Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 - Les filles, c'est de la bombe aussi !

La LFP avait déjà donné son accord, et la FFF l'a définitivement adopté lors du COMEX du 24 juillet. De quoi s'agit-il ? De l'utilisation du spray pour faire respecter la distance (9m15) du mur sur les coups-francs.



D1 - Les filles, c'est de la bombe aussi !
Une décision retenue sur les championnats majeurs masculins mais aussi la D1 féminine qui est aussi intégrée au dispositif dès la première journée du 31 août 2014 : "Nous avons adopté (l'utilisation du) spray, pour la Ligue 1, la Ligue 2, le championnat National et la D1 féminine. Cette décision est applicable immédiatement pour le début de saison", a déclaré Noël Le Graët. Cette application se fera aussi à partir des trente-deuxièmes de finale de la Coupe de France masculine et les 16es de finale de la Coupe de France féminine. Ce sont en fait pour les compétitions féminines, toutes les rencontres où des arbitres fédérales féminines sont désignées.

Cette bombe de mousse blanche fait l'unanimité depuis déjà plusieurs applications tests dans les compétitions jeunes de la FIFA (U20 en 2013) et qui a rencontré un franc succès lors de son utilisation au Mondial 2014. Elle sera utilisée pour les coups francs à promixité de la surface. Pour rappel, à l'aide de leur bombe magique, les arbitres tracent une ligne au pied du mur pour faire respecter la distance réglementaire, puis, s'ils le souhaitent, ils peuvent également dessiner un cercle autour du ballon, afin que le tireur ne puisse pas grapiller quelques centimètres avant de s'élancer. La mousse disparaît au bout d'une minute.

Au niveau européen, l'UEFA va aussi l'appliquer sur ses compétitions majeures. Si dans le football au féminin, les cas de tricherie sur les distances des murs sont moins fréquents, cela permet au moins de considérer la D1 féminine au niveau des instances comme un championnat reconnu. La retransmission télévisée des matchs peut aussi avoir incité la FFF à l'appliquer pour cette compétition.

Lundi 28 Juillet 2014
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :