. L'école de foot est primordiale. Elle doit précéder la structuration des équipes seniors, et non l'inverse, car elle apporte de la pérennité."

Titulaire du DEF en 2002, il s'intègre au projet montmorillonnais où il restera cinq ans. Fidèle à lui-même, c'est ensuite à Ligugé qu'il effectuera cinq saisons avant de saisir l'opportunité des féminines de Soyaux.

Jean-Claude BARRAULT
Née le 28 novembre 1957 à Poitiers
Titulaire du DEF depuis 2002

Parcours
Joueur à l'Union Sportive Mélusine (Lusignan) puis au Stade Poitevin (1964-1989), éducateur chez les jeunes de l'USM (1983-1989), éducateur seniors à Lusignan (1989-1990), éducateur au Stade Poitevin (seniors et juniors) (1990-1992), moniteur au Stade Poitevin et coordinateur technique commission des jeunes (1992-2002), entraîneur à l'Union Etoile Sportive Montmorillonnaise (CFA2) et coordinateur technique (2002-2007), entraîneur à la Ligugéenne Football (DH) (2007-2012)

Vendredi 31 Mai 2013
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :