Footofeminin.fr : le football au féminin

#D1Arkema - J13 : Le PARIS FC, SOYAUX et GUINGAMP ont bien voyagé

Trois équipes se sont imposées à l'extérieur pour la première de l'année 2020. Des succès précieux pour le Paris FC, Soyaux et Guingamp.



Le PFC en trois minutes

Karchaoui avait ouvert le score (photo MHSC)
Karchaoui avait ouvert le score (photo MHSC)
Cela n'était pas encore arrivé en championnat sous l'ère du Paris FC mais les joueuses sont parvenues à s'imposer face à Montpellier. La série de cinq défaites s'est achevée au terme d'un match à rebondissements. Les Parisiennes avaient bien entamé le match passant près de l'ouverture du score avec une frappe de près 25 m du droit qui venait frapper l'extérieur du poteau de Perrault (8e). Les répétitions des corners ne donnaient rien mais montraient la domination du PFC pourtant cueilli à froid avant la pause. Lancée par Petermann, Karchaoui seule face à Honegger ouvrait le score (1-0, 41'). Le coup parfait pour Montpellier juste avant la pause sauf que Belloumou récoltait un second avertissement et laissait son équipe à dix (45+1e). En seconde période, le Paris FC profitait de sa supériorité numérique pour marquer à deux reprises en trois minutes. La première fois suite à un corner et une belle reprise de Vaysse (1-1, 59'). Puis avec un ballon de Soyer qui arrivait jusqu'à l'opportuniste Bourdieu (1-2, 62'). C'est ensuite la buteuse de l'égalisation qui voyait rouge mais le Paris FC tenait bon cette victoire pour rester dans le bon wagon du classement.

MONTPELLIER - PARIS FC : 1-2

Montpellier (Stade Bernard Gasset 7-Mama Ouattara) - 171 spectateurs
Arbitre : Maïka Vandertischel
14h30 - Foot+

1-0 Sakina KARCHAOUI 41' (Petermann à droite sert Karchaoui qui effectue une course croisée de la gauche vers l'axe, contrôle du droit juste avant d'entrer dans la surface et de conclure du gauche de 14 m entre les jambes de la gardienne)
1-1 Sophie VAYSSE 59' (Corner de Thiney côté gauche qui arrive dans l'axe aux 5,5 m sur la tête de Müller-Priessen qui remet le ballon en retrait sur Vaysse qui reprend de demi-volée du droit de 12 m dans le petit filet gauche)
1-2 Mathilde BOURDIEU 62' (Soyer de la droite délivre un centre qui traverse la défense pour arriver côté gauche où Bourdieu se jette pour reprendre en taclant du gauche à 10 m pour trouver la lucarne droite)

Avertissements : Landeka 27', Belloumou 39' et 45+1' ; Bourdieu 19', Vaysse 55' et 83', Butel 58'
Expulsions : Belloumou 45+1' ; Vaysse 83'

MHSC : Perrault ; Romanelli, Lakrar (Le Bihan 46', Gauvin 75'), Nicoli, Belloumou ; Toletti (cap.) ; Mondésir, Landeka, Puntigam, Karchaoui ; Petermann
Banc : Danjou (G), Banusic, Gauvin, Léger, Le Bihan, Marty, Saviana

PFC : Honegger ; Soyer, Butel, Müller-Priessen, Savin ; Vaysse ; Matéo, Sow (Benoît 74'), Thiney (cap.), Aigbogun (Ferreira 67') ; Bourdieu (Barclais 89')
Banc : Pecharman (G), Benoit, Ferreira, Greboval, Sällström, Barclais, Ribeiro De Carvalho

SOYAUX avec l'expérience

Lavaud a inscrit l'unique but dijonnais (photo DFCO)
Lavaud a inscrit l'unique but dijonnais (photo DFCO)
Cela faisait trois ans que Soyaux n'avait plus marqué quatre buts à l'extérieur en D1. Ce 22 janvier 2017, Soyaux battait Albi (4-1) et mettait son adversaire direct à l'écart. Samedi, c'est la même chose qui s'est produit lors du déplacement à Dijon. Un succès mérité au regard de la physionomie d'une rencontre que les Charentaises auront été plus réalistes. Alors qu'un but était refusé à Dumont (3e), Soyaux avait les opportunités et imposaient son impact à l'image du coup franc de Lahmari remis par Tandia sur la tête de Cambot (0-1, 28'). Mainguy évitait le 0-2 et le dernier quart d'heure du premier acte était favorable à ses coéquipières. Lavaud bien servie par l'ancienne Sojaldicienne Nakkach se concluait par l'égalisation (1-1, 44'). En seconde période, Soyaux sur un bon mouvement collectif cueillait son adversaire à froid avec Cazeau pour trouver la lucarne (1-2, 49'). Sans se découvrir, Soyaux attendait et l'entrée de Bourgouin allait s'avérer payante. Il fallait d'abord admirer le ciseau de Cambot (1-3, 65') avant que Bourgouin n'alourdisse la marque bien servie à gauche (1-4, 89'). Soyaux met ainsi Dijon à cinq équipes et aussi l'OM à dix points. Important en attendant de savoir de ce qu'il adviendra de la décision de la DNCG.

DIJON - SOYAUX : 1-4

Dijon (Stade des Poussots) - 715 spectateurs
Arbitre : Emeline Rochebilière
14h30 - Multisports 2

0-1 Sarah CAMBOT 28' (Coup franc à 25 m côté droit joué par Lahmari du droit vers le second poteau sur Tandia qui remet en retrait dans l'axe pour Cambot à 3 m qui ajuste la gardienne de la tête)
1-1 Rose LAVAUD 44' (Récupération de Nakkach dans son camp qui délivre une passe lumineuse dans la profondeur et dans l'axe pour Lavaud qui avance jusqu'à l'entrée de la surface et ouvre son pied droit à 14 m pour placer le ballon dans le petit filet gauche)
1-2 Kimberley CAZEAU 49' (Action partie de la droite avec Dumont pour Cambot qui talonne vers Lahmari dans l'axe et décale sur sa gauche pour Cazeau dans la surface qui ouvre son pied droit à 12 m pour le placer dans la lucarne au premier poteau)
1-3 Sarah CAMBOT 65' (Bourgouin à droite met en retrait sur Lahmari à 20 m qui trouve à l'entrée de la surface qui place un ciseau du gauche de 15 m qui lobe Mainguy, le ballon terminant dans la lucarne gauche)
1-4 Laura BOURGOUIN 89' (Ouverture de Cambot de la droite vers la gauche qui trouve Bourgouin, démarquée couloir gauche qui s'avance dans la surface, fixe Goetsch et du droit enroule le ballon à 11 m pour le placer au ras du montant gauche)

Avertissements : Nakkach 61', Goetsch 70', Bonet 77' ; Dumont 45'

DFCO : Mainguy ; Goetsch, Trevisan, Cuynet, Bonet ; Nakkach (Bouillot 80'), Bussaglia (cap.) ; Lavaud, Declercq, Solanet (Barbance 66') ; Carol Rodrigues
Banc : Chavas (G), Barbance, Bouillot, Stephen, Chaney, Daniel

ASJS : Munich ; Cissoko, Collin, Couturier, M'Bassidje ; Clérac, Tandia (cap.) ; Dumont (Bourgouin 61'), Lahmari (Da Costa 84'), Cazeau (Canon 71') ; Cambot
Banc : Moinet (G), Da Costa, Canon, Bourgouin, Pingeon

GUINGAMP confirme

Une semaine après un succès face à ce même adversaire mais sur un autre terrain, Guingamp a récidivé dans l'Essonne, cette fois-ci en championnat. Récupérant Hudson et Ngock Yango, suspendues la semaine dernière, la formation bretonne n'a pas cédé cette fois-ci. Mais c'est encore Traoré qui a marqué. Après son premier but sur les couleurs guingampaises en Coupe de France, elle a conclu de la tête un coup franc de Fleury (0-1, 18') avant de devoir quitter prématurément son équipe sur blessure. Fleury essaya de revenir à l'image de la tête plongeante de Malard (29e) mais Durand resta impeccable dans son but. La capitaine bretonne permit à son équipe de rester devant avant qu'Hudson ne lance Fleury à gauche et finisse par un centre parfait pour Oparanozie (0-2, 72'). Cinquième succès de la saison et sixième match de championnat consécutif sans défaite pour les joueuses de Biancalani.

FLEURY - GUINGAMP : 0-2

Bondoufle (Stade Robert Bobin) - 417 spectateurs
Arbitre : Jennifer Maubacq
14h30 - Multisports 3

0-1 Aïssata TRAORE 18' (Coup franc côté droit de Fourré qui trouve au second poteau la tête de Traoré qui pique son ballon)
0-2 Désiré OPARANOZIE 72' (Lancée par Hudson, Fleury part seule dans le couloir gauche entre dans la surface et centre pour Oparanozie qui arrive au second poteau pour mettre son plat du pied droit en opposition à 6 m pour conclure avant le retour de Sevecke)

Avertissements : Daoudi 49', Ngock Yango 54'

FCF91 : Philippe ; Meffometou Tcheno, Sissoko, Sevecke (cap.), Sandvej ; Haupais (Dear 83'), Gadea ; Machart-Rabanne (Larsen 65'), Corboz, Makanza ; Malard (Azzaro 78')
Banc : Gignoux-Soulier (G), Dear, Larsen, Chatelain, Diaz, Azzaro, Williams
Suspendue : Fernandes (Fleury)

EAG : Durand (cap.) ; Mansuy, Gevitz, Hudson, Hoarau ; Palis (Le Mouël 70'), Ngock Yango ; Fleury, Fourré (Peniguel 88'), Traoré (Daoudi 35') ; Oparanozie
Banc : Fauvel (G), Sotier, Diaby, Le Mouël, Peniguel, Tyryshkina, Daoudi

Romanenko décoince REIMS

Reims avait gardé le meilleur pour la fin avec le but de Romanenko à la 88e minute. Sur une belle ouverture de sa capitaine, l'Ukrainienne entrée cinq minutes plus tard venait avec lucidité placer le ballon au premier poteau (1-0, 88'). Une délivrance alors que Metz n'avait jamais lâché. Les Rémoises avaient inquiété dès le début la gardienne Lerond par Roux d'une frappe juste sous la barre (8e) puis sur des tentatives juste à côté du cadre. Tullis-Joyce était aussi sollicitée (27e) mais le score restait vierge. Et lorsque Gordon manquait une belle opportunité (58e), les Stadistes commençaient à se faire peur face à la lanterne rouge. La réaction arrivait par Feller (70e) puis Philippe (78e). Lerond était bien présente dans le but messin jusqu'à ce but fatidique.


REIMS - METZ : 1-0

Bétheny (Stade Louis Blériot) - 197 spectateurs
Arbitre : Justine Catania
14h30 - Multisports 1

1-0 Tetyana ROMANENKO 88' (Servie sur la gauche sur une ouverture de Spinelli depuis la défense centrale, Romanenko de l'angle de la surface place un lob de l'intérieur du gauche qui termine au premier poteau)

Avertissements : Rapp 21' ; Kaya 3', Godart 13', Delabre 20', Pasquereau 38'

SDR : Tullis Joyce ; Simon, Kravets, Spinelli (cap.), Doucouré ; Rapp, Philippe, Corboz (Gomes 64'), Herrera, Roux (Romanenko 83'), Feller (David 90+2')
Banc : Dupupet (G), David, Gomes, Romanenko, Ouchene, Deslandes, Piérel

FCM : Lerond ; Mayi Kith, Pasquereau, Godart (cap.), Kaya (Belkhiter 46') ; Fercocq, Rougemont ; Gordon, Gavory (Grimshaw 83'), Bigot ; Delabre (Pierre-Louis 56')
Banc : Belkhiter, Vasconcelos, Grimshaw, Petitjean, Sarpong, Pierre-Louis

Samedi 18 Janvier 2020
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :