Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 - SOYAUX enfonce GUINGAMP

En signant sa première victoire de la saison à domicile, l’ASJ Soyaux Charente s'est rassuré mais a aussi mis le doute dans le camp adverse.



Diallo et Tandia (photo C Ringaud)
Diallo et Tandia (photo C Ringaud)
Face à une équipe guingampaise en plein doite, Soyaux porte les premières banderilles. Un coup franc de Lydia Belkacemi était repris de la tête par Siga Tandia juste au dessus (13e). Puis sur un centre d’Anaïs Dumont, Siga Tandia décalait Gwendoline Djebbar pour une frappe bien repoussée par Emmeline Mainguy (15e). Soyaux faisait le jeu et une belle action de Soyaux menée par Anaïs Dumont était conclue par un tir de Lydia Belkacemi qui passait de peu au dessus (22e). Finalement sur un long centre de la gauche de Cynthia Viana récupéré par Anna Clérac, elle contrôlait aux 16 m et ajustait une frappe du gauche en demi-volée pour lober Emmeline Mainguy et ouvrir la marque de fort belle manière (1-0, 35'). Mais Guingamp revenait dans la partie sur une mésentente entre Amandine Guérin et Mélissa Godart qui se percutaient sur un centre anodin de Louise Fleury et laissaient la balle à Mélissa Plaza qui n’a plus qu’à l’envoyer au fond des filets aux 6 m du gauche (1-1, 41'). Juste avant la pause, un coup franc de Salma Amani était claquée en corner par Amandine Guérin (45’+2).

Trois buts en huit minutes

Belkacemi devant Plaza (photo C Ringaud)
Belkacemi devant Plaza (photo C Ringaud)
Les filles de Juan Paredes entamaient bien la seconde période qui se concrétisait par un but de Laura Bourgouin du droit à la réception d’une frappe excentrée de Gwendoline Djebbar repoussée par Emmeline Mainguy dans l'axe pour catapulter le cuir dans les filets (2-1, 51'). Après une frappe contrée de Lydia Belkacemi, Anna Clérac, sur le côté droit, reprenait de la tête et venait battre la gardienne une seconde fois sous la barre (3-1, 57'). Deux minutes plus tard, alors que Guingamp était à l’attaque et se procurait une excellente occasion de but sauvée in-extrémis par Amandine Guérin qui, du bout des doigts, enlevait la balle des pieds de Salma Amani, la contre-attaque rapide s’amorçait côté sojaldicien pour envoyer Laura Bourgouin, plein axe, seule vers le but, tromper Emeline Mainguy d'une frappe croisée du droit à l'entrée de la surface (4-1, 59'). Malgré des changements tactiques, Guingamp n'arrivait pas à se relancer. Un coup franc de Lalia Dali Storti était bien capté par Amandine Guérin (61’) tout comme une frappe d’Ugochi Desire Oparanozie bloquée (64e). Soyaux gèrait son match.

Guingamp se retrouve désormais à tutoyer avec la zone de relégation alors que le second Montpellier sera l'adversaire ce dimanche à Fred Aubert. Soyaux avec sa sixième place peut aborder plus sereinement le déplacement samedi à Paris.

Christophe Ringaud

Dimanche 13 décembre 2015 – 14h30
ASJ Soyaux Charente - En Avant Guingamp 4-1 (1-1)
Soyaux (stade Léo Lagrange)
Spectateurs : 453
Arbitres : Aurélie Labadot Cadinot assistée de Abderazak Jamali et Bastien David
Buts pour Soyaux : Anna Clérac (35’, 57’), Laura Bourgouin (51’, 59’)
But pour Guingamp de Mélissa Plaza (41’).

Avertissements : Belkacemi (45’+1), Deschamps (90’+2) de Soyaux ; La Villa (32’), Debever (85’) de Guingamp.
ASJ Soyaux Charente : 1. Amandine Guérin – 2. Anaïs Dumont (cap), 27. Cynthia Viana, 5. Marie Aurelle Awona, 7. Mélissa Godart, 11. Viviane Boudaud (28. Ipek Kaya 87’) – 22. Siga Tandia, 14. Lydia Belkacemi (4. Justine Deschamps 71’), 10. Gwendoline Djebbar (12. Maud Hurault 67’) – 17. Laura Bourgouin, 13. Anna Clérac. Entraîneur : Juan Paredes.
Non utilisée : 26. Allison Blais.
En Avant Guingamp : 1. Emmeline Mainguy – 33. Maevane Drozo (12. Ugochi Desire Oparanozie 55’), 6. Marion Boishardy, 4. Julie Debever, 14. Caroline La Villa – 8. Aminata Diallo (cap), 20. Mélissa Plaza, 10. Lalia Dali Storti (34. Océane Ringenbach 70’) – 17. Salma Amani (27. Laura Douessin 79’), 9. Clarisse Le Bihan, 19. Louise Fleury. Entraîneur : Sarah M’Barek.
Non utilisées : 16. Maryne Gignoux-Soulier, 18. Margaux Bueno.


Mardi 15 Décembre 2015
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :