Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 - Quand LYON a faim, rien ne l'arrête (5-0) !

En infligeant la plus lourde défaite au PSG depuis 7 ans, Lyon s'est tout simplement ouvert la voie d'un dixième titre face à son rival désigné.



Ada Hegerberg s'offre un triplé
Ada Hegerberg s'offre un triplé
L'OL avait préparé depuis cet été ce rendez-vous du début de l'automne. Avec un effectif stable renforcé par les recrues Mbock Bathy et Bremer titulaires ce dimanche, le collectif lyonnais n'a fait qu'une bouchée de Parisiennes privées de Georges, Henning et Cristiane, mais qui comptaient sur le retour de Boulleau. Les recrues décevantes Erika et Dahlkvist ou encore Mittag, remplaçante, n'ont pas pu interrompre la série de 33 victoires consécutives, 34 désormais, en championnat.

Des buts collectifs en première

Pauline Bremer, recrue bien intégrée !
Pauline Bremer, recrue bien intégrée !
Si Lyon a répondu aux espérances devant son public, le PSG a déçu, affichant fébrilité et un jeu résolument défensif. Le rouleau-compresseur lyonnais en a donc profité pour repousser les Parisiennes dans leur camp. Majri la première (4e, 8e), Bremer (16e), Hegerberg (19e). En face, le constat était amer avec un milieu de terrain expérimenté mais dépassé à l'image des deux premiers buts lyonnais, symbole d'un collectif bien huilé. Sur une action partie de Le Sommer qui trouvait Hegerberg à 20 m, elle décalait sur Bremer à droite qui débordait et centrait en retrait. Erika perdait ses appuis et Hegerberg reprenait d’une frappe croisée du droit (1-0, 38'). Quatre minutes plus tard, un nouveau superbe mouvement collectif de droite à gauche avec Bremer qui remettait à Necib dos au but qui servait Majri à gauche pour une frappe enroulée du droit qui entrait avec l'aide du poteau opposé (2-0, 42'). Sur l'action, cinq Lyonnaises touchaient le ballon au milieu de huit Parisiennes.

De la réussite sur les coups de pied arrêtés en seconde

Amel Majri a apporté le surnombre sur son côté
Amel Majri a apporté le surnombre sur son côté
La cause était entendue à la pause, et rien n'a pas pu perturbé Lyon qui apportait de nouvelles solutions avec Schelin, Kaci puis Thomis, alors qu'Asllani et Mittag n'ont pas pu redonner un coup de fouet. Lyon était en pleine réussite comme sur le troisième but suite à un corner de Majri, une frappe en force de Mbock repoussée par le poteau revenait sur Hegerberg à l'affût à 3 m pour mettre la jambe gauche en opposition (3-0, 53'). Sur un nouveau corner d'Abily, Renard effleurait au premier poteau, Houara D'Hommeaux à la lutte avec Schelin, de l'épaule droite déviait dans son but (4-0, 79'). Suite à un nouveau corner, Abily remettait un centre rentrant qu'Hegerberg de la tête aux 6 m expédiait au fond (5-0, 90').

Il ressort de ce match que Lyon semble bien indétrônable avec un mental d'acier, une attaque de feu (29 buts marqués, 0 encaissé) et pour le PSG, il est temps de la remise en question. D'autant que Montpellier semble un rival sérieux à la Ligue des Champions.

Réactions

Farid Benstiti
"Il y a quelque chose qui ne fonctionne pas dans ce début de saison. Je le répète, on sera très très compétitif au mois de novembre. Je vous donne rendez-vous en novembre...si je continue avec le PSG. Le club me fait confiance, j'en suis certain mais il a besoin de résultats.
Il me semble que sur le championnat, ce soit un peu tard maintenant. Je ne vois pas Lyon faire une erreur cette année. Nous, on en fait une première, c'est la plus importante, celle de Montpellier, ce qui nous met dans une situation extrême ici (ndlr : à Lyon), sans être forcément prêt. On a vu l'équipe bien s'exprimer sur le début de saison et puis doucement ça s'est effiloché. On a beaucoup de soucis de blessures mais ce n'est pas une excuse. J'ai senti le bateau couler, avec personne pour le renflouer".


Gérard Prêcheur
"Nous avions bien préparé ce match avec un 3-5-2 mis en place qui fonctionne bine. On voulait la possession de balle pour contrarier leur losange en 4-4-2 du PSG. Il fallait être efficace et avoir de la réussite. On met le deuxième but juste avant la mi-temps qui a fait mal aux Parisiennes et on a pu gérer sans trop de frayeurs. Il faut être honnête, on a eu aussi de la réussite en deuxième période.
On a pris l'ascendant sur un de nos adversaires directs mais il ne faut pas oublier que Paris a déjà joué Montpellier, pas nous. On sait que ça va être un prétendant cette saison. Ce succès nous permet d'aborder octobre sereinement et on ne va surtout pas tirer de plan sur la comète. Il reste dix-huit journées"

La Fiche

Dimanche 27 septembre 2015 - 14h55
OL. LYONNAIS - PARIS-SAINT-GERMAIN : 5-0 (2-0)
Lyon (Stade de Gerland)
Temps ensoleillé - Terrain excellent
7 037 spectateurs
Arbitres : Elodie Coppola assistée d'Aurélie Labadot-Cadinot et Jennifer Maubacq
Buts : Ada HEGERBERG 38', 53', 90', Amel MAJRI 42', Jessica HOUARA D'HOMMEAUX 79' csc
Aucun avertissement

Lyon : Gérard ; MBock, Kumagaï, Renard (cap), Majri ; Henry, Abily, Necib (Kaci 61') ; Hegerberg, Bremer (Thomis 80'), Le Sommer (Schelin 54')
Banc : Wang, Petit, Lavogez, Kaci, Schelin
PSG : Kiedrzynek ; Boulleau, Delannoy, Erika, Houara-d'Hommeaux ; Hamraoui (Asllani 62'), Dahlkvist, Seger (cap), Cruz ; Horan, Delie (Mittag 58')
Banc : Asllani, Declercq, Karchouni, Mittag, Berger


Mardi 29 Septembre 2015
Correspondance locale


1.Posté par Jean-Claude LIBERT le 28/09/2015 16:19
jeanclaude.libert77@hotmail.fr
Bonjour,

Je ne dirais pas que le championnat est terminé car je ne méprise nullement JUVISY et encore moins MONTPELLIER mais les lyonnaises ont éliminé hier le PSG de la course au titre. Il faudra maintenant aux parisiennes être au mieux pour viser la 2é place.
Avant le match sur FR4 , F LEVEQUE et M PICHON en supporter convaincu du PSG nous ont encore vendu que le PSG se rapprochait de plus en plus de l'OL et que désormais les 2 clubs se tenaient très près l'un de l'autre.
Il y a des moments où les commentateurs devraient éviter de faire de telles déclarations et être plus réservés car les événements qu'ils ont à commenter risquent de leur apporter un cinglant démenti.
C'est ce qui est arrivé ce dimanche aux 2 commentateurs de FR4.
Sur EUROSPORT , les 3 préposés aux commentaires T BIHEL, C PREVOST et C LOCATELLI ont eu à subir des émotions différentes soit décevantes pour BIHEL et PREVOST manifestement pro PSG et tout en réserve mais heureuse pour LOCATELLI.

Le MATCH ... 3, 4 , 5 classes séparent les 2 équipes
Maitrise, pressing constant, vitesse d'exécution, organisation sans failles, solidarité, intelligence de jeu, technique, tactique et réalisme pour les lyonnaises contre ..... je cherche désespérément quoi à écrire et je ne trouve pas sauf à dire que les joueuses parisiennes ne méritent pas, car elles sont talentueuses, d'avoir un entraîneur aussi peu inspiré et disons ce qui est AUSSI NUL et INCOMPETENT .
Je pense qu'il est temps que le PSG joue un autre jeu qui mettra en valeur les qualités de ses joueuses et pour ce, il faut que F BENSTITI , chantre du foot défensif, s'en aille de lui même ou soit "viré".

Les lyonnaises ont fait une démonstration de football et lorsqu'elles jouent de cette façon AUCUNE équipe en Europe ne peut les battre sinon avec un fait de jeu contraire comme les lyonnaises en ont déjà eu beaucoup en LDC.

Les 2 premiers buts sont à montrer dans les écoles de football. Le 2é notamment où pas moins de 5 lyonnaises touchent le ballon en une touche de balle dans une défense parisienne dense au possible mais qui ne peut intervenir devant la vitesse d'exécution des LE SOMMER, HEGERBERG, BREMMER puis encore HEGERBERG et enfin MAJRI pour une petite merveille de frappe enroulée qui fait poteau bas rentrant.
Les 3é et 4é but sont un peu chanceux mais ils récompensent les joueuses et l'équipe qui en veut le plus.
Le dernier "pour la route" montre que les lyonnaises ne lâchent JAMAIS rien jusqu'au bout au contraire des parisiennes.

F BENSTITI s'est plaint du calendrier qui lui a fait rencontrer MONTPELLIER et surtout l'OL trop tôt car selon lui son équipe ne sera performante qu'en NOVEMBRE !!!.

La bonne blague !!!!.

Bah! pourquoi ne lui a t-on pas établi un calendrier à sa convenance ? De qui se moque t-il ? De quoi se plaint-il ?.
En effet la dernière journée de championnat le 21 Mai 2015 verra les matchs OL - MONTPELLIER et PSG - JUVISY et il se peut que l'OL soit en mesure d'aider le PSG à être 2é et donc européen en battant le MHSC et le PSG aura peut être son sort entre ses mains s'il bat JUVISY avec l'avantage du terrain.
Mais d'ici là il lui faudra passer les obstacles des matchs aller à JUVISY LE 6/12/2015 et retour à MONTPELLIER le 17/01/2016 car en cas d'échecs il pourra dire ADIEU à la LDC et BENSTITI à son poste d'entraîneur .... s'il va jusque là !!!.

Bien évidemment l'OL devra aussi passer ces obstacles JUVISY et MONTPELLIER mais en reconduisant des performances comme celle d'hier il est difficile de ne pas les voir avec la décimale.

LYON a recruté jeune et il y avait hier sur le terrain : 4 joueuses de 19 à 21 , 5 de 25 ans, 1 de 28 ans et la plus âgée C ABILY aura 30 ans le 5/12/2015 !!!.
PARIS a recruté "expérimenté " et il n'y avait hier que de "l'expérience" avec 4 joueuses de 29 et 30 ans sur le terrain dont L BOULLEAU qui aura 29 ans le 22/10/15 faisait sa rentrée après 3 mois sans match ... Est-ce raisonnable pour un entraîneur de jeter en pâture dans un match aussi important et difficile une joueuse absente depuis 3 mois et de laisser A MITTAG la recrue vedette sur le banc ?.

L' OL n'a sans doute pas son équivalent en EUROPE .... quand ses joueuses jouent comme hier .

2.Posté par Jean-Claude LIBERT le 30/09/2015 16:30
jeanclaude.libert77@hotmail.fr
Bonjour,

" On sera très compétitif au mois de Novembre ...." dixit F BENSTITI

Je n'ai pas à m'immiscer dans la préparation des féminines du PSG mais cette déclaration qui sonne comme une excuse, est pour le moins étonnante de la part de l'entraineur des parisiennes.

Qu'a t-il fait aux entrainements depuis début AOUT ? Pourquoi son équipe ne serait, selon lui, pas prête pour le moment ? ERIKA et CHRISTIANE les 2 brésiliennes seraient arrivées sur un tard et donc pas complétement intégrées ?
Allons ... Allons , CHRISTIANE était blessée comme L GEORGES , J HENNING et K DALI c'est là le seul handicap du PSG pour ce match sachant que l'an dernier J HENNING a été plus souvent sur le banc que sur le terrain.
Pour mémoire l'OL avait C LAVOGEZ et E THOMIS sur le banc mais blessées elles aussi ....

Dans ce match F BENSTITI a fait payer à ses joueuses l'incohérence de ses décisions. Faire venir A MITTAG pour la mettre sur le banc pour un des matchs le plus important de la saison sinon le plus important est une décision pour le moins étonnante !!..

ML DELIE se perd et s'ennuie dans cette équipe alors qu'en EDF, entourées des lyonnaises, elle a retrouvé le sourire en même temps que l'efficacité et la joie de jouer jusqu'à avoir mis G THINEY sur le banc !!. Et elle sort à la 58é mn remplacée par ... A MITTAG et HAMRAOUI, la plus solide jusque là au milieu sort 4 mns plus tard à la 62é mn pour ASLANI , transparente pendant 28 minutes.

Le PSG finit le match avec 8 étrangères sur le terrain et ... 3 françaises et avec toujours 2 jeunes championnes du monde U17 et championnes d'Europe U19 sur le banc DECLERCQ et KARCHOUNI !!!
VOILA LA METHODE BENSTITI ........ CHERCHEZ L'ERREUR !!!.

Il aurait voulu jouer ce match plus tard et aurait laissé entendre que le PSG était intervenu auprès des instances pour voir le calendrier établi afin que le PSG ne joue l'OL qu'en fin des matchs aller. Drôle d'intervention qui heureusement pour l'éthique n'a pas été admise !!!.

Avant le match M PICHON déclarait sur FR4 que l'écart se resserrait au point d'être devenu ténu, entre le PSG et L'OL. La passation de pouvoir était proche.
Les "Oh! la,la" de dépit à chaque but ou chaque action dangereuse des lyonnaises montraient que M PICHON et F LEVEQUE sur FR4 comme T BIHEL et C PREVOST sur EUROSPORT n'avaient d'yeux que pour le PSG.... Ils en ont le droit mais à la télé ce favoritisme devrait être plus mesuré !.
Eh! bien ils en ont eu pour leurs larmes .....

Il n'y a pas eu de match et M GERARD n'a pas eu plus de travail que devant la VGA, NIMES ou GUINGAMP les précédentes victimes des lyonnaises : un tir de S CRUZ bien capté au sol et une sortie aérienne au poing qui a montré que dans ce domaine - comme dans d'autres - elle était supérieure à S BOUHADDI.
Il est d'ailleurs très énervant - du moins pour moi - d'entendre les commentateurs dire qu'elle assure "l'intérim" de S BOUHADDI. Il est vrai qu'elle est la n°2 mais RIEN ne dit qu'elle ne sera pas la n°1 même avec le retour de S BOUHADDI et que ce soit à l'OL ou en EDF .
N O N elle n'assure pas l'intérim, elle est la n°2 du club qui remplace la n°1 désignée par le dit club comme elle est la n°2 en EDF qui remplace la n°1 désignée par P BERGEROO .... mais pas inamovible tant en club qu'en EDF.

Donc pas eu de match tant la supériorité lyonnaise était évidente : vitesse, technique, déplacements, tactique, solidarité, efficacité, talents collectifs comme individuelsl, JEUNESSE et même physique. Le PSG n'avait pas les moyens pour lutter et l'équipe n'était pas formée pour pouvoir résister.

Le 3 - 5 - 2 mis en place par G PRECHEUR a été joué à la perfection par des talents que le 4 - 4 - 2 du PSG n'ont pas.
Et pourtant SEGER, DAHLKVIST, CRUZ et HAMRAOUI sont toutes des internationales et elles ont été "mangées" par le trio magique de l'OL soit HENRY, ABILY et NECIB.
Les 2 autres talents de ce 5 majeur sont MAJRI et BREMMER qui n'ont de latérales que la place sur la feuille de match et qui ont fait passer aux latérales parisiennes HOUARA et BOULLEAU un après midi dont elles se souviendront.
Quand à LE SOMMER et HEGERBERG, virevoltantes et toujours en mouvement ...... ça ce sont des attaquantes autres que HORAN et une malheureuse ML DELIE privée de ballon et errant comme une âme en peine.

La détresse de F BENSTITI recroquevillée sur son banc faisait peine à voir même si c'est lui le grand responsable de ce naufrage.
Le PSG avait déjà 2 points de retard perdu contre MONTPELLIER et BENSTITI construit une équipe pour jouer en 4 - 4 - 1 - 1 soit 2 autobus devant son but alors qu'il doit absolument prendre des points et donc gagner !!!.

Je ne sais ce que réservera l'avenir mais ce PSG là aura du mal contre JUVISY et au retour contre MONTPELLIER et s'il n'y a pas la LDC à la fin de la saison, il se pourrait bien que le PSG cherche un nouvel entraîneur !!.

Sportivement,


Dans la même rubrique :