Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 - Le FCF JUVISY perd par pénalité face à l'AS SAINT-ETIENNE

Le FCF Juvisy a eu match perdu pénalité face à l'AS Saint-Etienne pour avoir omis d'inscrire Camille CATALA sur la feuille. l'AS Saint-Etienne ne récupère pas les points du match mais voit la licence de Laura BOUILLOT annulée



Camille Catala, coupable, malgré elle d'un imbroglio administratif
Camille Catala, coupable, malgré elle d'un imbroglio administratif
Rappel des faits
Dimanche 29 septembre 2013 : L'AS Saint-Etienne reçoit le FCF Juvisy au stade Léon Nautin, une belle affiche au programme sauf que les événements qui vont suivre ont connu un dénouement lourd de conséquence sur le plan sportif.

Premier fait : la réserve de Juvisy sur LAURA BOUILLOT

Laura Bouillot est inscrite pour la première fois sur une feuille de match à l'occasion de ce match. Avec le numéro 28, c'est le seizième nom porté sur la feuille de match côté stéphanois. L'ex-Yzeurienne est remplaçante et rentrera en jeu à la pause.
Mais avant le match, Sandrine Soubeyrand dépose une réserve sur la participation et la qualification de la joueuse au motif que celle-ci n'a pas eu l'accord de son ancien club Yzeure pour partir. Juvisy remet donc en cause la délivrance de la licence effectuée par la Ligue Rhône-Alpes.
En effet, Laura Bouillot a effectué une demande de licence après la fin de la période normale (le 15 juillet), par conséquent sa demande de mutation hors période est soumise à l'accord du club quitté qui peut s'y opposer.
Or l'ASSE après avoir effectué une demande de licence début août pour la joueuse, Yzeure n'a pas donné son accord, et le club forézien a saisi la Commission du Contrôle des Mutations de la Ligue Rhône-Alpes qui en date du 9 septembre a débloqué la délivrance de la licence de la joueuse. La Commission rapporte que la ligue questionnée (ndlr : ligue d'Auvergne) n’a pas répondu à la commission dans le délai imparti. La commission libère le licencié car le club quitté n’a pas fourni de motif à son absence de réponse. Elle rappelle que les motifs pris en compte à l’article 6 du règlement intérieur et de procédure de la commission des règlements – Règlements Sportifs de la Ligue ne sont acceptés que sur présentation d’une reconnaissance signée du licencié.
Ce document n’a pas été fourni par le club quitté.
Laura Bouillot a vu sa licence délivrée en date du 9 septembre d'où sa participation au match.
La FFF a étudié la réserve de Juvisy et a jugé au regard des éléments fournis que la licence n'aurait pas dû être délivrée d'où l'annulation demandée de la licence de la joueuse.

Deuxième fait : la réclamation de l'AS Saint-Etienne suite à l'oubli de CAMILLE CATALA
Juvisy s'est déplacé à seize dans le Forez. Sauf que quinze noms sont inscrits sur la feuille de match. Et personne ne va se rendre compte de l'omission avant le coup d'envoi, ni l'arbitre, ni le délégué, ni les capitaines... Si bien que sans que Camille Catala soit inscrite sur la feuille de match, avec seulement dix noms de joueuses indiquées chez les titulaires de Juvisy, l'équipe va ainsi débuter la rencontre.
L'anomalie n'a été constatée qu'après le début du match par un dirigeant juvisien qui va en faire part au délégué. A ce moment, sur un arrêt de jeu, le nom de la joueuse est signalé au délégué qui préconise son inscription pour des raisons d'assurance mais pas aux capitaines. Camille Catala était alors sur le terrain et va y rester, son nom étant ajouté à la mi-temps sur la feuille. C'est à ce moment-là que l'ASSE a déposé une réclamation : "sur la participation de Camille Catala qui a participé à la rencontre alors qu'elle n'était pas inscrite sur la feuille au début de la rencontre. La capitaine Aude Moreau précise que le rajout a été effectué à leur insu à la 20e minute, et que cela leur a été signalé que par la suite par le délégué".
Un oubli qui peut paraître comme une erreur administrative mais qui au regard des règlements signifie la participation d'une joueuse non inscrite sur la feuille de match, entraînant du même coup, la perte du match par pénalité mais sans que Saint-Etienne n'en ait profit car déposé après le début du match et donc considéré comme une réclamation n'entraînant pas la récupération des points de la victoire !

La commission fédérale des Règlements et Contentieux du 16 octobre a statué sur les deux réserves posées lors du match du 29 septembre 2013 entre l'A.S. SAINT ETIENNE / F.C.F. JUVISY.
La réserve du F.C.F. JUVISY portait sur la qualification et la participation de la joueuse BOUILLOT Laura, de SAINT ETIENNE, au regard du nombre de joueurs titulaires d’une licence frappée du cachet « hors période ». Quant à l’A.S. SAINT ETIENNE à la pause, une réclamation avait été portée sur la participation de la joueuse CATALA MANOEL Camille, de JUVISY qui a participé à la rencontre alors qu’elle n’était pas inscrit sur la feuille de match, avant le coup d’envoi suite à une erreur administrative.

La Commission après examen a finalement décidé :
- Sur les réserves du F.C.F. JUVISY d'annuler la licence de la joueuse Laura BOUILLOT, délivrée non conformément, en l'absence de l'accord du club quitté.
- Sur la réclamation de l’A.S. SAINT ETIENNE, le match est donné perdu par pénalité au F.C.F. JUVISY sans en reporter le bénéfice du gain du match à l’A.S. SAINT ETIENNE. Saint-Etienne inscrit 1 pt (0 but marqué, 0 but encaissé), Juvisy marque 0 point (0 but marqué, 3 buts encaissés).

En l'état, Juvisy perd donc quatre points au classement alors que pour Saint-Etienne reste inchangée pour le nombre de points. A noter que ces décisions sont susceptibles d'appel dans un délai de 10 jours après la notification de la décision.

Lundi 21 Octobre 2013
Sebastien Duret


Dans la même rubrique :