Footofeminin.fr : le football au féminin

#D1Arkema - Amandine MIQUEL (Stade de Reims) : "Trois points qui nous font du bien en ce moment"

La coach rémoise Amandine Miquel était satisfaite de la réaction de son équipe venue chercher une victoire face à Fleury qui n'avait pas perdu contre des adversaires de la deuxième moitié de tableau. De bonne augure pour le maintien



(photo club)
(photo club)
Quel est votre sentiment après ce match, avec deux périodes très différentes et un premier but qui a semblé libérateur pour votre équipe ?

Le but de Mélissa Gomes vient nous remettre dans le match. Jusque-là on était en difficulté. Il y avait de la justesse technique mais on n’arrivait pas à profiter des espaces laissés par Fleury. Et ce but relativement splendide nous permet de revenir à la marque et de relancer notre équipe juste avant la pause.

Sur la deuxième période, on a réussi à trouver nos "dix" entre les lignes. C’est ce que l’on voulait faire dès le début du match et ça a beaucoup mieux fonctionner. Puis on est surtout parvenu à mieux s’orienter, à jouer plus vite vers l’avant et à donner des bons ballons. Derrière offensivement, je pense même qu’on aurait pu en marquer plus. Il y a eu quelques manques de justesse sur le choix de la dernière passe et la finition, en plus peut-être d’une faute sur Kessya (Bussy, nldr). L’essentiel est qu’on soit arrivés au final à marquer ce deuxième but et à prendre trois points qui nous font du bien en ce moment.

"Ne pas seulement battre que les trois derniers mais être aussi capables de battre des adversaires directs juste devant nous"

Est-ce que ça a été compliqué d’aborder ce match après le lourd revers contre Bordeaux et derrière près d’un mois d’arrêt pour votre équipe entre la trêve et le report dû au Covid-19 ?

Non, on savait qu’on allait avoir une reprise de seconde partie de saison difficile avec des matchs compliqués et qu’il allait falloir être patient. On les avait préparées. On avait beaucoup travaillé mentalement sur ces aspects-là dans l’idée même de se dire que les premiers points ne pourraient arriver que fin mars. On était prêts et l’idée était qu’on n’avait rien à perdre sur janvier-février et que tous les points pris avant mi-mars serait du bonus. Aujourd’hui, on a pris trois points bonus qui nous permettent de travailler un peu plus sereinement et d’aborder les prochains matchs avec un peu moins de pression.

Au niveau comptable, on peut parler de coup parfait pour Reims ?

Oui, c’est une bonne journée. Fleury c’est aussi une équipe qui n’avait jamais perdu contre une équipe hors du top 5 cette saison. Donc ça fait plaisir aussi. Ce sont des rencontres que l’on n’arrivait pas à gagner la saison dernière, que l’on n’a pas réussi à remporter sur la phase aller. On a battu que les équipes en dessous de nous.

Notre objectif maintenant sur cette phase retour, c’est d’aller chercher ces points contre ces équipes qui sont au même niveau que nous et contre lesquelles d’habitude on ne prenait qu’un point voire pas du tout de point. On cherche à se perfectionner là-dessus. Ne pas seulement battre que les trois derniers mais être aussi capables de battre des adversaires directs juste devant nous.

Justement, on entend souvent parler de l’objectif maintien. Il y a aussi la volonté d’aller chercher quelques places supplémentaires au classement…

Bien sûr, de saison en saison l’objectif est de faire mieux. On a terminé huitièmes l’an dernier sur une saison qui ne s’est pas achevée. Cette saison, on aimerait faire pareil ou mieux. Évidemment sur nos capacités actuelles, on est réalistes. On ne finira pas dans le top 3. Par contre oui, essayer d’être un peu plus loin de cette zone basse ce serait je pense mérité par rapport à la qualité de notre effectif et au travail qu’il fournit au quotidien. (Marque une pause) Et son jeune âge. Car on l’oublie assez souvent et aujourd’hui la moyenne d’âge était de 18 ans avec que des U19 sur le banc.

Vous évoquez ce banc très jeune. C’était important pour vous de profiter du match d’aujourd’hui pour lancer certaines joueuses ?

Oui c’était important. On a des blessés et des joueuses en isolation puisqu’on a respecté les directives du ministère des sports. Donc c’était important de se dire qu’on peut performer malgré ce jeune âge et peu importe les joueuses convoquées, la relève étant là aussi.

Mardi 2 Mars 2021
Daniel Marques

Dans la même rubrique :