Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 - Quel avenir pour les promus ?

Depuis que le nombre de relégations en D1 est passé à 3 en 2010-2011, il y a presque toujours eu deux promus relégués dès la première saison.



Albi a fêté sa première victoire face à un autre promu Metz le 30 août dernier (photo club)
Albi a fêté sa première victoire face à un autre promu Metz le 30 août dernier (photo club)
Dans la mesure où le quatuor de tête n’est pas concerné par la lutte pour le maintien, n’importe quel choix de trois équipes parmi les huit restantes a 80% de chances d’en voir une ou deux parmi les relégables, y compris donc si ce choix de trois se trouve être les promus. Les promus n’ont pas en général la prétention de se mêler tout de suite au haut du classement, ils s’intègrent donc naturellement à un ensemble qui comprend à la fois le milieu de tableau et la zone de relégation.
Cette saison, aucun des promus ne semble promis au retour immédiat en D2 comme pouvait l’être Muret l’an dernier. Les modèles de Soyaux et Hénin-Beaumont ont été suivis, même si les Nordistes ont finalement été reléguées sur le fil. Il faut dire que comme à Muret et Yzeure, la saison n’avait pas été sans accroc dans l’effectif. Ce qui a conduit à ce que cette saison, Hénin-Beaumont ne compte que trois joueuses qui faisait partie régulièrement de l’équipe l’an dernier. De même, Yzeure n’avait pas su capitaliser sur sa cinquième place et avait vu son groupe remodelé. Dans un championnat aussi serré (en bas), il convient donc de garder une équipe-type et un noyau dur.

Chaque promu a bien recruté cette saison

Issy, avec Sarah Huchet, a déjà montré du répondant face à Montpellier puis Juvisy
Issy, avec Sarah Huchet, a déjà montré du répondant face à Montpellier puis Juvisy
Albi a profité de la relégation à Yzeure en recrutant Catherine Fitzsimmons, Alexandra Renault, Tatiana Solanet et Alexia Trevisan. La prometteuse Marion Romanelli est arrivée de Monteux et l’attaquante irlandaise Stephanie Roche de Peamount pour compléter l’effectif des championnes de D2 en titre, privé toutefois de la buteuse Sandra Maurice non conservée. Le modèle ressemble fortement à celui de Soyaux la saison dernière, avec une grande continuité et un recrutement malin.
C’est aussi cette politique qui a été employée à Issy, qui profite en plus de son expérience en D1 il y a deux ans, qui ne s’était pas très bien terminée sur le terrain et en dehors, mais le club s’est structuré et l’effectif a été pensé dès l’an dernier en vue de la remontée. Les recrues devront apporter l’expérience de leur club précédent, Lyon pour Pauline Peyraud-Magnin, PSG pour Nonna Debonne et Juvisy pour Inès Dhaou. Comme Albi, Issy a perdu sa buteuse Gwenaëlle Migot (partie à Soyaux), mais avait déjà fait toute la phase retour sans. Et Charlotte Lozé et Luce Ewele Ndolo sont toujours là.
C’est le troisième promu, Algrange qui semblait le plus fragile. Mais c’était avant de devenir l’équipe féminine du FC Metz et de recruter une dizaine de joueuses dont la Roumaine Daniela Gurz, l’Estonienne Getter Laar (en provenance de Guingamp), la Camerounaise Rigoberte M’Bah (d’Hénin-Beaumont) et la Brésilienne Simone Gomes Jatoba, passée par Lyon il y a quelques années. L’équipe type semble beaucoup plus modifiée que celle d’Albi pour un nombre de recrues assez similaire, ce qui va peut-être nécessiter un temps d’adaptation plus grand. Toutefois, on évitera de tirer des conclusions de la défaite 15-0 concédée sur la pelouse de Saint-Symphorien dans un contexte d’un grand stade face à une équipe de l’OL qui cherche à se rassurer, toutes choses qui ont pu inhiber l’équipe messine en plus d’être des difficultés objectives.

CHR$

LE PARCOURS DES PROMUS EN D1 DEPUIS 2010-2011

Saison 2010-2011
Rodez : 6e avec 45 pts (maintenu)
Le Mans : 10e avec 39 pts (relégué)

Saison 2011-2012
Vendenheim : 7e avec 47 pts (maintenu)
Soyaux : 11e avec 28 pts (relégué)
Muret : 12e avec 28 pts (relégué)


Saison 2012-2013
Arras : 9e avec 39 pts (maintenu)
Issy : 11e avec 31 pts (relégué)
Toulouse : 12e avec 29 pts (relégué)


Saison 2013-2014
Soyaux : 6e avec 47 pts (maintenu)
Hénin-Beaumont : 10e avec 43 pts (relégué)
Muret : 12e avec 20 pts (relégué)

Vendredi 19 Septembre 2014
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :