Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 - Un OL tout terrain s'impose face à l'ASSE (0-6)

Sur un terrain de rugby en piteux état, les Stéphanoises n'ont malgré tout rien pu faire face à Lyon dans le derby. L'OL a facilement disposé de Saint-Etienne avec notamment un triplé d'Eugénie Le Sommer



Première titularisation pour R. Lavaud et le capitanat pour E. Bussaglia (photo P. Souchon/ASSE féminine)
Première titularisation pour R. Lavaud et le capitanat pour E. Bussaglia (photo P. Souchon/ASSE féminine)
Depuis désormais deux ans, Saint-Etienne navigue entre les terrains de matchs et le disputer en semaine un mercredi après-midi n'a pas facilité la tâche. Léon Nautin n'était pas conforme, c'est à quelques mètres de là, sur le terrain réservé habituellement au rugby que le deuxième derby entre les deux clubs en trois jours s'est déroulé.
Mais cette fois, pas de surprise comme celles de leurs homologues pro masculins. L'OL a su s'adapter et affirmer sa suprématie de leader. Après une entame difficile, nécessaire pour s'adapter au terrain, les Lyonnaises sans Necib et Renard laissées au repos manquaient d'ouvrir la marque par Lara Dickenmann, rattrapée par la capitaine stéphanoise (12e). La Suissesse se rattrapait en ouvrant la marque d'un plat du pied légèrement dévié par Charlotte Gauvin, suite à une première d'Amandine Henry où le ballon traînait (0-1, 21').
Elle signait un doublé d'une frappe croisée treize minutes plus tard d'une frappe croisée après un renversement de jeu de la gauche vers la droite, laissant les attaquantes Lotta Schelin et Ada Hegerberg devant leurs échecs. Très en vue, Lara Dickenmann offrait à Eugénie Le Sommer le troisième but conclut d'un magnifique ciseau acrobatique (0-3, 48').
Le suspense était rangé aux vestiaires, Saint-Etienne avait déjà la tête au match d'Arras alors que Lyon alourdissait la marque avec deux nouveaux buts d'Eugénie Le Sommer d'un face-à-face avec Julie Perrodin puis en récupérant un ballon à la défense stéphanoise. L'intenable Eugénie était aussi passeuse sur un centre tendu repris par Lotta Schelin alors que la rencontre était marquée par le retour de blessure de Camille Abily.

Réactions

Hervé Didier (entraîneur de Saint-Etienne) : "On n'a pas fait exprès de jouer ici"
« On a joué avec nos armes. Le regret, c’est d’avoir donné au moins trois buts. Le score de 6-0 est lourd. On aurait pu faire mieux que ça même si dans l’ensemble on a fait un match cohérent. On n’est pas passé au travers car, dans le jeu, on a montré des choses, on est dans la lignée de ce que l’on a fait contre Paris et Soyaux. On n’a pas de terrain à nous et à Saint-Etienne nous n’avons que ce terrain-là car le mercredi après-midi il y a des entraînements de gamins. On n’a pas fait exprès de jouer ici, on voulait même inverser le match pour jouer à Geoffroy-Guichard. Ça n’a pas pu se faire. Si on avait pu jouer à Geoffroy-Guichard, on l’aurait fait. L’état du terrain ne nous arrange pas également. On avait la hantise d’avoir des bobos car on veut des joueuses prêtes pour dimanche face à Arras qui sera un match capital. »

Charlotte Gauvin (joueuse de Saint-Etienne) : "Il nous manque les petits détails"
« On fait une bonne première mi-temps mais on encaisse des buts facilement évitables. Il faut avoir beaucoup plus de rigueur sur ces matches-là que sur les autres. On a été solidaires mais, à chaque fois, il nous manque les petits détails qui font qu’on prend ces buts-là. Je trouve que le score ne reflète pas la physionomie de la rencontre parce qu’on a fait des bonnes choses. On jouait sur un terrain de rugby, les Lyonnaises étaient très déçues de tomber sur un terrain comme ça. Cela pouvait jouer en notre faveur mais… »

Gérard Prêcheur (entraîneur de Lyon) : "Mes joueuses ont réussi à s'adapter"
« C’était mon premier derby et j’ai été excessivement déçu des conditions dans lesquelles on a été reçu. Saint-Etienne-OL reste une belle affiche de D1 et le disputer sur un terrain aussi mauvais c’est, en restant mesuré, inacceptable. Je suis d’autant plus satisfait de mes joueuses car elles ont réussi à s’adapter et à dominer l’adversaire de belle manière dans le jeu. Les filles ont laissé leur état d’âme aux vestiaires et se sont transformé en guerrière. Le terrain est mauvais, pas entretenu, l’arbitre a même été obligée de faire retracer les lignes avant le début du match. C’est une volonté du club de nous mettre dans de mauvaises conditions pour niveler les valeurs. C’est pour cela que je suis très content que leur plan n’ait pas fonctionné. »

Championnat de France de Division 1 - Match en retard de la neuvième journée
Mercredi 3 décembre 2014 - 14h30
AS SAINT-ETIENNE - OLYMPIQUE LYONNAIS : 0-6 (0-2)
Saint-Etienne (Stade de l'Etivallière)
Temps froid - Terrain en très mauvais état
Spectateurs : 150
Arbitres : Emilie Mougeot assistée de Orhan Mete et Benoît Dutrieux
Buts : Lara DICKEMMANN 21', 34', Eugénie LE SOMMER 48', 74', 90+4', Lotta SCHELIN 86'
Aucun avertissement

ASSE : 1-Julie Perrodin - 20-Morgane Courteille (cap), 23-Teninsoun Sissoko, 29-Léonie Multari (4-Charlotte Lorgeré 56'), 26-Charlotte Gauvin (22-Caroline Audemar 77') - 5-Alice Benoit, 8-Candice Gherbi, 21-Maeva Clemaron, 10-Julie Morel - 17-Rose Lavaud (9-Sarah Palacin 56'), 11-Audrey Chaumette. Entr.: Hervé Didier
Non utilisées : 16-Marion Mancion, 19-Marie Duclos
OL : 30-Méline Gérard - 17-Corine Petit, 5-Saki Kumagai, 7-Amel Majri (19-Eve Perisset 59') - 11-Lucie Pingeon, 15-Elise Bussaglia (cap.), 6-Amandine Henry (23-Camille Abily 59'), 21-Lara Dickenmann - 14-Ada Hegerberg (33-Maëlle Garbino 68'), 8-Lotta Schelin, 9-Eugénie Le Sommer. Entr.: Gérard Prêcheur
Non utilisées : 3-Wendie Renard, 16-Sarah Bouhaddi

>> Le classement

Retraçage du terrain à la demande du corps arbitral avant le match (photo ASSE féminine)
Retraçage du terrain à la demande du corps arbitral avant le match (photo ASSE féminine)

Jeudi 4 Décembre 2014
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :