Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 - LYON reste le patron

Les Lyonnaises ont confirmé le statut de championnes de France en titre et de leader du championnat en s'imposant samedi soir à Gerland, dans le premier des trois duels OL - PSG (2-1).



Lotta Schelin lobe Katarzyna Kiedrzynek dès la quatrième minute
Lotta Schelin lobe Katarzyna Kiedrzynek dès la quatrième minute
Le collectif lyonnais a eu raison des Parisiennes dominées une grande partie de cette affiche. Car si les premières minutes furent avec un but de part et d'autre, on retiendra que Lyon a tout de même eu le dessus dans le jeu. Les Parisiennes ont répondu présentes dans les duels physiques mais n'ont pas su mettre à mal la défense rhodanienne hormis sur le but encaissé. Une victoire 2-1 pour Lyon, reflet parfait de ce début de saison, où l'OL réussit des succès plus nets que son adversaire en ayant nettement la maîtrise de ses adversaires alors que le PSG peine parfois à faire la différence.
Pour cette rencontre, Gérard Prêcheur ne jouait pas la carte de la surprise dans le onze de départ dans une équipe privée de Camille Abily, si ce n'est que l'incertitude sur Amandine Henry n'était levée que peu de temps avant la rencontre. Sur le plan défensif, Lara Dickenmann débutait à droite, Amel Majri à gauche, reléguant Corine Petit sur le banc.
Du côté parisien, Sabrina Delannoy était titularisée à droite, la défense centrale composée de Laura Georges et Annike Krahn alors que Jessica Houara prenait le couloir gauche. La surprise parisienne était surtout sur le plan offensif. C'est l'ancienne Lyonnaise Aurélie Kaci qui avait les faveurs de Farid Benstiti en milieu gauche. Kosovare Asllani prenait la pointe de l'attaquante et finalement Lindsey Horan, deuxième meilleure buteuse du club parisien débutait sur le banc.

Une entame de haute volée

Shirley Cruz Trana a progressivement baisser en intensité
Shirley Cruz Trana a progressivement baisser en intensité
La rencontre débutait avec un rythme très soutenu. Lyon était d'attaque dès les premières minutes et la meilleure attaque du championnat n'allait pas tarder à faire plier la défense du PSG jusqu'alors restée inviolée cette saison. C'est Lotta Schelin qui frappait tout en finesse ! Sur un duel entre deux joueuses côté gauche de la surface, le ballon repartait en cloche vers la droite. Ada Hegerberg à l'entrée de la surface déviait de la tête pour mettre dans la course de Lotta Schelin qui sans contrôle d'un petit lob trompait la gardienne polonaise sortie à sa rencontre. Le ballon allait mourir au second poteau (1-0, 4').
La réponse parisienne était immédiate. Suite à un ballon perdu par Elise Bussaglia, Shirley Cruz Trana effectuait une remontée rapide du ballon et s'approchait de la surface. Elle embarquait trois Lyonnaises dans son action dont la défense centrale et libérait un espace pour Aurélie Kaci recevait le ballon dans l'axe et se démarquait de Lara Dickenmann pour reprendre du droit sans contrôle à ras de terre. Sarah Bouhaddi était battue (1-1, 8'). Après quelques minutes d'euphorie du PSG qui suivait cette égalisation, les Parisiennes allaient subir le jeu lyonnais.

Le collectif lyonnais prend l'ascendant

Plusieurs centres allaient passer devant le but de Katarzyna Kiedrzynek (Ada Hegerberg, 15e ; Amel Majri, 21e) ou des frappes finir au dessus du cadre (Louisa Necib, 15e ; Ada Hegerberg, 17e). Le coach lyonnais regrettait alors cette égalisation et le manque de réussite qui s'ensuivait : "On avait bien le match en main. C'est vraiment dommage qu'on prenne ce but sur une erreur de relance. On arrive à poser notre jeu, à avoir l'ascendant technique sur le jeu, maintenant il faut que l'on concrétise" déclarait-il alors sur Eurosport.
D'autant que les occasions se répétaient avec une action confuse dans la surface parisienne (34e) puis une tête à reculons d'Ada Hegerberg (36e). Louisa Necib réessayait une frappe lointaine captée en deux temps par la gardienne (38e). Le PSG tenait malgré tout ce 1-1, et n'allait être dangereux qu'en contres comme lorsque Kheira Hamraoui lançait Fatmire Alushi mais sa position excentrée ne permettait pas de déclencher une frappe dangereuse pour Sarah Bouhaddi (24e). Le PSG n'arrivait pas à répondre au pressing lyonnais, perdant rapidement le ballon et cumulant les fautes.

Seconde période lyonnaise

Ada Hegerberg a inscrit son 13e but de la saison
Ada Hegerberg a inscrit son 13e but de la saison
Les Lyonnaises allaient proposer une seconde période quasi entièrement en leur faveur. Katarzyna Kiedrzynek devait une première fois repousser une frappe flottante d'Amandine Henry pour éviter le deuxième but (53e). Et dans la foulée réussir une parade à bout portant devant Eugénie Le Sommer qui reprenait là plein axe une frappe de Lotta Schelin contrée par Kheira Hamraoui (54e).
Les premiers changements intervenaient et allaient avoir une incidence directe sur la rencontre. A peine entrée en jeu, Elodie Thomis offrait le but à Ada Hegerberg. Au départ de l'action, Wendie Renard trouvait Amandine Henry qui servait Elodie Thomis à droite. Son centre immédiat était repris par Ada Hegerberg qui se jetait aux 6 m pour reprendre d'une tête décroisée (2-1, 61'). Lindsey Horan entrée aussi quelques minutes auparavant allait se créer une occasion en tentant un difficile retourné (73e).
Mais c'était bien là, les rares opportunités du PSG qui multipliaient les fautes alors que les Lyonnaises évitaient tout risque de blessure. Ada Hegerberg (81e) puis Eugénie Le Sommer (86e) tentaient leur chance mais le score n'allait plus évoluer. Les Parisiennes ne montraient pas l'allant offensif nécessaire, affichant comme l'envie de ne pas annihiler ses chances lors du match retour en D1 comme le laissait finalement entendre le coach parisien Farid Benstiti qui ne voulait hypothéquer ses chances en prenant le risque de concéder un troisième but. L'entrée de Sara Gama à un poste inhabituel d'attaque à la place de Kosovare Asllani était l'illustration d'une résignation.
Cette victoire est donc logique et méritée et permet à Lyon de prendre seul la place de leader du championnat devant les Parisiennes. Les deux équipes vont donc continuer une course à distance mais le PSG a grillé son joker. Il faut désormais penser au prochain match en Ligue des Champions entre ces deux mêmes formations.

>> LIRE AUSSI :
- Les premières réactions
- Le live commenté

Championnat de France de Division 1 - Huitième journée
Samedi 1er novembre 2014 - 20h50
OLYMPIQUE LYONNAIS - PARIS SAINT-GERMAIN FC : 2-1 (1-1)
Lyon (Stade de Gerland)
Temps agréable - Pelouse excellente mais humide
Spectateurs : 10122
Arbitres : Florence Guillemin assisté de Solenne Bartnik et Jennifer Maubacq.
Buts pour Lyon : Lotta Schelin 4', Ada Hegerberg 61'
But pour PSG : Aurélie Kaci 8'

Avertissements : Elise Bussaglia 34' pour Lyon ; Kosovare Asllani 32', Lindsey Horan 68', Sara Gama 83', Sabrina Delannoy 90' pour PSG

Lyon : 16-Sarah Bouhaddi ; 21-Lara Dickenmann, 5-Saki Kumagai, 3-Wendie Renard (cap.), 7-Amel Majri ; 15-Elise Bussaglia, 6-Amandine Henry, 10-Louisa Necib ; 9-Eugénie Le Sommer, 14-Ada Hegerberg, 8-Lotta Schelin (12-Elodie Thomis 57'). Entr.: Gérard Prêcheur
Non utilisées : 4-Makan Mouchou Traoré, 11-Lucie Pingeon, 17-Corine Petit, 30-Méline Gérard
PSG : 1-Katarzyna Kiedrzynek ; 5-Sabrina Delannoy (cap.), 4-Laura Georges, 13-Annike Krahn, 11-Jessica Houara ; 14-Kheira Hamraoui (7-Lindsey Horan 58'), 27-Caroline Seger ; 19-Fatmire Alushi-Bajramaj, 28-Shirley Cruz Traña (10-Linda Bresonik 68'), 17-Aurélie Kaci ; 9-Kosovare Asllani (23-Sara Gama 78'). Entr.: Farid Benstiti
Non utilisées : 30-Ann-Kathrin Berger, 22-Josephine Henning

L'Olympique lyonnais
L'Olympique lyonnais

Le Paris-Saint-Germain
Le Paris-Saint-Germain

Le trio arbitral : Solenne Bartnik, Florence Guillemin, Jennifer Maubacq
Le trio arbitral : Solenne Bartnik, Florence Guillemin, Jennifer Maubacq


Dimanche 2 Novembre 2014
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :