Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 - Regrets partagés pour ARRAS et SAINT-ETIENNE

Arras et Saint-Étienne, qui ambitionnent un maintien tranquille, se sont séparés sur un nul logique ce dimanche (1-1).



Les rôles sont inversés : le milieu offensif Rachel Saïdi vient tacler la défenseure Teninsoun Sissoko.
Les rôles sont inversés : le milieu offensif Rachel Saïdi vient tacler la défenseure Teninsoun Sissoko.
Hors-sujet en première période et logiquement menées sur un but de l'inévitable Palacin, qui a marqué lors de ses quatre derniers matchs, les Arrageoises se sont reprises en seconde mi-temps. Plus agressives, maîtrisant mieux leur 4-1-4-1, elles ont logiquement égalisé sur un penalty obtenu par Saïdi et transformé par Leuko.
Les deux formations sortent avec des regrets de cette rencontre assez terne, parsemée de nombreuses maladresses et pauvre en occasions nettes. Les Vertes, avec une excellente Sissoko en défense, auraient dû davantage profiter de l'apathie des locales lors des 45 minutes initiales. Par manque de percussion, leur mainmise sur le ballon est restée stérile.
Les Artésiennes, avec davantage de poids en attaque, auraient quant à elles pu arracher la victoire dans la dernière demi-heure. Pour ces deux équipes assez jeunes, le championnat sera un long combat, où il faudra aller chercher chacun des points nécessaires au maintien.

Christophe Grès

Les temps forts

15’ : coup-franc de Coton-Pelagie. Au-dessus.
18' : Coton-Pelagie s'échappe et sert Chaumette qui est contrée au dernier moment.
24' : sur une longue ouverture d'apparence anodine, Palacin profite d'un marquage défaillant de Leuko pour s'échapper, crocheter Musin et marquer (0-1).
45'+1' : frappe lointaine et non cadrée de Rougemont.
45'+5' : une ouverture de Coton-Pelagie trouve Morel qui est contrée par Dacquigny, bien revenue.
Mi-temps : 0-1
47’ : servie par Benoit, Gherbi adresse un centre-tir qui roule sur le dessus de la barre transversale de Musin.
51’ : Saïdi réussit un joli dribble sur Benoit, qui la retient. Penalty ! Leuko le transforme (1-1).
69' : Fleury s'échappe plein axe mais se heurte à Musin, bien sortie.
75' : coup-franc enroulé de Dacquigny pour la tête de Saïdi, qui frôle le cadre.
87' : gros cafouillage dans la surface stéphanoise suite à un corner de Leuko. Perrodin s'interpose.
88' : demi-volée en pivot de Levacher, de peu à côté, sur le deuxième temps d'un coup-franc.

Les réactions

Claude Rioust (entraîneur d'Arras) : « Les filles ont répondu présent, ont changé d'état d'esprit après la pause. »
« Nous étions tendues en première mi-temps. Nous avons laissé Saint-Étienne jouer. Nous sommes meilleurs et plus dangereux quand nous jouons dans le camp adverse... ce que nous avons fait en seconde mi-temps. Les filles ont répondu présent, ont changé d'état d'esprit après la pause. Elles ont livré 45 minutes encourageantes, malgré notre retard physique lié à une préparation qui n'a pas été celle que nous voulions. Les filles piochent et les quinze jours sans match vont nous permettre de travailler. Nous avons un point de plus que l'année dernière après deux journées mais il nous faudra ramener quelque chose de nos déplacements à Rodez – qui est à notre portée – et à Soyaux. »

Hervé Didier (entraîneur de Saint-Étienne) : « L'année dernière nous avions perdu ici, là nous prenons un point. »
«Dommage d'encaisser ce but sur un penalty sifflé pour une faute assez légère. C'est rageant ! Nous avons été moins performants après la pause car Arras s'est ressaisi et nous avons baissé le pied, notamment au milieu. En première mi-temps nous avons essayé de marquer un deuxième but car nous sommes moyens en défense ; nous devons aller de l'avant. Nous avons alors moins bien remonté les ballons. Mais bon, l'année dernière nous avions perdu ici, là nous prenons un point. Notre objectif de la saison est d'obtenir un maintien plus tranquille qu'en 2014.»

cy[Claire Musin (gardienne d'Arras) : ]cy« Nous aurions pu l'emporter. »
« Nous aurions pu éviter d'encaisser ce but ! Nous avons eu du mal à débuter mais nous avons su nous remettre en question après la pause pour les pousser et jouer dans leur camp. Nous aurions pu l'emporter. Je suis en concurrence avec Claire Jacob mais cette concurrence est saine. Il n'y a pas de numéro 1. Il faut gagner sa place à l'entraînement. La concurrence, c'est le football. Elle permet de dépasser ses limites. »

Morgane Courteille (capitaine de Saint-Etienne) : « nous aurions pu revenir avec la victoire ! »
« Notre première mi-temps est bonne. Nous aurions même pu mener 2-0 ! Mais le retour des vestiaires a été difficile car Arras a mis plus d'impact. Nous encaissons un penalty litigieux, discutable. Un point de pris à l'extérieur, c'est bien mais je suis déçue car nous aurions pu revenir avec la victoire ! »

Dimanche 7 septembre 2014 - 13h00
ARRAS FCF - AS SAINT-ETIENNE : 1-1 (0-1)
Arras (Stade Degouve Brabant)
Temps lourd. Pelouse correcte.
100 spectateurs environ
Arbitres : Jennifer Maubacq assistée de Nicolas Seillier et Philippe Flament
But pour Arras : Yvonne LEUKO 51' s.p.
But pour Saint-Etienne : Sarah PALACIN 24'

Avertissement : Leuko (43') pour Arras

Arras FCF : 1-Céline Musin ; 14-Yvonne Leuko Chibosso, 8-Laurie Dacquigny (cap), 4-Jessica Lernon, 23-Morgane Duporge – 6-Julie Caillerez – 20-Justine Rougemont, 26-Rachel Saidi, 10-Marie Gosse (Leïla Iloudje 46', 5-Charlotte Saint-Sans Levacher 75'), 3-Marion Makuch – 7-Aurélie Desmaretz. Entraîneur : Claude Rioust
Non entrées : 33-Elise Legrout, 16-Claire Jacob
Saint-Étienne AS : 16-Marion Mancion – 22-Caroline Audemar, 23-Teninsoun Sissoko, 4-Charlotte Lorgeré (12-Julie Debever 67'), 20-Morgane Courteille (cap) – 5-Alice Benoit, 8-Candice Gherbi – 14-Nora Coton-Pelagie, 10-Julie Morel, 9-Sarah Palacin (17-Rose Lavaud 82') – 11-Audrey Chaumette (7-Léonie Fleury 63'). Entraîneur : Hervé Didier.
Non entrées : 1-Julie Perrodin, 24-Amandine Soulard.

Claude Rioust, tendu avant le match.
Claude Rioust, tendu avant le match.

Hervé Didier, observateur.
Hervé Didier, observateur.

Une minute de silence a été respectée avant le coup d'envoi en hommage à M. Deveneyns et au papa d'une joueuse arrageoise.
Une minute de silence a été respectée avant le coup d'envoi en hommage à M. Deveneyns et au papa d'une joueuse arrageoise.

Yvonne Leuko a joué de sa puissance mais a souvent été sanctionnée par l'arbitre, Mlle Maubacq.
Yvonne Leuko a joué de sa puissance mais a souvent été sanctionnée par l'arbitre, Mlle Maubacq.

Morgane Courteille a bien bouclé son couloir gauche.
Morgane Courteille a bien bouclé son couloir gauche.

Discrète, Julie Morel a toutefois signé quelques actions de classe.
Discrète, Julie Morel a toutefois signé quelques actions de classe.

En fin de première période l'arrosage automatique s'est déclenchée, occasionnant cinq minutes d'arrêt de jeu.
En fin de première période l'arrosage automatique s'est déclenchée, occasionnant cinq minutes d'arrêt de jeu.

Lundi 8 Septembre 2014
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :