Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 - MONTPELLIER s'accroche à la seconde place

Malgré sa défaite 2-0 face à Montpellier, les Vendéennes n'ont pas à rougir de ce quatrième revers en cinq journées. Elles ont en effet su contenir les assauts du dauphin lyonnais avant l'entrée décisive de Marie-Charlotte Léger.



Romane Bruneau intervient dans sa surface sur un corner montpelliérain (photo Sébastien Duret)
Romane Bruneau intervient dans sa surface sur un corner montpelliérain (photo Sébastien Duret)
Après la victoire à Soyaux, Malika Bousseau décidait de reconduire le même groupe, à l'exception de Claire Guillard partie avec la sélection militaire, remplacée par Lisa Fragoli dont l'entrée décisive la semaine passée avait été remarquée.
Du côté montpelliérain, plusieurs joueuses blessées manquaient à l'appel. Outre Laëtitia Tonazzi qui n'a pas encore pu jouer cette saison, Marion Torrent et Rumi Utsugi étaient indisponibles. C'est Manon Uffren qui bénéficiait de cette situation pour être titularisée côté droit.

Sur le terrain, Montpellier va d'entrée imposer son jeu, mettant la pression sur la défense ornaysienne, et notamment le couloir droit d'Adeline Coudrin. Sakina Karchaoui aura été très en vue par ses débordements, permettant d'obtenir de nombreux corners. Sur l'un d'entre eux, Laura Agard reprenait de la tête et c'est un sauvetage sur la ligne qui permettait d'éviter l'ouverture du score (8e). La Roche défendait bien, contenant les incursions de Sofia Jakobsson et Andressa Alves mais ne parvenant pas à remonter le ballon au delà du milieu de terrain.

Marie-Charlotte Léger libère le MHSC

La réussite aurait pu être au rendez-vous malgré tout sur une passe en retrait mal assurée par Laura Agard, que Julie Pasquereau interceptait, mais son centre en retrait était repoussé par Kelly Gadea (14e). Sofia Jakobsson allait se retrouver plusieurs fois en position de frappe (20e, 29e) mais manquait sur cette seconde action son face-à-face avec Romane Bruneau qui avait bien jailli. Sur un nouveau corner frappé par Andressa Alves, Laura Agard voyait sa tentative heurtée le montant droit du but (37e). L'ESOF conservait ce résultat nul jusqu'au repos.

Mais au retour des vestiaires, Jean-Louis Saez décidait de faire entrée Marie-Charlotte Léger. Si son attaquante n'avait pas pu s'entraîner de la semaine, elle ne manquait pas de jambes et allait le montrer après seulement quatre minutes. Coup franc côté gauche, Andressa Alves le frappait, Linda Sembrant prolongeait et la buteuse se retrouvait esseulée pour placer une tête plein axe qui lobait la hardienne avancée (0-1, 49'). Elle récidivait à un quart du terme en reprenant plein axe aux 6 m un centre de Sandie Toletti qui "trouvait les filets" (0-2, 76') ! Quelques minutes d'arrêt de jeu étaient nécessaires pour réparer le filet. La victoire héraultaise ne souffrait d'aucune contestation.

REACTIONS

Malika Bousseau (entraîneur ESOF La Roche) : : "On a pu batailler contre elles"
"J'attendais de voir si l'on était bien dans la continuité du match à Soyaux. Malgré un adversaire largement au dessus de nous, où il n'y a rien à redire sur le résultat, les filles ont montré des vertus qu'il faudra avoir pour grappiller des points pour rester en D1. Là-dessus, c'est une satisfaction, maintenant il va falloir continuer à travailler, garder le ballon, et créer des choses car on a tendance à le perdre trop vite sur des mauvais choix, si un manque de justesse de passe. Ce qui nous manquait lors des trois matchs, on arrive à se hisser à ce niveau-là., mais on n'arrive pas encore à trouver la vérité. C'est une preuve contre Montpellier où on a pu batailler contre elles.
C'est dommage de prendre un but à quatre minutes en seconde période, sur un coup de pied arrêté. C'est d'autant plus rageant lorsque l'on a fait énormément d'efforts avant. On savait que le premier quart d'heure allait être important. Après on peut créer des choses mais on perd le ballon trop vite. On a pu faire quelques remontées de balle avec Clara (Matéo), Lisa (Fragoli) mais il y a toujours eu quelque chose qui n'a pas permis d'aller au bout.
Je ne sais pas encore préparé ce match à Lyon. Jouer deux gros matchs à suivre, c'est très compliqué. Et après on a Nîmes en quatrième match d'affilée. Il ne faut pas se tromper d'objectif. Ce n'est peut-être pas intéressant de jouer des adversaires comme nous pour des équipes comme Lyon. On a de nos adversaires directs, le match contre Lyon va nous permettre de travailler. Il faudra contre Nîmes encore hisser notre niveau, garder le ballon, continuer à travailler l'aspect défensif et les duels. Physiquement, il faut que l'on arrive à être plus costaud."


Jean-Louis Saez (entraîneur Montpellier HSC) : "On a manqué de justesse technique"
"On se crée quatre, cinq occasions en première période, je retiens au moins le fait de se les être procurées. On avait un peu de mal à se créer des occasions dans nos matchs. Je pense que l'on a fait ce qu'il fallait pour ramener le ballon rapidement devant le but. Après on a manqué de justesse technique face à la gardienne, cela peut arriver. De marquer plus tôt, cela nous aurait permis d'un peu plus dérouler. On est resté sous pression une bonne partie du match, on a fait ce qu'il fallait pour mettre ce deuxième but. C'est dommage que l'on en ait pas marqué d'autres, un qui a été refusé, un penalty non sifflé.
On est encore rôdage, aujourd'hui sur l'équipe-type, il manquait Tonazzi, Utsugi et Torrent. Il y avait quatre joueuses nouvelles. Il faut aussi que Toletti qui sort d'une opération revienne à 100%. On est sur notre rythme, on prend des points, au fur et à mesure, le groupe progresse dans le jeu et répond aux attentes.
Marie-Charlotte Léger est partie avec l'équipe de France, elle ne s'était pas trop entraînée. Cette semaine, elle a fait des examens, elle n'a pas pu s'entraîner. Je me doutais qu'elle ne pouvait pas avoir une heure et demie donc je préférais la voir sur 45 minutes, si jamais on avait des difficultés. Elle pouvait apporter un plus, ce qu'elle a très bien fait. Elle a tout fait juste. C'est celle qui a pesé le plus sur la partie.
J'ai trouvé une belle équipe de La Roche sur Yon. J'ai trouvé sa victoire amplement méritée à Soyaux. Il y a de la cohérence, une équipe bien organisée, qui joue d'habitude un peu plus haut mais là qui nous a attendu. Ca fait parti du jeu. Cela reste une équipe intéressante qui va jouer son maintien et qui a de grandes chances de se maintenir"


Samedi 3 octobre 2015 - 18h00
ESOF LA ROCHE - MONTPELLIER HSC : 0-2 (0-0)
La Roche-sur-Yon (Stade Henri Desgrange)
Temps frais - Terrain excellent
513 spectateurs
Arbitres : Cindy Buffart assistée de Jérémie Bernard et Christian Caudal
Buts : Marie-Charlotte LEGER 49', 76'
Avertissements : Coudrin 48' pour La Roche ; Toletti 74' pour Montpellier

La Roche : Bruneau ; Coudrin, Ollivier, Alberbide, Roux ; Peslerbe (cap), Pasquereau (Lemarchand 80'), Nakkach, Nicolas (Prezeau 72') ; Matéo, Fragoli (Ripoche 88'). Entr.: Bousseau
Banc : Prezeau, Ripoche, Lemarchand, Pugnetti, Nerbonne
Montpellier : Philippe ; Romanelli, Gadea (cap), Sembrant, Agard (Gauvin 88') ; Uffren (Léger 46'), Torrecilla, Toletti, Karchaoui ; Andressa, Jakobsson (Asseyi 90+1'). Entr.: Saez
Banc : Durand, Daughetee, Léger, Asseyi, Gauvin

Mardi 6 Octobre 2015
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :