Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 – Le FCF ARRAS sait maintenant ce que ça fait (2/12)

Seul promu à s’être maintenu la saison dernière, les Arrageoises, qui ont désormais une année d’expérience en D1, espèrent bien se maintenir pour la deuxième année consécutive. « Il faudra mettre trois équipes derrière nous », glisse René Devienne qui a connu toutes les montées avec le club.



Grâce à des succès face aux adversaires directs, Arras a été le seul promu à se maintenir (photo Eric Levecot)
Grâce à des succès face aux adversaires directs, Arras a été le seul promu à se maintenir (photo Eric Levecot)
Les transferts : Diallo, Elwis et les autres…
Deux départs pour quatre arrivées. Arras a plutôt bien négocié l’été. Le neuvième de la saison dernière s’est renforcé sur le papier. Seules deux joueuses Mathilde Decool et Perrine Tentelier ont quitté le club pour rejoindre le voisin Templemars. « Ce sont deux U19 qui sont parties parce qu’elles voulaient plus de temps de jeu », explique René Devienne qui coachera l’équipe avec Claude Rioust cette saison. Au rayon des arrivées, on notera la venue de la meilleure buteuse de Soyaux Lauren Elwis (21 ans) qui a claqué 18 buts en 17 matches de D2. Assurément une bonne pioche. « On a eu cette opportunité, on a donc sauté sur l’occasion ». Les trois autres recrues sont jeunes mais ne sont pas dépourvues de talent non plus. Emylie Girard (Albi), Claire Poisson (Juvisy U19) mais aussi l’internationale U19 Aminata Diallo, titulaire avec l’équipe de France lors du premier match de l’Euro face à l’Angleterre, ont aussi rejoint les rangs d’Arras. Une joueuse que le coach a hâte de voir à l’œuvre : « Nous, on ne la connait pas trop mais on ne nous a dit que du bien sur elle.»

Les ambitions : « Pourquoi pas la 7e place ? »
Avec 21 ans de moyenne d’âge, les Arrageoises ont pour elles leur jeunesse. Méfiance tout de même. Il ne faudra pas se brûler les ailes : « Le groupe reste très jeune, il va falloir faire très attention. » Car malgré cette inexpérience, Arras a été le seul promu à obtenir son maintien la saison dernière. Et ça a fait beaucoup de bien au niveau mental : « On a fait le tour de la D1 l’an dernier on a vu ce que c’était, on a vu que c’était sérieux de partout mais on a maintenant une année d’expérience. L’an dernier on ne savait pas trop où l’on allait. Là c’est différent. Cette première année en D1 doit nous servir. Il faudra mettre encore trois équipes derrière nous. » En cas de bon début, les Nordistes peuvent même voir un peu plus loin : « On n’a pas l’ambition de concurrencer le top 4 ou même des équipes comme Saint-Etienne ou Guingamp mais pourquoi ne pas finir septième ? Je suis confiant parce qu’avec Claude nous avons un groupe généreux, qui bosse bien à l’entraînement. » Premier match le 1er septembre face à Guingamp avec huit heures de bus dans les jambes...

Arras s'est incliné contre St-Maur, en amical, mais le groupe n'est pas encore au complet (photo Jean-Luc Martinet)
Arras s'est incliné contre St-Maur, en amical, mais le groupe n'est pas encore au complet (photo Jean-Luc Martinet)
Se changer les idées à 990 km de chez soi
Pas loin de 990 kilomètres à avaler. Outre le PSG, Arras est l’une des rares équipe de D1 à avoir fait autant de chemin pour un stage de préparation. Les Arrageoises ont bien bousculé leurs habitudes puisqu’elles sont parties s’oxygéner plusieurs jours dans le Sud à Sète au début du mois d’août. René Devienne raconte : « D’habitude, on va plutôt sur la Côte à Berck ou au Touquet mais cette année nous sommes descendus à Sète. On ne voyait pas l’intérêt de partir sur la Côte une fois de plus, on voulait changer, découvrir un autre lieu, un autre cadre. On ne voulait pas prendre racine. Claude Rioust est parti en vacances en juillet dans la Région et nous a dit qu’il y avait tous les ingrédients pour faire un bon stage là-bas. Pour nous ce n’était que du bonus. Les huit heures de trajet étaient un peu longues pour les coaches. Nous étions un peu fatiguées mais les filles sont jeunes et ont récupéré plus vite que nous (rires). Et en terme de prix, c’est aussi cher que dans le Nord. On a eu une bonne météo. On était loin de tout le monde ? tranquille. On a bien bossé, on est arrivé à faire trois séances dans la journée. Le seul bémol le match contre Montpellier (défaite 7-0) qui est arrivé un peu trop vite pour nous. »

Thibault Simonnet

D1 – Le FCF ARRAS sait maintenant ce que ça fait (2/12)
Le club
Footclub Club Féminin Arras
Section féminine du FA Arras créée en 2001 puis indépendante à partir de 2011
Couleurs : rouge et bleu
Président : Philippe Verstaen
Stades : Stade Degouve-Brabant (1 500 places) et Stade Pierre Bollé
Site web : http://www.arrasfootfeminin.fr

Saison 2012-2013 : 9e de Division 1
Meilleur classement en D1 : 9e en 2012-2013 (première saison en D1)

Les transferts
Entraîneur : Claude Rioust
Adjoint : René Devienne
Reprise des entraînements : 1er août
Arrivées : Lauren Elwis (ASJ Soyaux Ch.), Aminata Diallo (Claix F.), Claire Poisson (FCF Juvisy U19), Emylie Girard (ASPTT Albi)
Départs: Mathilde Decool (Templemars VFF), Perrine Tentelier (Templemars VFF)

L’effectif 2013/2014
Gardiennes : Virginie Arys, Claire Jacob, Manuella Cuvillier (reprise en octobre), Estelle Verstaen
Défenseures : Jennifer Bouchenna, Caroline Denis, Jessica Lernon, Laurie Dacquigny, Yvonne Leuko Chissobo, Claire Levasseur, Charlotte Saint-Sans Levacher.
Milieux de terrain : Nathalie Jarosz, Julie Caillierez, Justine Dubois, Ludivine Bultel, Marie Gosse, Claire Poisson, Aminata Diallo, Emylie Girard, Marion Makuch, Aurélie Piosek.
Attaquantes : Caroline Gracial, Chardente Saya Ndoulou, Lauren Elwis, Leïla Iloudje

Mercredi 21 Août 2013

Dans la même rubrique :