Footofeminin.fr : le football au féminin

#D1Arkema - Du changement sur les bancs : le point

Des situations indécises, des prolongations, de nouvelles têtes, le point sur les bancs de la D1 pour la prochaine saison.



Sonia Bompastor (photo OL)
Sonia Bompastor (photo OL)
PSG
Arrivé en fin de contrat, Olivier Echouafni élu meilleur entraîneur de la saison après avoir réussi à mener son équipe à un premier titre national, ne devrait pas être prolongé. Si le Président Nasser Al Khelaifi est resté assez évasif vendredi soir lorsqu'il a été interrogé sur Canal+, laissant à Leonardo le soin de prendre les décisions, Echouafni a mis son bilan en avant : "On m’a demandé de remplir certains objectifs. Il fallait gagner des titres. Au regard de la saison, je pense qu’il y a tout. Les objectifs sont remplis (...) La suite, on verra. Je vais discuter avec les dirigeants". Il y a quelques jours, le nom de Gérard Prêcheur a succédé pour lui remplacer tandis que le poste vacant de directeur sportif pourrait revenir à Ulrich Ramé.

LYON
A l'OL, tout s'est décidé plus vite que prévu pour la prochaine saison. Alors que l'OL a été éliminé de la Ligue des champions par le PSG, et pointait à la deuxième au classement, Jean-Michel Aulas a décidé dès le 26 avril de remplacer Jean-Luc Vasseur par Sonia Bompastor. L'ancienne capitaine et actuelle directrice du centre de formation féminin de l'OL a fini la saison sans parvenir à faire repasser son équipe devant le PSG. Elle a signé un contrat jusqu'en 2023.

BORDEAUX
Pedro Martinez Losa a réussi à décrocher la troisième place, synonyme de qualification pour le tour de qualification de la Ligue des Champions. Une performance historique pour le club girondin et pour l'entraîneur espagnol arrivé en 2019 et à qui il reste un an de contrat. Il reste cependant à connaître l'avenir du club bordelais en quête d'un repreneur après l'annonce du retrait du fonds d'investissement américain King Street et le placement sous la protection du tribunal de commerce. Les moyens financiers dont disposeront réellement la section féminine pourrait en dépendre.

Amandine Miquel (photo Stade de Reims)
Amandine Miquel (photo Stade de Reims)
PARIS FC
Avant même l'issue de la saison, Sandrine Soubeyrand qui est arrivée à ce poste à l'automne 2018 a été prolongé par le club francilien. A 47 ans, elle s'est vu offrir une prolongation de trois saisons soit jusqu'en juin 2014. Pour le Président Pierre Ferracci, l'ambition est "d’aller chercher cette troisième place qualificative pour la Ligue des Champions."

GUINGAMP
Les Bretonnes ont décroché une belle 5e place et l'entraîneur Frédéric Biancalani a été prolongé jusqu'en 2024. Arrivé en 2018 à la tête de l'équipe féminine, son contrat initial était jusqu'en juin 2022. Le club a décidé de miser sur la stabilité.

REIMS
Alors qu'elle arrivait en fin de contrat en juin, Amandine Miquel va prolonger l'aventure rémoise jusqu'en juin 2024. Le travail accompli ces dernières saisons pour stabiliser le club dans l'élite et gravir des places au classement ont été un gage de satisfaction pour les dirigeants. La technicienne est aussi désormais élue au comité directeur de l’UNECATEF, le syndicat des entraîneurs jusqu'en 2024.

Laurent Nicollin et Yannich Chandioux (photo MHSC)
Laurent Nicollin et Yannich Chandioux (photo MHSC)
MONTPELLIER
Depuis la mise à l'écart de Frédéric Mendy, Baptiste Merle avec l'appui de Jean-Louis Saez ont assuré l'interim pour finir la saison. Mais Montpellier avait besoin de sang neuf et a décidé de s'attacher les services de Yannick Chandioux qui aura dirigé les féminines de Dijon durant 4 saisons. Le nouvel entraîneur aura pour mission de relancer l'équipe après un exercice 2020-2021 très décevant.

DIJON
Après avoir laissé un bon de sortie pour Yannick Chandioux vers Montpellier, le club dijonnais a décidé de miser sur l'entraîneur de Brest, Christophe Forest. Une nomination officialisée le vendredi 28 mai avec un contrat d’un an, assorti d’une année supplémentaire en option. Christophe Forest travaillera avec le même staff déjà en place au DFCO.

FLEURY
Adjoint de David Fanzel depuis novembre dernier, Fabrice Abriel qui dirigeait depuis son arrivée les séances d'entraînement va prendre ses nouvelles fonctions. David Fanzel, toujours en contrat avec le club, restera dans l'organigramme mais en tant qu'adjoint.

SOYAUX
Nommé début novembre après le départ de Sébastien Joseph, Laurent Mortel et son Président n'ont pas encore annoncé officiellement de décisions. En contrat jusqu'au 30 juin, les deux ont en tout cas commencé sérieusement le recrutement pour essayer de ne pas connaître une saison prochaine difficile. Une question de quelques jours...

ISSY
Après avoir remercié Yacine Guesmia, qui s'est depuis engagé en D2 avec Brest, le GPSO92 Issy a misé sur Camillo Vaz qui a signé un contrat jusqu'en juin 2022. Il reste désormais au club à connaître son avenir dans l'élite.

LE HAVRE
Le club havrais ne connaît pas encore son avenir, à savoir s'il sera maintenu dans l'élite après l'arrêt de la D2 ou malgré tout relégué en D2. Une situation difficile pour Michaël Bunel et son équipe. Ce dernier a été nommé pour prendre le relais de Thierry Uvenard partie cet hiver mais sa mission s'achève au 30 juin 2021. Il devra faire un choix entre le centre de formation qu'il dirigeait avant cette intérim et les féminines. Paris Normandie a évoqué la possibilité de Laure Lepailleur, manager et adjointe, titulaire du diplôme requis à savoir le BEF depuis 2016.

Lundi 7 Juin 2021
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :