Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 - Le PSG ne fait qu’une bouchée de SOYAUX

Pour son dernier match de l’année avant la traditionnelle trêve hivernale, le PSG a régalé son public en passant la bagatelle de six buts à Soyaux (6-0). Contrairement au match aller, les Sojaldiciennes n’ont pas fait le poids face à l’ogre parisien qui a dominé la rencontre de bout en bout.



Les Parisiennes finissent bien l'année (photo psg.fr)
Les Parisiennes finissent bien l'année (photo psg.fr)
Le duel entre le Paris-Saint-Germain (2e) et Soyaux (5e) promettait avec les joueuses de Jean-Claude Barrault débarquant dans la capitale avec un maximum de confiance, fort de leur série de trois victoires consécutives. Mais si le match aller, début septembre, avait été particulièrement indécis jusqu’au bout (victoire 3-2 du PSG), cette fois-ci Soyaux n’a pas fait le poids. Largement supérieures à leur adversaire du jour, les Parisiennes ont déroulé pour une victoire au score fleuve (6-0). En se permettant en plus de laisser sur le banc Marie-Laure Delie, la meilleure buteuse de D1 (16 buts)…

Il ne fallait pas arriver en retard ce samedi après-midi au stade Charléty (Paris). Les joueuses du Paris-Saint-Germain n’ont en effet eu besoin que de deux petites minutes pour prendre l’avantage au score. Lancée en profondeur sur son côté gauche, Lindsay Horan a délivré un centre parfait à ras de terre pour la jeune Ouleymata Sarr (18 ans seulement) qui n’a eu alors qu’à pousser le cuir au fond des filets (2e). Soyaux a à peine eu ensuite le temps de réagir - ou plutôt de rentrer enfin dans son match - que les Parisiennes ont doublé le score quatre minutes plus tard sur une magnifique volée de Lindsay Horan (6e). Cette dernière est ensuite passée tout près de s’offrir un doublé, la barre transversale repoussant sa belle tête smashée (13e). Prises à la gorge d’entrée, les Sojaldiciennes ont tant bien que mal essayé de poser leur jeu mais elles n’ont jamais vraiment réussi à passer la ligne médiane. Pire, la pauvre défenseure Marina Pascaud a même involontairement trompé sa gardienne Alizée Nadal sur un centre côté gauche de la Parisienne Linda Bresonik (3-0, 30e).

Horan, joueuse du match

Laure Boulleau a marqué le dernier but du PSG en 2013
Laure Boulleau a marqué le dernier but du PSG en 2013
La seconde période aura ensuite été une copie conforme de la première avec une domination outrageuse des Parisiennes qui ont enchaîné les buts grâce à Kosovare Asllani, lancée en profondeur par Kenza Dali (62e), Lindsay Horan, sur une passe de Jessica Houara (75e) et Laure Boulleau (89e) dont le centre côté gauche s’est transformé en un spectaculaire but de 30 mètres. Le ballon lobant la malheureuse gardienne de Soyaux, Alizée Nadal, qui remplaçait dans les cages Amandine Guérin suspendue ce week-end.

Fort de cette treizième victoire en quinze journées, le PSG conforte ainsi sa deuxième place au classement avant la traditionnelle trêve hivernale. L’occasion de souffler un peu avant un retour sur les terrains programmé pour le 18 janvier, chez le champion de France en titre Lyon. Pour Soyaux, malgré cette lourde défaite pour finir l’année, le bilan est pour l’instant extrêmement positif. Confortablement installées à une étonnante 5e place au classement (6 victoires, 2 nuls et 5 défaites), les Charentaises sont en très bonne voie pour assurer leur maintien en D1.

Basile Regoli

REACTIONS
Farid Benstiti (entraîneur du PSG) :
« C’est une bonne façon de finir l’année. Je suis très satisfait de la manière et du résultat. J’ai trouvé que les filles ont eu une très bonne attitude ce soir, notamment certaines jeunes comme Ouleymata Sarr qui a un potentiel assez impressionnant. »

Sabrina Delannoy (capitaine du PSG) :
« C’était important de terminer l’année par une victoire et surtout de se rattraper après le match aller compliqué chez elles. Ces derniers temps, il nous manquait de la maîtrise dans le jeu et je pense qu’on l’a retrouvée ce soir. C’est une vraie satisfaction de finir comme ça. »

Jean-Claude Barrault (entraîneur de Soyaux) :
« C’est un peu sec comme score mais c’est le reflet du championnat actuellement. On a essayé de résister, comme lors du match aller, mais c’est très difficile face à des équipes comme Paris qui sont des rouleaux compresseurs. J’ai trouvé les filles fatiguées aujourd’hui et j’espère qu’elles vont pouvoir se ressourcer. Maintenant, ça n’enlève rien à ce qu’elles ont fait depuis le début de saison. »

Championnat de France de Division 1 - Treizième journée
PARIS SAINT-GERMAIN FC - ASJ SOYAUX : 6-0 (3-0)
Paris (Stade Charléty)
Arbitres : Jennifer Maubacq assistée de Stéphanie Di Benedetto et Stéphanie Pommelet
Spectateurs : 400
Temps frais - Terrain humide
Buts : Ouleymata SARR (2e), Lindsay HORAN (6e, 75e), Marina PASCAUD c.s.c. (30e), Kosovare ASLLANI (62e), Laure BOULLEAU (89e).
Aucun avertissement

PSG : 16-Karima BENAMEUR ; 3-Laure BOULLEAU, 5-Sabrina DELANNOY (cap.), 13-Annike KRAHN, 11-Jessica HOUARA ; 14-Kheira HAMRAOUI, 17-Aurélie KACI (24-Gouthia KARCHOUNI 71'), 2-Kenza DALI (12-Léa DECLERCQ 67'), 7-Lindsay HORAN, 10-Linda BRESONIK (29-Kosovare ASLLANI 59') ; 15-Ouleymata SARR. Entr. : Farid BENSTITI.
Non utilisées : 1-Katarzyna KIEDRZYNEK, 18-Marie-Laure DELIE.
SOYAUX : 16-Alizée NADAL ; 22-Siga TANDIA, 5-Marina PASCAUD (cap.), 11-Viviane BOUDAUD, 25-Marie Aurélie AWONA ; 8-Alice BENOIT, 14-Lydia BELKACEMI (9-Marion DAVID 79'), 2-Anais DUMONT (3-Marine L’HERIDEAU 70'), 6-Jennifer MAIER (24-Sophie CERDAN 63') ; 10-Gwendoline DJEBBAR, 17-Laura BOURGOUIN. Entr. : Jean-Claude BARRAULT

Lundi 23 Décembre 2013
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :