Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 : une fin de saison haletante

Les scénarii de ce week-end ont décidément relancé les enjeux pour la fin du championnat, alors que Lyon était sacré champion samedi.



Soyaux et Bilbault battues par Juvisy en difficulté (photo : CL)
Soyaux et Bilbault battues par Juvisy en difficulté (photo : CL)
DIVISION 1
20e journée


Samedi 9 mai 2009
Hénin-Beaumont-Lyon 0-5
Henry 35' s.p., Necib 40', 67', Katia 75', Thomis 81'
Saint-Brieuc-Toulouse 5-2
Raulet 18', Le Denmat 38', 41', Amani 58', 87' ; Rouzies 42', Tenret 70'

Dimanche 10 mai 2009
Soyaux-Juvisy 2-3
Brandy 42', Chanudet 89' ; Coquet 45+1', Trimoreau 52', Thiney 61'
Saint-Etienne-Nord Allier Yzeure 2-2
Catala 53', Makanza 63' ; Gonssollin 21', Belin 52'
Condé-Vendenheim 3-0
Couillard 15', 43', Morel 39'
PSG-Montpellier 1-1
Prévost 53' ; Delie 56'


TOUT SUR LA DIVISION 1
CLASSEMENTS
RESULTATS


Katia congratulée après son but (photo : Eric Duchateau)
Katia congratulée après son but (photo : Eric Duchateau)
Il y a un mois, Montpellier avait deux longueurs d'avance sur Juvisy, alors que Soyaux conservait une avance de sept points sur le premier relégable Condé. Mais alors que la 20e journée a rendu son verdict, le suspense est totalement relancé. Juvisy devance désormais Montpellier alors que l'écart entre Soyaux et Condé est désormais réduit à trois points...

Mais avant tout, revenons sur le 18e succès lyonnais en 19 matches, synonyme de titre national. Le 3e consécutif pour Lyon. Un succès qui amenuise la déception des éliminations en coupes, et qui s'est dessiné en fin de première période à Hénin-Beaumont. Samedi après-midi, après avoir trouvé la faille sur un penalty de Henry, Necib d'un coup franc de 30 m doublait la mise avant le repos, manquant ensuite un penalty. Avec deux longueurs d'avance au repos, la cause était cependant entendue et Necib réussissait le doublé, avant d'être impliquée comme passeuse sur les deux derniers buts signés Katia puis Thomis. Les Lyonnaises possèdent désormais 8 longueurs d'avance permettant d'assurer mathématiquement le titre national.

Place à la course à l'Europe. Avec la réforme de la Coupe UEFA féminine, c'est désormais deux tickets qui sont distribuées aux huit meilleures nations européennes parmi lesquelles figurent la France. Et ce deuxième billet semble être des plus disputés jusqu'à la fin de saison. Alors que Montpellier était en position favorable, il y a deux journées, la tendance s'est inversée en l'espace deux journées. Une première fois suite à la défaite face à Juvisy, l'adversaire directe et ce dimanche après un nul concédé face au PSG. Mais, la tâche n’était pas aisée. Les Héraultaises manquaient le coche et à la reprise, Boulleau débordait et centrait pour Prévost aux 6 mètres dont la reprise faisait mouche (1-0, 53'). Les Yvelinoises ne profitaient pas longtemps de cette aubaine. Servie dans l'axe de la surface par Lozé, Delie parvenait à piquer le ballon par-dessus Sapowicz (1-1, 56'). Lattaf trouvait encore le montant gauche de Sapowicz battue (58e) mais le score allait en rester là.

D1 : une fin de saison haletante
Dans le même temps, Juvisy affrontait une formation de Soyaux à la lutte pour le maintien. Un match aux ambitions extrêmes mais qui se révéla disputer jusqu'au bout. Les Charentaises avec un visage offensif ouvrait le score par Brandy de la tête suite à un coup franc (42e) mais se faisait rejoindre dans les arrêts de jeu. Coquet longeait la ligne de corner avant de marquer dans un angle fermé. Puis en l'espace de dix minutes, Juvisy faisait le break par Trimoreau puis Thiney (62e). Soyaux n'allait rien lâcher et Chanudet d'une magnifique reprise relançait les dernières secondes du match (2-3, 89') que Juvisy parvenait à gérer. L'opération est réussie pour Juvisy qui reprend la 2e place mais pour Soyaux, cela se complique.

Condé a en effet plié le match en première période face à Vendenheim. Les Alsaciennes pourtant tenaces sur leurs derniers matches, avec seulement 3 buts encaissés en 3 matches, ont cette fois craqué en une période devant les Bas-Normandes. Elles trouvaient la faille dès le quart d’heure de jeu par Couillard. C'est ensuite Morel qui interceptait une passe hasardeuse entre deux joueuses de la défense et filait seule vers le but (39e). Couillard confirmait juste avant la pause en aggravant la marque (43e) ce précieux succès avant la venue de Saint-Etienne en match en retard.

Des Stéphanoises qui sont revenues de loin en rattrapant deux buts de retard devant Nord Allier Yzeure. Gonssollin avait ouvert le score sur coup franc en première période et Belin profitait d'une faute de main de la gardienne en début de seconde. La révolte venait dans la foulée par l'intenable Catala. Tout d'abord buteuse après avoir transpercé la défense, elle était passeuse pour Makanza à la 63e minute assurant ainsi les points du match nul à son équipe.

Raulet avait ouvert le compteur pour Saint-Brieuc (photo : LT)
Raulet avait ouvert le compteur pour Saint-Brieuc (photo : LT)
Enfin dans un match dénué de toute pression, Saint-Brieuc a fait parler la poudre face à Toulouse en inscrivant pour la première depuis 2 ans cinq buts dans un même match en championnat. Devant un public restreint, mais sous les yeux du sélectionneur national Bruno Bini, les Briochines ouvrait logiquement le compteur par Raulet en reprenant un corner. Les joueuses des Midi-Pyrénées ne s'en sortaient pas et prenaient deux nouveaux buts par le Denmat, aux 38e et 41e minutes. Sur la remise en jeu, les Toulousaines réduisent la marque malgré une très belle parade de Mellec (42e) mais Rouzies n'avait plus qu'à pousser le ballon au fond des buts. Amani marquait le 4e but avant qu'en contre-attaque, Toulouse ne revienne à 4 à 2 par Tenret. Amani finissait le travail après une aile de pigeon.

Lundi 11 Mai 2009
Sébastien Duret

Dans la même rubrique :