Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 : Saint-Etienne crée la sensation

Les Stéphanoises ont réussi un succès 4-1 face à Juvisy, jusqu'alors invaincu et voient les Lyonnaises et les Parisiennes avec un match en moins à un point. Soyaux se requinque à Hénin-Beaumont qui ne sort pas de la zone rouge alors que PSG et Montpellier réalisent l'essentiel.



Samedi 8 octobre 2011 (5e journée)
Guingamp-Lyon 0-5
Henry 18', Abily 38', 74', 76', Le Sommer 79'
Dimanche 9 octobre 2011 (5e journée)
Montpellier-Vendenheim 5-0
Diguelman 28' s.p., Wenger 48', De Revière 56', Lattaf 82', 90+1'
PSG-Rodez 2-0
Pizzala 50', Rubio 64'
Saint-Etienne-Juvisy 4-1
Lavaud 8', Palacin 44', 90', Jesus 77' ; Guilbert 65'
Hénin-Beaumont-Soyaux 0-4
Herbert 8', 45', Marchadié 16', 47'
Muret-Yzeure 1-1
Monicolle 17' ; Dolo 5'

PLUS D'INFOS
D1 : Saint-Etienne crée la sensation

Juvisy a pris l'eau à St-Etienne

Palacin félicité par Moreau, Catala et Hamraoui (photo : PC/LP)
Palacin félicité par Moreau, Catala et Hamraoui (photo : PC/LP)
Le 5e acte de la saison aura été marqué par un grand coup d'arrêt pour les Juvisiennes qui réussissaient pour l'instant un parcours parfait avec 4 victoires en 4 matchs. Mais sur la pelouse des Stéphanoises qui restaient sur un cuisant 7-0 à Gerland, ces dernières ont su retenir les leçons pour surprendre leurs adversaires du jour. Tout cela dès la 8e minute, lorsque Lavaud suite à un corner cafouillé héritait du ballon pour ouvrir la marque. Juvisy répliquait notamment sur les coups de pied arrêtés où Thiney et Soubeyrand excellaient pour venir porter le danger mais sans conclure. A l'inverse, les Vertes étaient réalistes et Palacin ne se faisait pas prier pour inscrire son premier but en D1, celui du break après avoir lancé par Moreau, elle piquait le cuir devant Malet (2-0, 44'). Les Juvisiennes revenaient revanchardes mais devaient attendre la 65e minute pour tromper Gérard par l'inévitable Guilbert de la tête. Insuffisant pour les Juvisiennes qui se faisaient piéger deux fois en contre par le duo Palacin - Jésus (4-1).

Ce succès profite aux deux premiers poursuivants : Lyon et PSG. Les Lyonnaises avaient réussi samedi après midi une victoire 5-0 en Bretagne devant environ 12 000 spectateurs. Un succès que Henry débloquait comme une semaine plus tôt de la tête (0-1, 18'). Vingt minutes après, Abily réussissait un maître coup franc. La Rennaise de naissance réussissait même le coup du chapeau dans cette rencontre. C'est cependant dans le dernier quart d'heure que Lyon creusait réellement l'écart, Le Sommer ancienne Briochine reprenait un centre en retrait de Schelin, meilleure buteuse du championnat restée muette ce week-end.

Le PSG avec le métier

Rubio a inscrit le second but face à Rodez (photo : Eric Baledent/LMP)
Rubio a inscrit le second but face à Rodez (photo : Eric Baledent/LMP)
Quelques jours après l'Europe, le PSG a encore dû cravacher pour s'imposer mais y est parvenu sans prendre de buts. C'est tout d'abord, Coton Pélagie sert à l'entrée de la surface qui servait Pizzala plein axe pour une frappe lobée sur Benameur (1-0, 50'). Un quart d'heure plus tard, Rubio de la tête reprenait un centre de Houara (2-0, 64'). Les Parisiennes s'assuraient du même coup un 4e succès.

Montpellier accueillait Vendenheim à Sussargues et a logiquement disposé des Alsaciennes mais il fallait attendre un penalty obtenu par la Japonaise Utsugi pour voir Diguelman ouvrir le compteur (1-0, 28'). La formation héraultaise où quelques cadres ne figuraient pas dans le onze de départ à quelques jours du rendez-vous face à Lyon (mercredi, 15heures) doublait la mise par la jeune Wenger d'une balle piquée (2-0, 48'). De Revière était ensuite à l'affût d'une frappe repoussée (56e) avant un doublé en fin de match de Lattaf, entrée en jeu en seconde période (5-0).

Ca se complique pour Hénin

D1 : Saint-Etienne crée la sensation
En bas de tableau, les quatre derniers étaient opposés entre eux. Cela a bien souri à Soyaux qui est venu remporter un net succès en Artois (0-4). Candie Herbert inscrivait un doublé en profitant d'hésitations défensives locales. Marchadié en faisait de même et l'affaire était pliée dès la 47e minute. Et si le score était lourd, Hénin aurait pu réussir un meilleur résultat. La gardienne charentaise Lafon était décisive à plusieurs reprises (56e, 64e, 67e).

Enfin Muret et Yzeure ont dû se contenter du partage des points. Un résultat qui ne satisfait personne dans une rencontre où Dolo avait rapidement ouvert le score. Audrey Monicolle égalisait juste après le quart d'heure de jeu. Aucune équipe n'allait réussir à venir chercher la victoire tant attendue.

Lundi 10 Octobre 2011
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :