Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 - Patrice LAIR : "Un service rendu au Président Nicollin"

Patrice Lair, toujours consultant sur Eurosport, va reprendre dans une semaine une activité au sein du Montpellier HSC où il sera conseiller auprès de Jean-Louis Saez, l'entraineur de la D1. Le double champion d'Europe avec l'OL évoque aussi le championnat qui va reprendre dont Lyon est le grand favori selon lui.



Patrice Lair de retour au MHSC (photo OL)
Patrice Lair de retour au MHSC (photo OL)
Patrice, en quoi va consister votre rôle à Montpellier ?
On s'est vu avec le Président Nicollin au mois de juillet. On a discuté et il m'a proposé que je leur donne un petit coup de main. Je reste toujours sur Lyon où j'habite, je viendrais voir quelques entraînements, je viendrais aux matchs, et j'irai voir des rencontres à Lyon et Saint-Etienne. Je vais donner un petit coup de main à Jean-Louis Saez. Je serai là pour avoir un regard extérieur et essayer que Montpellier soit plus performant. Cela se passe bien avec Jean-Louis, on s'est toujours bien entendu, on se contacte régulièrement par téléphone. Je serai présent à partir du match contre Barcelone la semaine prochaine.

Mais il n'est aucunement question que je reprenne l'équipe à Montpellier, j'ai fait mon temps au club. Je ne ferais pas d'entrainement, c'est un service rendu au Président Nicollin qui m'a proposé cela et je l'en remercie. Je viens dans un club où j'ai passé de bons moments. J'ai fait six ans dans le football féminin, et cela s'est pas trop mal passé à Montpellier. Beaucoup aurait aimé avoir ma réussite.

"Les deux victoires en Ligue des Champions n'ont aucune valeur chez les garçons"

Est-ce que l'étiquette "football féminin" est une difficulté pour trouver un club ?
Oui, je pense un petit peu, cela s'est joué à peu de choses avec plusieurs clubs masculins. Je n'ai pas mis une croix, j'espère toujours avoir un coup de fil. Aujourd'hui, le terrain me manque. A Montpellier, cela me permet de remettre le pied à l'étrier progressivement. Je recherche à reprendre comme coach chez les garçons avec une équipe de niveau national, ou pourquoi pas chez les filles, on verra.
Les titres que l'on gagne chez les filles n'ont pas beaucoup d'importances, je suis le seul entraîneur à avoir gagné deux Ligues des Champions en France mais cela n'a aucune valeur chez les garçons.

Quel bilan faites-vous du parcours de la France à la Coupe du Monde 2015 ?
Avec le recul, on s'aperçoit qu'au niveau des audiences, cela a été extraordinaire mais au niveau du résultat sportif, on est en régression par rapport à 2011, il faut être réaliste. Il n'y a pas eu de demi-finale. Au niveau de la qualité de jeu, les gens se sont identifiés à cette équipe et c'est bien, cela a permis de gagner quelques supporters. Maintenant il faut concrétiser tout cela.

Cet été, Lille, Bordeaux ont intégré une section féminine, est-ce une bonne nouvelle ?
Cela avance tranquillement mais c'est bien. J'espère que ces clubs vont mettre des moyens et voir ces équipes-là monter. C'est tout le souhait qu'il faut avoir pour que le football féminin progresse. Après il reste toujours la question de gagner une grande compétition pour que le football féminin franchisse un autre palier.

"Lyon va être champion"

L'OL vers un dixième titre selon Lair (photo OL)
L'OL vers un dixième titre selon Lair (photo OL)
Qui est votre favori pour la reprise du championnat de D1 ?
On aura selon moi Lyon qui va être champion, qui aura son dixième titre. Je ne vois pas comment on pourrait gêner l'Olympique Lyonnais. Et vu le calendrier, j'ai bien peur que assez rapidement, fin septembre, on connaisse déjà le championnat de France (ndlr : Lyon - PSG aura lieu le 26 septembre). Une victoire de Lyon à ce moment-là du championnat, ce sera très compliqué pour la suite pour le PSG de rattraper le retard. Surtout que Lyon est déjà bien réglé.

Le recrutement a été intelligent. Aurélie Kaci revient, elle a fait des choses intéressantes avec le PSG. Les deux jeunes vont passer des caps même si je pense pour moi que Claire Lavogez aurait dû faire une saison de plus à Montpellier. Comme je suis fan de Griedge Mbock, je suis content qu'elle est rejoint un club, où elle va franchir un cap. Pauline Bremer, je ne l'ai pas trop vu jouer avec l'équipe d'Allemagne, je ne sais pas mais c'est tout de même une attaquante de renom qui va apporter forcément dans le domaine offensif, déjà bien fourni à Lyon.

Et derrière ?
Après, il y aura Paris qui devrait jouer cette deuxième place, qui recrute étranger mais qui a une grosse pression car le club n'a rien gagné et je pense que cette année, c'est important pour eux de gagner un titre soit le championnat, soit la coupe. La Coupe d'Europe se sera compliqué, je pense qu'ils ont loupé le coche la saison dernière. Cette année, Wolfsburg et Lyon seront les deux grosses cylindrées de cette Ligue des Champions.

Montpellier se doit de finir sur le podium, de finir troisième au minimum. La saison dernière, Montpellier aurait dû finir troisième au vu de l'effectif. Aujourd'hui, je pense que c'est la place du club. Pourquoi pas titiller l'OL et accrocher le PSG.

Juvisy avec le changement d'entraîneur se prépare bien, ils ont repris l'entraînement très tôt. Ils vont retrouver certaines couleurs avec un état d'esprit qui leur correspond, une équipe difficile à jouer. Ce sera une des équipes qui jouera la troisième place avec Montpellier. Pour Guingamp, le départ de Griedge Mbock risque d'être un gros handicap.

Quel avis avez-vous sur les promus ?
Une équipe comme Saint-Maur doit s'en sortir, c'est une équipe cohérente qui a fait un bon championnat de D2. C'est un club qui me fait une bonne impression même si je ne connais pas le travail à l'intérieur du club. Elle peut se maintenir. La Roche n'a pas de gros moyens, cela risque d'être plus difficile. Ce sont des noms du football féminin, c'est bien qu'ils soient remontés. Nîmes, cela va être dur mais il y a certaines valeurs qui leur permettront peut-être d'accrocher certaines équipes. Les anciennes Montpelliéraines sont là aussi pour apporter leur expérience, et ils n'ont pas fini leur recrutement. C'est une équipe qui ne doit pas rater son début de championnat pour avoir un certain pécule de points pour pouvoir se maintenir ensuite.

Enfin, allez-vous continuer comme consultant sur Eurosport ?
Je continue bien sûr et je remercie l'équipe d'Eurosport car pendant mon inactivité, cela m'a permis de rester au contact du football et de passer une année dans un autre rôle. C'était une année enrichissante, on voit le football d'une autre façon. Ça m'a plu et de rester sur Eurosport, cela me plaît.

Jeudi 13 Août 2015
Sebastien Duret


Dans la même rubrique :