Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 - Ophélie MEILLEROUX (Montpellier HSC) : "On espérait faire mieux".

A l'heure de disputer les quarts de finale de coupe de France ce week-end, Ophélie Meilleroux et Sarah M'Barek, défenseure et coach de Montpellier, reviennent sur la saison de leur club en championnat. La première évoque ses ambitions personnelles avec l'équipe de France pendant que la seconde dresse le bilan du championnat, où Montpellier n'aura pas réussi, cette année, à bousculer la hiérarchie.



D1 - Ophélie MEILLEROUX (Montpellier HSC) : "On espérait faire mieux".
La saison
Ophélie Meilleroux : "On espérait faire mieux ! En début de saison, nous voulions essayer d'accrocher une place qualificative pour la ligue des champions. Malheureusement, aujourd'hui, les choses paraissent bien compliquées. On sait très bien qu'il y a, pour l'heure, quatre équipes pour seulement deux places européennes (Lyon, Paris, Juvisy, et Montpellier, ndlr). On n'a pas le droit à l'erreur tout au long du championnat. Malgré le fait que ces deux premières places de D1 soient jouées aujourd'hui, nous n'allons rien lâcher jusqu'au bout, et notamment lors de la confrontation face à Juvisy dans quinze jours. Il reste encore également la coupe de France à disputer, nous avons donc des objectifs pour cette fin de saison, propres à nous-même, et nous ferons tout pour les atteindre".

La concurrence avec Lyon et Paris.
"Il nous manque encore un petit peu d'expérience. Malgré tout, à Montpellier, nous commençons à avoir un effectif qui se stabilise de saison en saison, avec des joueuses qui restent fidèles au club. L'olympique lyonnais est encore inatteignable aujourd'hui, dans le sens où le coach a à sa disposition un groupe de vingt joueuses, si ce n'est plus, chaque week-end, avec de nombreuses internationales. Le PSG a aussi beaucoup investi cette année, avec l'arrivée de deux nouvelles joueuses internationales dans le championnat français. La D1 féminine se professionnalise, c'est très bien. Je pense qu'à l'heure actuelle, Montpellier est encore un club semi-pro, et la différence avec ces deux équipes se joue sans doutes sur cet aspect-là".

« L'envie de me donner à fond »

D1 - Ophélie MEILLEROUX (Montpellier HSC) : "On espérait faire mieux".
La coupe de France.
"Cela fait maintenant plusieurs saisons que nous arrivons à atteindre la finale. Il est vrai que, chaque année, à l'heure de disputer cette compétition, nous avons vraiment l'envie d'aller jusqu'au bout. Nous jouons un quart de finale ce week-end face à Guingamp, nous donnerons tout pour passer ce nouveau tour et aller en demies. Si nous parvenons à nous qualifier, et même si nous tombons sur l'OL au prochain tour, nous ferons de notre mieux pour aller au bout de cette compétition, qui nous tient réellement à coeur. C'est une coupe un peu spéciale, des matchs un peu à part du championnat, on veut vraiment donner notre maximum. Je ne vous cache pas que ce match face à Guingamp sera compliqué, car nous avons en plus de cela un déplacement conséquent pour nous rendre chez nos adversaires. Nous partons dès demain matin (lire samedi 27 avril au matin), et nous ne rentrons que lundi, c'est assez lourd comme déplacement. Mais bon, dans tous les cas, on ne se met pas de pression supplémentaire, nous savons que nous devrons tout donner et que le vainqueur de ce match ne sera désigné qu'à l'issue des 90 minutes".

L'équipe de France.

"En début d'année, j'ai eu des problèmes d'ordre privé, et quelques petites blessures à répétition. C'est un tout qui a fait que je ne suis pas apparue dans cette équipe de France depuis quelques temps maintenant. Cependant, je mets toutes les chances de mon côté pour retrouver cette sélection, je travaille au quotidien avec mon club pour revenir au meilleur de ma forme et me sentir la mieux possible. Mon objectif, très clairement, va être de faire partie de cette liste de joueuses qui vont être convoquées pour disputer les championnats d'Europe l'été prochain. J'ai passé plusieurs années avec ce groupe France, en participant à la coupe du monde et aux Jeux Olympiques de 2012. Je n'ai pas envie de m'arrêter là, je vais continuer de donner le meilleur de moi-même pour faire à nouveau partie de ce groupe. Je ne calcule pas les choses, je me donne à fond pour mon club, et pour la sélection nationale avec grand plaisir".

« Ophélie est une joueuse d'expérience »

D1 - Ophélie MEILLEROUX (Montpellier HSC) : "On espérait faire mieux".
L'avis de la coach (Sarah M'Barek) :
"Ophélie est une joueuse d'expérience. Elle fait partie de la génération de joueuses comme Camille Abily, Ludivine Diguelman, qui est une génération pleine de talent. C'est une joueuse très technique, qui manque un peu de vitesse, mais qui compense cela par son placement et sa lecture du jeu. Ophélie est assez à l'aise sur ses deux pieds, que ce soit gauche ou droit. C'est quelqu'un qui bosse énormément, qui est très exigeante avec elle-même, et qui fait partie des patrons de notre équipe. Elle a eu un peu de mal à s'imposer, au début, au milieu de cette équipe Montpelliéraine qui a beaucoup de caractère, et qui possède des joueuses de talents. Elle est calme, posée, et très réfléchie, ce qui en fait un bon relais pour moi en tous cas".

La coupe de France.
"C'est un de nos objectifs sur cette fin de saison, nous allons jouer cette fin de compétition à fond, car le championnat est désormais jouer aujourd'hui. Pour l'heure, nous voulons tout donner pour battre Guingamp ce week-end et ainsi nous qualifier pour les demies-finale. Cela va être un match très difficile, notamment par le fait que nous allons devoir faire un long déplacement, Guingamp étant assez mal desservi depuis Montpellier. Outre cela, on s'attend à tomber sur une équipe très compétitive, avec de jeunes joueuses. C'est une formation intéressante, avec une qualité évidente, puisqu'elles ont réussi à nous accrocher lors des matchs de championnat. On se méfie beaucoup ! Après, si nous arrivons à passer ce tour, nous retrouverons normalement Lyon, sans manquer de respect à l'équipe d'Hénin-Beaumont, qui devrait logiquement se qualifier à l'issue des quarts de finale. Cela peut conduire à une finale avant la finale !".

Bilan de la saison
"Je pense que nous avons fait une saison en demie-teinte. Si nous terminons troisième du championnat devant Juvisy, je serai satisfaite et considérerai cette saison comme réussie, dans le sens où Montpellier ne possède pas le même effectif que Lyon ou encore Paris, ni le même budget. Après, sur la saison en elle-même, certains matchs ont été inaboutis, on a selon moi manqué d'expérience contre Paris, on aurait aussi pu faire mieux qu'un match nul face à Guingamp, et éviter la défaite à Juvisy. Ces matchs sont importants dans la course à la ligue des champions, chaque année, et nous avons parfois eu du mal à les négocier".

Propos recueillis par Benjamin Roux

Samedi 27 Avril 2013

Dans la même rubrique :