Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 - L'interview croisée Salma AMANI - Marina PASCAUD

Ce week-end, la D1 féminine reprend ses droits. L’occasion, avant la rentrée, de faire le bilan de cette première partie de saison. Entre satisfaction et esprit revanchard, découvrez l’interview croisée de la milieu de terrain guingampaise Salma Amani et de l’expérimentée Marina Pascaud, capitaine de l’AS Soyaux.



Salma Amani, fidèle guingampaise (photo phootorafettes)
Salma Amani, fidèle guingampaise (photo phootorafettes)
A la veille de la reprise du championnat, l’EA Guingamp est sixième et l’ASJ Soyaux en cinquième position. Si vous deviez qualifier cette première partie de saison vous diriez quoi?
Marina Pascaud : Surprenante ! Si on m’avait dit en début de saison que l’on serait cinquième à la trève, je ne l’aurais pas cru. Mais, vu le travail accompli et le groupe de qualité que l’on a, ce n’est qu’une demie surprise. Le match remporté à Juvisy (1-2) a été le déclencheur des victoires qui ont suivi. Notre classement on le savoure et on en profite.
Salma Amani : Je trouve que l’on a fait une bonne première partie de saison. L’équipe progresse et les nouvelles joueuses se sont rapidement intégrées au groupe. Ce qui nous reste quand meme un peu en travers de la gorge c’est que nous avons trusté la cinquième quasiment toute cette moitié de saison et que l’on perd bêtement une place juste avant la trève. Mais globalement, par rapport à toutes les années que j’ai connu à St Brieuc, et Guingamp, je pense que c’est le meilleur début de saison que l’on ait fait.

Cette saison, c’est aussi la première de Jean-Claude Barrault à la tête de l’équipe de Soyaux en remplacement de Corinne Diacre. Si vous deviez dire un mot de son travail, son adaptation au sein du club ?
Marina Pascaud : Jean Claude, a continué le travail de Corinne Diacre. Il est dans le même état d’esprit : rigueur, exigence à l’entrainement et du sérieux. Son arrivée a eu un bon effet sur le groupe, je pense qu’il l’a dynamisé. Avoir un nouvel entraineur permet à tout le monde de se remettre en question.

Sur cette première moitié de saison, qu’est ce qui vous a manqué, sur quoi avez vous travaillé ?
Salma Amani
: Ce qui nous a manqué sur certains matches, c’est de l’agressivité et une efficacité devant le but donc on travail beaucoup là dessus avec le coach. Il faut que la dernière passe, le dernier geste soit naturel et que l’on arrête de réfléchir.
Marina Pascaud : On prend beaucoup de buts, je pense au match contre Montpellier où on en prend 6 à la maison. Il faut que l’on soit plus solide défensivement contre des grosses équipes. Si on n’encaisse pas de but la première demi-heure, je pense que certains scores seront moins lourds.

Marina Pascaud : "Montpellier avec un esprit de revanche"

Marina Pascaud connait bien la D1 et ses difficultés (photo club)
Marina Pascaud connait bien la D1 et ses difficultés (photo club)
2014 nouvelle année, début de la deuxième partie de saison. Quels sont les objectifs de vos clubs et à titre personnel ?
Salma Amani : Battre nos concurrent directs. Et cela commence le week-end du 19 janvier face à Yzeure. Il faut que l’on fasse un gros match contre Soyaux aussi. Il ne faut pas que l’on perde des points bêtement. Sinon, au classement, on peut vite s’écarter. La Coupe de France est aussi un objectif important. On aimerait bien arriver en finale surtout que cette année, elle se joue chez nous. Ensuite personnellement, je veux être plus décisive devant le but. Au niveau international, jouer le championnat du monde avec l’équipe de France militaire et la qualification à la CAN avec le Maroc me tienne à coeur.
Marina Pascaud : Les objectifs restent ceux du début de saison c’est-à-dire le maintien. Aujourd’hui, tout le monde dit que Soyaux est maintenu mais pour en avoir discuté avec les dirigeants et l’entraineur, le maintien risque d’être plus haut en terme de points que d’habitude. Quand aux objectifs personnels, ils restent les mêmes que ceux du club. Par contre, il est important pour moi, à trente-trois ans que je continue à être épargnée par les blessures (Rires).

Guingamp reçoit Yzeure le week-end prochain tandis que Soyaux joue déjà un gros du classement, le MHSC à l’extérieur. Comment vous abordez ce match ?
Salma Amani :
Ce sera un difficile. Ce n’est pas parce qu’Yzeure est en bas du classement qu’il faut prendre ce match à la légère. On a toujours eu du mal contre cette équipe. Il va falloir être agressive et se mettre à l’abri assez vite.
Marina Pascaud : Nous abordons ce match avec un esprit de revanche. L'aller m’est resté en travers de la gorge à moi comme à mes coéquipières. On est passé a côté de ce match alors qu’on était sur la lancée de notre bonne prestation contre le PSG. J’aimerais que l’on ait une réaction d’orgueil. Mais, aller chercher la victoire sur le terrain synthétique de Montpellier va être difficile. Rien n’est joué, Montpellier fait partie des quatre premiers contre lequel on aimerait réaliser de grosses performances.

Khassandra Hameg

Salma Amani digest
Né le 28 novembre 1989, à Rabat (Maroc)
Poste : milieu de terrain
Parcours joueuse : Lorient, CNFE, Saint-Brieuc, Guingamp (depuis 2011).

Marina Pascaud digest
Né le 21 mai 1980, à Limoges.
Poste : défenseuse.
Parcours joueuse : Soyaux (depuis 1999).

Mercredi 15 Janvier 2014
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :