Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 - OLYMPIQUE LYONNAIS - Les filles veulent faire comme les garçons

Après un triplé inédit et zéro défaite l'an passé, les Lyonnaises veulent encore tenir le haut de l'affiche cette saison en glanant un septième titre d'affilée soit autant que les garçons. Et elles peuvent être ambitieuses car les départs ont été bien compensés.



Après un triplé la saison dernière, la barre est haute pour Patrice Lair et ses joueuses (photo olweb.fr)
Après un triplé la saison dernière, la barre est haute pour Patrice Lair et ses joueuses (photo olweb.fr)
L'OL n'est pas rassasié. Même après six titres de champion consécutifs, les filles de Patrice Lair veulent encore faire un carton plein. Comme la saison dernière. Irrésistibles l'an passé, elles n'avaient concédé aucune défaite et avaient tout raflé : coupe de France, championnat, Ligue des champions : rien, ni personne n'avait résisté à l'armada lyonnaise. Et 2012/2013 ne doit pas déroger à la règle. Patrice Lair a cette ambition. « La saison dernière fut une année magistrale qui restera gravé à jamais dans l'histoire du foot féminin. On va essayer de rester dans une dynamique de victoires. Il faut toujours être conquérant et ambitieux pour aller chercher d'autres titres. Ce sera très dur de rester en haut de l'affiche puisqu'on a fait le triplé l'an dernier. Le premier des objectifs reste quand même le championnat car cela nous permet d'accéder à la ligue des champions mais ce serait bien aussi d'aller chercher la ligue des champions une troisième fois même si cela sera compliqué car nous aurons pas mal d'obstacles. La coupe de France sera le troisième objectif. Il faudra faire attention aux organismes. Car c'est bien d'afficher les ambitions mais pas mal de choses peuvent arriver au cours d'une saison. A nous de mettre tous les atouts de notre côté. »
Et cette année, les Rhodaniennes se sont fixé un objectif supplémentaire : égaler les garçons au nombre de titre. Ce serait symbolique. « Gagner sept titres comme les garçons serait une bonne chose mais le championnat est plus costaud cette année. A nous d'être présents. » Et quand Patrice Lair parle de championnat plus « costaud », il pense bien sûr à Paris et à son recrutement ambitieux . « Je trouve ça bien. Il faudrait que d'autres équipes investissent aussi. Et puis Paris possède des moyens illimités. Sur deux ou trois ans, ils peuvent avoir une très grosse équipe. Il va falloir être encore meilleur, c'est motivant. »

Le recrutement "made in France"

Laëtitia Tonazzi, l'une des trois recrues lyonnaises (photo olweb.fr)
Laëtitia Tonazzi, l'une des trois recrues lyonnaises (photo olweb.fr)
Outre les départs de Rosana (Centro Olimpico), Sandrine Brétigny (Francfort) et Sandrine Dusang (Juvisy), deux ex-Lyonnaises ont rejoint la capitale en la personne d'Aurélie Kaci mais surtout de Shirley Cruz Trana. « C'est l'une des joueuses qui m'a le plus impressionné. A Noël, elle m'a annoncé qu'elle partait et je me suis rabattu sur Elise (Bussaglia). Elle voulait ensuite rester mais la configuration financière n'était plus la même. Aujourd'hui, avoir un contrat fédéral à Lyon, c'est important. Le club a pris un coup financièrement. Il faut faire attention. » Mais avec les renforts de Laëtitia Tonazzi (Juvisy) et Laura Agard (Rodez), l'OL a bien compensé ses départs et pourra aussi compter sur ses jeunes, Amel Majri et Makan Traoré. « On a un effectif moins nombreux mais de qualité et plus équilibré. Il y a moins de trous. Je suis satisfait, j'ai anticipé très rapidement. Dès Noël même. Et puis contrairement au PSG, le recrutement est ciblé français. Je reste persuadé qu'il vaut mieux faire travailler les joueuses françaises pour après avoir championnat de valeur avec des françaises et les faire progresser pour la sélection nationale. »

La préparation en deux phases

Pour les Lyonnaises, la préparation s'est déroulée en deux phases. La première avec les jeunes et deux des trois recrues : Laura Agard et Laëtitia Tonazzi. Et puis la semaine dernière, il y a eu le retour des internationales parties aux J.O juste avant le début du stage à Tignes : « Elles étaient contentes de se retrouver et de retrouver le staff. En ce moment, on bosse très sérieusement, il y a une bonne ambiance et je sens que les filles veulent garder leur statut de meilleure équipe française. » Car maintenant, il faut vite évacuer la déception née de cette quatrième place aux Jeux. « Elles ont été marquées aux J.O. Elles savent qu'elles ont loupé quelque chose au moins le bronze voire argent ou l'or ! Cette déception, il faut mettre une croix dessus. J'ai discuté avec certaines filles et je leur ai dit que beaucoup auraient l'occasion de rejouer une olympiade. C'est dommage pour celles qui étaient en fin de carrière. Mais il faut passer à autre chose. » Et « autre chose », c'est le Barça dès ce mercredi à Annecy où Patrice Lair fera tourner son effectif. Un effectif quasi au complet malgré deux alertes pour Elodie Thomis (adducteurs) et Corine Franco (cuisse). Seule Laura Agard sera sans doute un peu juste pour la réception de Rodez.

T.S.

La recrue : Laëtitia Tonazzi : « J’avais envie de découvrir autre chose »

« Je suis arrivée à un certain âge déjà, et j’avais envie de découvrir autre chose. Je me suis décidé à quitter mon club formateur, ce qui n’est pas quelque chose d’évident. J’avais envie de gagner de nouveaux titres, relever un vrai challenge. Les ambitions de l’OL étant très élevées, j'ai décidé de signer dans ce club. L'intégration s’est faite très naturellement, il n’y a vraiment pas eu de soucis. J’ai signé un contrat d’un an, je verrais ce que je déciderais pour la suite de ma carrière en fin de saison, lorsque ce dernier arrivera à échéance. Je connais donc la plupart des joueuses, alors, pour l’instant, je me sens très bien. Je connaissais à l’avance certaines joueuses, puisque j’ai le plaisir d’en côtoyer certaines en équipe de France. Je vais vous donner l’exemple de Sarah (Sarah Bouhadi, gardienne de l’olympique lyonnais, Ndlr), j’ai évolué avec elle lorsque j’étais à Juvisy, c’est quelqu’un de très sympa. Vous savez, c’est toujours bien de connaître des personnes déjà au club depuis un certain temps, qui vous intègre et vous donne des conseils. J’aimerais vraiment gagner la coupe d’Europe ! C’est la plus grosse compétition européenne, et j’ai la chance de pouvoir tenter de la gagner avec les filles de l’OL ».

LE CLUB : OLYMPIQUE LYONNAIS

D1 - OLYMPIQUE LYONNAIS - Les filles veulent faire comme les garçons
Sous le Football Club de Lyon (1970-2004) puis la section féminine a intégré l'Olympique Lyonnais en 2004

Couleur
Blanc

Coordonnées
Site internet : www.olweb.fr
Siège : 350 avenue Jean Jaurès, 69007 Lyon

Stades
Stade de Gerland
89 allée Pierre de Coubertin, 69007 Lyon
Dimension : 105 m x 68 m
Terrain engazonné
Places assises : 40 050

Plaine des Jeux de Gerland - terrain n°10
405 avenue Jean Jaurès, 69007 Lyon
Dimension : 105 m x 68 m
Terrain engazonné
Places assises : 700 - Pourtour : 1 500

D1 - OLYMPIQUE LYONNAIS - Les filles veulent faire comme les garçons
Président
Jean-Michel AULAS, né le 22 mars 1949 (au club depuis 1987)
Président section féminine
Paul PIEMONTESE, né le 2 janvier 1943

Entraîneur
Patrice LAIR, né le 16 juin 1961 (au club depuis 2010). Titulaire du DEF

LE CALENDRIER, L'EFFECTIF ET L'HISTORIQUE EN CHAMPIONNAT

MOUVEMENTS
Arrivée(s) : Elise Bussaglia (PSG), Laura Agard (Rodez AF), Laëtitia Tonazzi (FCF Juvisy)
Départ(s) : Sandrine Dusang (FCF Juvisy), Sandrine Bretigny (1.FFC Frankfurt, ALL), Rosana Augusto Dos Santos (Centro Olimpico, BRE), Shirley Cruz Trana (PSG), Aurélie Kaci (PSG)

Matchs de préparation

18 août : Olympique Lyonnais (D1) - Standard de Liège (D1 BEL) : 4-0, à Lyon (Buts : Laëtitia Tonazzi 24', 50', 57', 59')
26 août : tournoi à Claix
Dijon FCOF (D2) - Olympique Lyonnais (D1) : 0-5 (Buts : Lara Dickenmann, Makan Traoré, Amandine Henry, Ami Otaki x2)
Olympique Lyonnais (D1) - FF Yzeure (D1) : 2-0 (Buts : Ami Otaki x2)
Claix Football (D2) - Olympique Lyonnais (D1) : 0-2 (Buts : Lucie Pingeon, Laëtitia Tonazzi)
5 septembre : Olympique Lyonnais (D1) - FC Barcelone (D1 ESP) : 19h00 à Annecy

Mercredi 5 Septembre 2012

Dans la même rubrique :