Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 - Quand LYON a faim, rien ne l'arrête (5-0) !

En infligeant la plus lourde défaite au PSG depuis 7 ans, Lyon s'est tout simplement ouvert la voie d'un dixième titre face à son rival désigné.



Ada Hegerberg s'offre un triplé
Ada Hegerberg s'offre un triplé
L'OL avait préparé depuis cet été ce rendez-vous du début de l'automne. Avec un effectif stable renforcé par les recrues Mbock Bathy et Bremer titulaires ce dimanche, le collectif lyonnais n'a fait qu'une bouchée de Parisiennes privées de Georges, Henning et Cristiane, mais qui comptaient sur le retour de Boulleau. Les recrues décevantes Erika et Dahlkvist ou encore Mittag, remplaçante, n'ont pas pu interrompre la série de 33 victoires consécutives, 34 désormais, en championnat.

Des buts collectifs en première

Pauline Bremer, recrue bien intégrée !
Pauline Bremer, recrue bien intégrée !
Si Lyon a répondu aux espérances devant son public, le PSG a déçu, affichant fébrilité et un jeu résolument défensif. Le rouleau-compresseur lyonnais en a donc profité pour repousser les Parisiennes dans leur camp. Majri la première (4e, 8e), Bremer (16e), Hegerberg (19e). En face, le constat était amer avec un milieu de terrain expérimenté mais dépassé à l'image des deux premiers buts lyonnais, symbole d'un collectif bien huilé. Sur une action partie de Le Sommer qui trouvait Hegerberg à 20 m, elle décalait sur Bremer à droite qui débordait et centrait en retrait. Erika perdait ses appuis et Hegerberg reprenait d’une frappe croisée du droit (1-0, 38'). Quatre minutes plus tard, un nouveau superbe mouvement collectif de droite à gauche avec Bremer qui remettait à Necib dos au but qui servait Majri à gauche pour une frappe enroulée du droit qui entrait avec l'aide du poteau opposé (2-0, 42'). Sur l'action, cinq Lyonnaises touchaient le ballon au milieu de huit Parisiennes.

De la réussite sur les coups de pied arrêtés en seconde

Amel Majri a apporté le surnombre sur son côté
Amel Majri a apporté le surnombre sur son côté
La cause était entendue à la pause, et rien n'a pas pu perturbé Lyon qui apportait de nouvelles solutions avec Schelin, Kaci puis Thomis, alors qu'Asllani et Mittag n'ont pas pu redonner un coup de fouet. Lyon était en pleine réussite comme sur le troisième but suite à un corner de Majri, une frappe en force de Mbock repoussée par le poteau revenait sur Hegerberg à l'affût à 3 m pour mettre la jambe gauche en opposition (3-0, 53'). Sur un nouveau corner d'Abily, Renard effleurait au premier poteau, Houara D'Hommeaux à la lutte avec Schelin, de l'épaule droite déviait dans son but (4-0, 79'). Suite à un nouveau corner, Abily remettait un centre rentrant qu'Hegerberg de la tête aux 6 m expédiait au fond (5-0, 90').

Il ressort de ce match que Lyon semble bien indétrônable avec un mental d'acier, une attaque de feu (29 buts marqués, 0 encaissé) et pour le PSG, il est temps de la remise en question. D'autant que Montpellier semble un rival sérieux à la Ligue des Champions.

Réactions

Farid Benstiti
"Il y a quelque chose qui ne fonctionne pas dans ce début de saison. Je le répète, on sera très très compétitif au mois de novembre. Je vous donne rendez-vous en novembre...si je continue avec le PSG. Le club me fait confiance, j'en suis certain mais il a besoin de résultats.
Il me semble que sur le championnat, ce soit un peu tard maintenant. Je ne vois pas Lyon faire une erreur cette année. Nous, on en fait une première, c'est la plus importante, celle de Montpellier, ce qui nous met dans une situation extrême ici (ndlr : à Lyon), sans être forcément prêt. On a vu l'équipe bien s'exprimer sur le début de saison et puis doucement ça s'est effiloché. On a beaucoup de soucis de blessures mais ce n'est pas une excuse. J'ai senti le bateau couler, avec personne pour le renflouer".


Gérard Prêcheur
"Nous avions bien préparé ce match avec un 3-5-2 mis en place qui fonctionne bine. On voulait la possession de balle pour contrarier leur losange en 4-4-2 du PSG. Il fallait être efficace et avoir de la réussite. On met le deuxième but juste avant la mi-temps qui a fait mal aux Parisiennes et on a pu gérer sans trop de frayeurs. Il faut être honnête, on a eu aussi de la réussite en deuxième période.
On a pris l'ascendant sur un de nos adversaires directs mais il ne faut pas oublier que Paris a déjà joué Montpellier, pas nous. On sait que ça va être un prétendant cette saison. Ce succès nous permet d'aborder octobre sereinement et on ne va surtout pas tirer de plan sur la comète. Il reste dix-huit journées"

La Fiche

Dimanche 27 septembre 2015 - 14h55
OL. LYONNAIS - PARIS-SAINT-GERMAIN : 5-0 (2-0)
Lyon (Stade de Gerland)
Temps ensoleillé - Terrain excellent
7 037 spectateurs
Arbitres : Elodie Coppola assistée d'Aurélie Labadot-Cadinot et Jennifer Maubacq
Buts : Ada HEGERBERG 38', 53', 90', Amel MAJRI 42', Jessica HOUARA D'HOMMEAUX 79' csc
Aucun avertissement

Lyon : Gérard ; MBock, Kumagaï, Renard (cap), Majri ; Henry, Abily, Necib (Kaci 61') ; Hegerberg, Bremer (Thomis 80'), Le Sommer (Schelin 54')
Banc : Wang, Petit, Lavogez, Kaci, Schelin
PSG : Kiedrzynek ; Boulleau, Delannoy, Erika, Houara-d'Hommeaux ; Hamraoui (Asllani 62'), Dahlkvist, Seger (cap), Cruz ; Horan, Delie (Mittag 58')
Banc : Asllani, Declercq, Karchouni, Mittag, Berger


Mardi 29 Septembre 2015
Correspondance locale


Dans la même rubrique :
#D1F - Le Mag n°8

#D1F - Le Mag n°8 - 03/11/2018