Footofeminin.fr : le football au féminin

#D1Arkema - ISSY FF devient le GPSO 92 ISSY

Promu en D1, le club d'Issy-les-Moulineaux a procédé à la modification de son nom afin de lui une dimension à l'échelle du territoire de la Métropole : Grand Paris Seine Ouest et le soutien majeur de son département.



C'est un tournant pour le club isséen qui doit grandir et se donner de nouveaux moyens pour exister dans l'élite féminine. Exit l'Issy Football Féminin, c'est désormais le Grand Paris Seine Ouest 92 Issy dont il faudra parler face à l'OL, le PSG ou encore le Paris FC.

A l'origine de ce club, en 1997, ce sont trois sœurs d’origine péruvienne, Edith, Merlyne et Mercedes Boharquez, fans de foot, qui avaient créé l’association EuroPeru avec une vingtaine de jeunes femmes de la communauté péruvienne, en région parisienne… pour jouer au football. Elles évoluaient au stade Jean Bouin d’Issy et l'association s'était affiliée en novembre 1999.

En 2001, Corinne Mesas avait pris en mains l’association EuroPeru à laquelle s'étaient joint des Isséennes pour former Issy Foot Féminin. Le club va alors prendre son essor et gravir les échelons de la hiérarchie footballistique : du plus bas niveau régional à la division d’honneur régionale… jusqu’à atteindre, en 2012, la Division 1.

Par ici le GPSO 92

Dans la continuité du travail entrepris par Noël Corrard, la Présidente Christine Aubère depuis 2012, a permis au club de continuer sa structuration sans renier ses origines et son ouverture à l'image des 230 licenciées. Récemment, elle évoquait le projet du club sur le site de la Ligue Paris-IDF : « C’est le résultat d’un projet club sur lequel on travaille depuis plusieurs années et dont l’idée principale était de ne pas se précipiter mais plutôt de construire dans le temps et de créer des passerelles entre les différentes catégories ».

Issy qui pourra bénéficier d'ici deux ans des installations de la Cité des Sports doit encore être patient mais se doit aussi d'exister au sein de l'élite. Pour sa Présidente, elle déclarait récemment : « L'idée est de travailler sur un projet qui aille en peu dans ce sens-là, sans forcément se rapprocher d’un club, mais au moins en tentant de construire un projet économique autour de tout cela. Nous sommes en discussion notamment avec le département pour faire en sorte qu’il soit, avec Grand Paris Seine Ouest, un des partenaires privilégiés ».

Désormais ce dernier qui arborait son nom sur les maillots fait parti intégrante du club et lui en a donné ce nouveau nom auquel s'ajoute le numéro du département (92), partenaire majeur pour le club, pour donner le sigle GPSO 92.

Avec un nouveau projet à 4 ans et comme date cible les Jeux Olympiques en 2024, cette première année sera entièrement concentrée sur le maintien après avoir connu deux précédentes relégations.

Vendredi 17 Juillet 2020
Sebastien Duret


Dans la même rubrique :