Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 : Juvisy, "le grain de sable"

Un banc, des ambitions, pas de Ligue des Champions et une victoire 5-0 contre Soyaux pour la première journée du championnat, tout les feux semblaient au vert pour Juvisy. Mais la meilleure buteuse du dernier championnat a annoncé quitter Juvisy pour Lyon. Dur.



« Il faut qu’on marque les esprits d’entrée ». Sandrine Mathivet, l’entraîneur de Juvisy, a eu une vision prémonitoire. En étrillant le promu Soyaux 5-0 dimanche, les Juvisiennes n’ont pas fait la « même faute » que l’année dernière puisqu’elles avaient concédé le nul face à Hénin-Beaumont. Un départ réussi sur le plan sportif mais avec le probable départ de Laëtitita Tonazzi pour l’OL, Juvisy perdrait sa meilleure buteuse et le goleador du dernier championnat (20 buts).

"Elles savent qu’il faut gagner leur place maintenant"

Rousseau, Mancion, Dhaou et Léocadie figurent parmi les recrues
Rousseau, Mancion, Dhaou et Léocadie figurent parmi les recrues
Mais les arrivées de Marion Mancion, de Julie Debever d’Hénin ou encore celle d’Adeline Rousseau (La Roche/Yon) ont amené un peu de fraîcheur au groupe dès le début de la praparation : « Il fallait recruter. La saison dernière, j’aurais bien voulu que ces 5 ou 6 recrues nous rejoignent mais même avec la Ligue des Champions, personne n’est venu. Cette année, on a réussi à faire venir des joueuses de qualité. C’est bien pour tenir une saison. Il nous fallait au moins un groupe de 18-20 joueuses. » Quantitativement, Juvisy est donc mieux armé que la saison précédente et il y aura plus de munitions sur le banc de touche : « Ce sera plus facile à gérer pour moi. La saison dernière, on se demandait toujours si les filles allaient tenir parce que vu le rythme que l’on avait... Cette année, on aura un banc qui permettra de faire tourner. » La concurrence, l’émulation, c’est quelque chose de nouveau que les joueuses vont devoir apprivoiser et accepter : « Il faut se dire que c’est pour le bien du groupe et pour son bien à soi car il y a des moments où l’on peut-être en méforme. Mais elles ont toutes compris que passer une saison à tirer sur les mêmes joueuses, c’était difficile. Ca va obliger tout le monde à se bouger encore plus. Elles savent qu’il faut gagner leur place maintenant. »

"On ne peut pas dire qu'elle a les pieds carrés"

Les Juvisiennes lors du stage à Marcigny
Les Juvisiennes lors du stage à Marcigny
Sevrées de titres de championnes de France depuis la saison 2005/2006, les Juvisiennes affichent clairement leurs ambitions cette saison. Et elles sont élevées : « On vise le titre. J’en ai un peu marre, ce n’est pas méchant, que Lyon gagne tout. J’aimerais qu’on soit le grain de sable qui se mette dans les rouages de Lyon. Il faut avoir de l’ambition dans la vie même si on sait que ce ne sera pas facile. » Si personne ne doute de la supériortié de l’OL cette année, Mathivet veut croire aux chances de son équipe : « L’OL c’est l’OL mais tout le monde n’est pas sur le même pied d’égalité. Quand on a de l’argent, on peut avoir de très bonnes joueuses mais quand je regarde mon équipe, on ne peut pas dire qu'elle a les pieds carrés. » Avec trente buts encaissés la saison dernières (6e défense), Juvisy devra, par contre, avoir une base défensive plus efficace si il veut chatouiller l’ogre lyonnais : « Si on veut être championne de France ou dans la course à la Champion’s League, il faut prendre moitié moins de buts. Quand je dis ça, c’est pour toute l’équipe et pas uniquement mes quatre défenseures. Il faut défendre correctement et ne pas se prendre de buts par déconcentration. »

Thibault Simonnet


Jeudi 8 Septembre 2011

Dans la même rubrique :