Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 - Le FCF Juvisy revient dans la course

Derrière Lyon que la fatigue ne semble pas atteindre, Juvisy se replace en remportant le match au sommet face à Montpellier. Les deux équipes sont à égalité un point derrière le PSG, facile vainqueur de Vendenheim.



Nelly Guilbert a assuré le succès juvisien (photo Eric Baledent)
Nelly Guilbert a assuré le succès juvisien (photo Eric Baledent)
Les oppositions de bas de tableau se sont conclues sur des résultats nuls et Saint-Étienne a remporté le derby de la cinquième place face à Guingamp. Juvisy commençait une semaine à haut risque qui le verra recevoir Montpellier avant de se déplacer au PSG, l’occasion de rattraper les points perdus en octobre ou bien de décrocher définitivement pour la deuxième place. Il devait pour cela se passer de Gaëtane Thiney, blessée et remplacée par Inès Dhaou. En face, Montpellier se présentait quasiment au complet. Une victoire lui permettait de prendre une marge peut-être définitive sur son adversaire du jour.

Dans un match alerte et enlevé, c’est l’équipe locale qui ouvrait le score par Julie Machart dès la vingtième minute. Marie-Laure Delie perdait par deux fois son duel face à Marion Mancion pour l’égalisation et c’est finalement Nelly Guilbert qui confirmait la victoire juvisienne. Les deux équipes sont désormais à égalité un point derrière le PSG qui est allé s’imposer 3-0 face à Vendenheim grâce à un triplé de Linda Bresonik que l’air du pays a revigoré. La meneuse Allemande double son capital but et confirme sa montée en puissance.

Lyon facilement

Ces trois équipes ne semblent pas devoir compter sur un fléchissement lyonnais pour espérer accrocher mieux que la deuxième place. Après un mois de novembre chargé qui les a vu affronter Saint-Étienne, Montpellier et le PSG avant de conclure par un périple au Japon et un match international qui a concerné dix d’entre elles dont huit étaient titulaires, elles ont commencé décembre en pulvérisant Arras. Il faut dire que l’effectif est suffisant pour aligner une équipe où neuf joueuses n’étaient pas sur la pelouse à Leipzig (et seule Céline Deville était du voyage), les deux autres ne jouant qu’une mi-temps. Symbole de cette richesse, l’effectif compte quatre avant centres, toutes ont participé, toutes ont marqué plusieurs buts.

Saint-Etienne regarde de nouveau vers le haut

Saint-Étienne a fini cinquième des deux derniers championnats et se positionne comme le favori du championnat hors des quatre meilleurs. L’ambition du club était de viser au moins un cran plus haut, ce qui semblait déjà illusoire en début de saison et plus encore après les défaites prévisibles contre les favorites mais aussi les points perdus contre Yzeure, Arras et Vendenheim.

Les Vertes affrontaient Guingamp qui a les mêmes ambitions et des moyens assez similaires, à savoir ceux d’un club masculin qui permet de professionnaliser la structure mais avec des moyens moindres. Initialement le match devait se tenir en lever de rideau du match de Ligue 2 Guingamp-Istres au stade du Roudourou et être diffusé sur Eurosport mais il a été reprogrammé suite au refus de la LFP d’autoriser un lever de rideau.

Sur le terrain, le match est resté serré et fermé et c’est Sarah Palacin qui a donné la victoire aux Stéphanoises en fin de match, ce qui leur permet de gagner trois places en profitant du surplace des équipes du milieu de classement.

Nuls insuffisants pour Issy et Toulouse

Arras se déplaçant à Lyon, sa défaite était prévisible. Rodez et Yzeure avaient une tâche plus facile respectivement en se déplaçant à Toulouse et en accueillant Issy, c’est-à-dire en affrontant les deux derniers du classement déjà légèrement décrochés.

Les deux matchs se sont conclus sur le score de 1-1 qui peut ressembler à des points perdus dans la course à la cinquième place mais tant Rodez qu’Yzeure regardent plus derrière que devant. Et dans cette perspective, il est certes dommage de ne pas profiter des confrontations directes pour prendre de l’avance, mais une fois que l’avance est prise, un nul permet au moins de la conserver. Vu d’en face, ces nuls sont pour Issy et Toulouse une vraie occasion perdue de prendre des points. On imagine mal Issy gagner quelque chose des deux matchs qui lui restent d’ici la trêve contre Lyon et Juvisy.

CHR$

Dimanche 02 décembre 2012 (10e journee)
Juvisy-Montpellier : 2-0
Machart 20', Guilbert 86'
Lyon-Arras : 13-1
Tonazzi 2', 12', 17', 68', Schelin 9', 20', 56', Le Sommer 27', 33', Otaki 73', 86', 88', Dickenmann 89' ; Iloudje 58'
Yzeure-Issy : 1-1
Gonssollin 69' ; Coton Pélagie 29' s.p.
Toulouse-Rodez : 1-1
Maurice 73' ; Bouvinet 32'
Guingamp-Saint-Etienne : 0-1
Palacin 81'
Vendenheim-PSG : 0-3
Bresonik 16', 53', 64'

CONSULTEZ LE CLASSEMENT

D1 - Le FCF Juvisy revient dans la course

Lundi 3 Décembre 2012
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :