Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 - Un PSG très puissant face à GUINGAMP

Les Parisiennes ont affirmé leur statut de candidates au titre après une victoire ample face à des Guingampaises qui ont pourtant montré de bonnes intentions.



Kenza Dali s'offre un triplé (photo Giovani Pablo)
Kenza Dali s'offre un triplé (photo Giovani Pablo)
Retrouvez un reportage complet du match sur les feminines.fr

Paris démarre sur un train d'enfer avec une action construite entre Boulleau, Asllani, Bresonik et Delie qui fait un pivot pour remettre à Dali, placée comme à son habitude, sur le côté droit et qui marque d'un tir imparable (1-0, 3'). Paris se montre bien plus fort sur les duels, ce qui rend la tâche difficile pour Guingamp de lancer du jeu construit. Paris pense avoir fait le break avec un but de la tête d'Asllani sur un service de Linda Bresonik (20e) malheureusement signalé hors jeu. Surtout que Guingamp arrivant à jouer dans le camp du PSG, sur un contre voit une excellente occasion de Léa Le Garrec se terminer en corner malgré le dribble réussi sur la grande gardienne polonaise, elle se fait reprendre par une Jessica Houara revenue du diable vauvert. Ce coup de chaud n'inquiète pas les Parisiennes et sur un service de Dali, Bresonik trouve d'une tête, le poteau (30e).
C'est avec une présence continuelle dans le camp breton que les partenaires vont doubler la mise. Kenza Dali, suffisamment démarquée, place un tir imparable, en coin (2-0, 36'). Guingamp continue en contre et une montée fringante de Griedge M'Bock montre les capacités individuelles de la joueuse et tout autant la volonté collective de Guingamp d'être présente dans le jeu. Cependant, les coups de boutoirs parisiens continuent, tant du côté de Laure Boulleau que de celui de Jessica Houara. C'est d'ailleurs sur un service, à mi-hauteur de Laure Boulleau, que Marie Laure Delie, tente de pousser dans les buts ouverts (45e).

Le PSG ne lâche rien

Delie n'a pas augmenté son compteur but
Delie n'a pas augmenté son compteur but
En seconde période, le PSG ne relâche pas le rythme avec Marie-laure Delie et Asllani. Mais les occasions nettes sont reprises par la défense bretonne. Les Guingampaises jouent toujours leur chance : Ellie Hamon reçoit en première intention d'un corner, une balle plat du pied qu'elle contrôle, pour placer un gauche qui va directement en lucarne, détourné par Kiedrzynek sur le poteau (68e). Mais le break est fait sur un énième déboulé de Laure Boulleau, le centre est repris par la défense bretonne quand arrive aux 25 mètres sur Jessica Houara qui ajuste d'un tir à ras de terre Mainguy (3-0, 73').
Guingamp a sa seconde occasion de la mi-temps, encore sur corner, avec une tête de Margaux Bueno qui finit ... transversale !! (83e). Le score pouvait s'arrêter là, mais le PSG jouait jusqu'à la dernière. Sabrina Delannoy servait d'un centre impeccable la tête de Marie Laure Delie pour un lob qui finissait légèrement extérieur (89e). Sur la dernière occasion, c'est Kenza Dali, lancée par Kosovare Asllani qui soldait la partie d'un triplé (4-0, 90+1').

Le Paris Saint Germain revendique sa position de second, et à ce titre, se rapproche du jeu lyonnais et de sa force pour ne pas se préoccuper de la concurrence pour la qualification européenne. Les Parisiennes profitent même du week-end pour se mettre en leader, suite au repos de Rodez - Lyon.

Avec William Commegrain/lesfeminines.fr

Réactions

Farid Benstiti (entraîneur PSG) :
"C’est une série qui continue, c’est toujours important. Dans le contenu, il y avait des choses intéressantes. On s’est créé beaucoup d’occasions. Cette équipe de Guingamp est toujours difficile à manœuvrer, mais on y est parvenu. Il va quand même falloir corriger quelques petits détails sur le plan défensif, mais dans l’ensemble, c’était un bon match. "

Sarah M'Barek (entraîneur EA Guingamp) :
"Le score est lourd. Après les quatre buts sont bien présents. On a eu des occasions. Par rapport au match aller, c'est la satisfaction. On a su répondre un petit peu mieux dans le jeu, même si le PSG est largement au-dessus au niveau de la maitrise collective. Je suis assez satisfaite de l'équipe dans le répondant, même si c'était compliqué. On a fait un meilleur match qu'au match aller et cela restait un match de référence. L'objectif était de retester et quelques mois après, on voit que l'on a progressé. C'est déjà une bonne satisfaction (...) Maintenant, il manque toujours le petit but qui fait la différence. C'est vrai qu'il manque une joueuse capable de faire la différence, de marquer des buts. Nous rendre un petit peu la tâche plus facile. Pour la saison prochaine, c'est ce que l'on recherche. D'ici la fin de l'année, je pense que cela risque d'être compliqué de la trouver dans le groupe actuel. "

Championnat de France de Division 1 - 17ème journée
Samedi 01 mars 2014 - 20h45
PARIS SAINT-GERMAIN - EA GUINGAMP : 4-0 (2-0)
Paris (Stade Charléty)
Spectateurs : 300
Arbitres : Emilie Mougeot assisté de Mélanie Zafrilla et Marion Coutant.
Buts : Kenza Dali 3', 36', 91', Jessica Houara 73'
Aucun avertissement

PSG : 1-Katarzyna Kiedrzynek, 11-Jessica Houara, 4-Laura Georges, 13-Annike Krahn, 3-Laure Boulleau (5-Sabrina Delannoy 80'), 28-Shirley Cruz Traña (cap.), 14-Kheira Hamraoui (17-Aurélie Kaci 80'), 10-Linda Bresonik (27-Tobin Heath 58'), 2-Kenza Dali, 29-Kosovare Asllani, 18-Marie-Laure Delie. Entr.: Farid Benstiti
Non utilisées : 16-Karima Benameur, 20-Caroline Pizzala
Guingamp : 1-Emmeline Mainguy, 14-Caroline La Villa, 3-Charlène Gorce, 8-Audrey Février (cap.), 5-Griedge Mbock Bathy Nka, 21-Ellie Hamon, 28-Lalia Dali-Storti, 11-Léa Le Garrec (18-Margaux Bueno 58'), 9-Clarisse Le Bihan, 13-Charlène Farrugia (10-Leïla Maknoun 58'), 23-Fatoumata Baldé (7-Faustine Robert 74'). Entr.: Sarah M'Barek
Non utilisées : 16-Getter Laar, 6-Marion Boishardy

Lundi 3 Mars 2014
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :