Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 - Julie MACHART (FCF JUVISY) : « Ca nous redonnerait des couleurs »

C’est l’un des deux matches qui devraient avoir lieu lors de cette seizième journée de D1. Et il est d’importance puisque Juvisy peut reprendre, provisoirement, la tête du championnat.



Julie Machart face à Marion Torrent de Montpellier (photo archive)
Julie Machart face à Marion Torrent de Montpellier (photo archive)
Julie, malgré une seule défaite, Juvisy est toujours derrière l’OL, c’est rageant ?
Non, ce n’est pas rageant mais ça peut être énervant. On a tenu le coup en restant en tête plusieurs, journées, et ça c’est déjà bien parce que Lyon avait pris l’habitude d’être leader jusqu’à la fin. On leur a tenu tête, c’est bien mais la saison n’est pas finie. On n’est qu’à un point et tout est jouable surtout que l’on reçoit Lyon lors de l’avant-dernier match. Ce n’est pas fini.

Vous craignez ce déplacement à Guingamp ?

Oui, elles de bonnes joueuses, une bonne gardienne (Emmeline Mainguy) et le week-end dernier, elles n’ont perdu que 1-0 contre Paris en Coupe. Elles sont donc capables de faire des gros matches face aux grosses équipes. On se doit de prendre le match au sérieux. Tout fera la différence : que ce soit le mental, le geste technique au bon moment, la bonne passe dans le bon intervalle…

« On n’aurait jamais pensé faire une saison comme celle-là »

C’est l’occasion de remettre provisoirement la pression sur l’OL qui ne joue pas ce week-end?
Oui on peut reprendre la tête provisoirement. Mais Lyon joue Muret et je ne pense pas qu’elles se fassent accrocher plus tard. Par contre, il faut qu’on évite de faire un faux pas car la moindre défaite sera fatale. Car tout le monde l’a bien compris, on joue le titre.

Est-ce que Juvisy peut tenir la cadence ?
Oui, on peut tenir…Je reviens de blessure, Charlotte Fernandes aussi. Tout le monde revient en forme et on pourra tenir la cadence jusqu’à juin.

Si on vous avait dit en début de saison que Juvisy serait à un point de l’OL après 15 journées, vous l’auriez cru ?
Non, au début, on n’aurait jamais pensé faire une saison comme celle-là. Et puis petit à petit, on a battu Montpellier, le PSG pendant que l’OL faisait des nuls contre ces formations-là. Et quand on s’est rendu à Lyon, on y est allé pour prendre des points. On savait dans nos têtes qu’on était capable de faire quelque chose à Gerland. Ca faisait deux années de suite qu’on se prenait des « petites pilule »s mais là on avait une revanche à prendre. On leur a montré qu’on n’était pas à cette place par hasard.

C’est l’année ou jamais pour le titre ?
Non, peut-être pas mais ce serait bien qu’on gagne le titre. Ca changera de Lyon et ça nous permettrait de récolter un septième titre de championne de France. Ca redonnera aussi vie au club car ça fait des années qu’on n’a pas gagné le championnat de France (ndlr : le dernier titre remonte à la saison 2005/2006)…. Ca nous redonnerait des couleurs.

Vous trouvez que le club avait perdu des couleurs ?
Non mais si on gagne le titre, on parlera plus de Juvisy que de l’OL.

« J’aurais du mal à quitter Juvisy »

Julie Machart revient doucement de blessure (photo LP)
Julie Machart revient doucement de blessure (photo LP)
Quels sont les mots de votre coach avant chaque match ?
Contre Lyon par exemple, il n’y a pas eu grand-chose à dire parce que la motivation était là d’elle-même. Après les matches contre les équipes de bas de tableau, on s’en méfie beaucoup parce qu’on a tendance à moins bien jouer.

Il y a moins de motivation ?
Non, on se met à leur niveau et on pratique un football moins beau à voir.

Personnellement, vous avez été blessée en octobre à Muret avant de revenir contre Montpellier. Comment allez-vous ?
C’était une tendinite, ça revient tout doucement. J’ai joué contre Montpellier et Saint-Etienne mais je me suis refait un peu mal. J’ai donc été deux semaines au repos et normalement lundi je suis de retour dans le groupe.

C’est votre première blessure, comment l’avez-vous vécu ?
Les premières semaines sont très dures. J’ai eu des béquilles pendant un mois, c’était super long mais au fur et à mesure du temps on se remotive. Il faut penser positivement comme ça on guérit plus vite. Après tout est dans la tête.

Cela fait maintenant trois ans que vous être à Juvisy, comment vous sentez-vous au sein du club ?
J’ai toujours la même joie que quand je suis arrivée. Je me sens super bien, il y a un bon groupe, que ce soit entre les filles, les dirigeants, la présidente. Il y a des supers bons délires. Aujourd’hui, j’aurais du mal à quitter Juvisy car il est différent des autres clubs que j’ai connu comme à Gravelines où ce n’était pas du tout la même ambiance. Ici, c’est beaucoup plus familial, on est très soudé.

Recueilli par Thibault Simonnet

Bio express

D1 - Julie MACHART (FCF JUVISY) : « Ca nous redonnerait des couleurs »
JULIE MACHART
Née le 18 avril 1989 à Saint-Omer
1,54 m - 48 kg
Attaquante

Parcours
AS Saint-Martin au Laert (2001-nov.2003), ES Arques (nov.2003-2005), CNFE FF (2005-2007), US Gravelines (2007-2009), FCF Juvisy-Essonne (depuis 2009)

LA FICHE DETAILLEE

Vendredi 3 Février 2012


Dans la même rubrique :