Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 - Le PSG qui rit, l'ASSE qui pleure

Après avoir infligé six buts à Guingamp, les Parisiennes en ont passé cinq à des Stéphanoises dépassées par leur adversaire du jour.



Les Parisiennes sont en forme (photos Eric Baledent)
Les Parisiennes sont en forme (photos Eric Baledent)
Devant une petite affluence, les Parisiennes ont su réchauffer l'ambiance rapidement face aux Amazones, diminuées par les absences notamment en défense centrale de Morgane Courteille et Charlotte Lorgeré. Un succès acquis grâce à la performance des internationales dont celle de l'Allemande Linda Bresonik, auteur d'un triplé ! Longtemps blessée, elle semble retrouver pleinement sa forme et ouvrait le score d'une magnifique frappe enroulée qui se prenait le chemin de la lucarne de la jeune gardienne Florine Mihatsek qui effectuait son baptême du feu en D1, Méline Gérard devant finalement cédée sa place en raison d'une douleur. Une minute plus tard, Kenza Dali sur son côté droit adressait un centre parfait pour Lindsey Horan esseulée au second poteau. La reprise de la tête croisée faisait mouche (2-0, 14'). Le PSG gérait cette rencontre face à de timides Stéphanoises. Linda Bresonik ressurgissait pour transformer un coup franc totalement excentré à gauche qui retombait au premier poteau (3-0, 34').

Triplé pour Linda Bresonik

D1 - Le PSG qui rit, l'ASSE qui pleure
Les Parisiennes déroulaient et Kenza Dali manquait de réussite en trouvant la transversale. Tout souriait au PSG si ce n'est la sortie sur blessure de Shirley Cruz, dix minutes avant la pause.
L'aisance parisienne faisait éclat dans l'enceinte de Charléty. Linda Bresonik brillait encore en venant défier la gardienne et marquer d'une balle piquée (4-0, 60'). Elle cédait sa place par la suite à la jeune Léa Declercq. Le score allait être encore plus lourd lorsque sur un centre-tir de Laure Boulleau, la malheureuse gardienne n'appréciait pas bien la trajectoire (5-0, 90+1'). Dure journée pour les Vertes qui en auront vu de toutes les couleurs.
Après la défaite contre Arras (1-0) et avant de se rendre à Montpellier, Hervé Didier devra panser les plaies. Pour les Parisiennes, l'attaque est de plus en plus prolifique et la pression sur le leader lyonnais est toujours d'actualité.

Réactions
Farid Benstiti (entraîneur PSG) : "On peut être satisfait du jeu produit et en plus de l'efficacité. Après un peu moins sur la deuxième mi-temps, on s'est endormi quelques fois et il y a eu un rythme un peu plus saccadé. Là où je suis satisfait c'est dans l'application, il n'y a pas seulement la volonté de gagner mais aussi de vouloir bien jouer et ça m'intéresse."

Hervé Didier (entraîneur ASSE) : "Notre défense a été perturbée par les blessures et le changement de gardienne n’a rien arrangé. Au vu de notre production, le score est logique. Le PSG est une grosse équipe, notamment sur le plan physique. Lyon et Paris sont largement au dessus du lot. Nous essayons plutôt de concurrencer les autres équipes et je pense que nous progressons. L’équipe va continuer à travailler en vue d’une grosse fin d’année civile décisive pour la suite de la compétition. »

Championnat de France de Division 1 - Huitième journée
Dimanche 3 novembre 2013 - 15h00
PARIS ST GERMAIN FC - AS SAINT-ETIENNE : 5-0 (3-0)
Paris (Stade Charléty)
Spectateurs : 200
Arbitres : Manuela Nicolosi assisté de Mustapha Jinami et Rudy Hourdouillie.
Buts : Linda BRESONIK 13', 34', 60', Lindsey HORAN 14', Laure BOULLEAU 90+1'
Aucun avertissement

PSG : 16-Karima BENAMEUR ; 5-Sabrina DELANNOY, 4-Laura GEORGES, 13-Annike KRAHN, 3-Laure BOULLEAU ; 2-Kenza DALI, 17-Aurélie KACI, 28-Shirley CRUZ TRAÑA (cap.) (24-Ghoutia KARCHOUNI 35'), 10-Linda BRESONIK (12-Léa DECLERCQ 75') ; 29-Kosovare ASLLANI, 7-Lindsey HORAN (18-Marie-Laure DELIE 64'). Entr.: Farid BENSTITI
Non utilisées : 20-Caroline PIZZALA, 30-Véronique PONS
SAINT-ETIENNE : 30-Florine MIHATSEK ; 25-Anaïs CHAREYRON, 23-Teninsoun SISSOKO, 18-Julie DEBEVER, 26-Charlotte GAUVIN (24-Amandine SOULARD 46') ; 6-Aude MOREAU (cap.), 21-Maéva CLEMARON, 10-Julie MOREL (8-Candice GHERBI 46'), 32-Léonie FLEURY, 17-Rose LAVAUD ; 14-Nora COTON-PELAGIE (11-Audrey CHAUMETTE 79'). Entr.: Hervé DIDIER
Non utilisée : 1-Méline GERARD

Florine Mihatsek
Florine Mihatsek

D1 - Le PSG qui rit, l'ASSE qui pleure

D1 - Le PSG qui rit, l'ASSE qui pleure

Lundi 4 Novembre 2013
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :