Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 - Le MHSC officialise la nomination de Jean-Louis SAEZ

Si cela n'est plus de secret depuis le mois d'avril puisque nous l'avions annoncé, Montpellier a officialisé la nomination de Jean-Louis Saez en remplacement de Sarah M'Barek.



Jean-Louis Saez retrouve le club héraultais (photo MHSC)
Jean-Louis Saez retrouve le club héraultais (photo MHSC)
Le communiqué du club explique une volonté de changement d'orientation du MHSC. Après 6 ans sous la direction de Sarah M’Barek, Louis et Laurent Nicollin ont décidé de confier les rênes de la section féminine du MHSC à Jean-Louis Saez. Cet ancien joueur du club à la fin des années 80 puis éducateur (il a notamment entraîné les 14 ans du MHSC en 2002), effectue à 46 ans aux sources après de longues années passées à Arles et Avignon notamment. « Je suis vraiment très heureux de retrouver Montpellier, un club qui a toujours compté pour moi, qui plus est avec un poste à responsabilités, a-t-il expliqué sur le site du MHSC en marge de son intronisation officielle cette après-midi au siège du club. Je remercie Louis et Laurent Nicollin de m’avoir sollicité et je vais tout faire pour relever le défi essayer de ramener quelque chose à Montpellier. » Quelque chose, c’est sans doute un titre puisque le MHSC, qui reste le pionnier au niveau des clubs professionnels du football féminin français, n’a plus rien gagné chez les séniors féminines depuis 2009 et une Coupe de France remportée face au Mans.

UN CONTRAT DE TROIS ANS

Jean-Louis Saez estime qu’il doit y aller pas à pas. « Il y a beaucoup de qualité dans ce groupe, que ce soit au niveau de l’effectif de D1 mais aussi chez les jeunes, a-t-il souligné. Pour moi, le premier objectif est de redonner de la confiance à ce groupe et de faire en sorte que chacun puisse bien y vivre et s'y épanouir. Avant de parler d'objectifs, il faut d'abord y mettre les ingrédients, et cela passe par beaucoup de rigueur, de discipline et d'investissement. On doit trouver une solidarité pour être capables de se surpasser le week-end et de faire les efforts les unes pour les autres. Ensuite et ensuite seulement, nous pourrons essayer de donner une identité à cette équipe à travers le jeu que nous allons essayer de développer. » Une identité de jeu au sujet de laquelle le nouvel entraîneur héraultais, qui a paraphé un contrat de 3 ans, a déjà une ligne directrice. « J'ai une philosophie de jeu portée vers l'avant, mais à mon sens, tout part d'abord de la récupération du ballon. Ce n'est qu'à partir de là que l'on peut mettre en place un jeu basé sur le mouvement et la disponibilité pour prendre du plaisir à jouer sur le terrain, et en donner donc au public. »

La reprise de l’entraînement est fixée au 5 août, mais en attendant Jean-Louis Saez continue sa découverte d’un football féminin tout nouveau pour lui mais au sujet duquel il se dit très agréablement surpris. « Le foot féminin a beaucoup évolué, que ce soit sur le plan technique, physique mais aussi au niveau de l'intensité et du pressing », explique le technicien qui assure avoir hâte de relever ce nouveau défi. « J'ai beaucoup observé et j'ai été très agréablement surpris que ce soit par la qualité du football qui était proposé chez les filles mais aussi par le contact avec les gens qui s'en occupent. A Montpellier, j’ai senti des gens passionnés, très ouverts qui sont là dans une dynamique positive pour continuer à faire progresser le foot féminin. Je souhaitais rester au haut niveau et continuer à évoluer avec des seniors. La famille Nicollin m’en a offert la possibilité et je vais tout faire pour y parvenir. Je suis très motivé. »

Jean-Louis SAEZ
Né le 14 avril 1967 à Sabadell (Espagne)
Titulaire du DEF depuis 1997

Parcours de joueur
Montpellier (1985-1992), Arles (1992-2000)
Parcours d’entraîneur
Arles (1992-2000), AS Cannes (2000-2001), Montpellier (2002-2003, 14 ans), Arles (2003-2005), Nîmes (2006-2007, 19 ans), Avignon (2007-2009, séniors), AC Arles Avignon (2010-2012, réserve pro et intérim L1), section féminine du MHSC (depuis juin 2013).

Vendredi 14 Juin 2013
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :