Footofeminin.fr : le football au féminin

#D1Arkema - J9 : Olivier ECHOUAFNI (PSG) : " Un choc à aborder avec motivation et relâchement"

Avant de recevoir l'OL au Parc des Princes lors du choc de cette 9e journée, ce vendredi (21h), le coach du PSG Olivier Echouafni a insisté sur la façon d'aborder, au mieux, une rencontre qui réussit bien aux Parisiennes depuis quelques années à domicile en championnat. Et qu'il ne leur faudra pas perdre sous peine de voir l'OL prendre 5 points d'avance dans la course au titre.



Olivier Echouafni (photo PSG.fr)
Olivier Echouafni (photo PSG.fr)
A quel point la victoire record face à Issy (14-0) la semaine dernière vous apporte de la confiance avant d’affronter Lyon ?
Ça nous apporte de la confiance dans le sens où si on avait été accrochés ça nous aurait mis dans une disposition différente avant cette rencontre. Les circonstances de ce match ont fait qu’on a réussi une très bonne entame et qu’ensuite on a pu enchainer. On a eu beaucoup d’efficacité dans les deux surfaces, surtout dans la surface adverse, avec, au bout du compte, un score fleuve. J’étais particulièrement content, cela nous apporte de la confiance, notamment sur le plan offensif.

"J'espère que l'Equipe de France va retrouver de la sérénité"

Sur les derniers matches face à Lyon vous avez souvent manqué d’allant offensif, est-ce que ce 14-0 va aider vos joueuses à débloquer ce qui leur manque face à l'OL ?
On le souhaite. C’est vrai que face à Lyon, on a moins d’occasions et de situations de but. Cela peut être des demi-occasions, mais on se doit d’avoir une animation offensive beaucoup plus performante que ces dernières années. Il nous a toujours manqué de présence dans la surface de réparation, de frappes… C’est à partir de ce constat qu’on a essayé de s’améliorer et c’est ce qu’on a fait depuis deux ou trois mois.

Dans quelle mesure la situation délicate en Équipe de France peut parasiter la rencontre ?
Je ne sais pas vraiment de quoi vous parlez, nous on n’a pas eu de parasites, on a essayé de préparer au mieux notre rencontre, après ce qui peut se passer au niveau de l’équipe de France, il y a des choses qui ont été dites, mais nous on reste focalisés sur le match. J’espère que l’équipe de France va retrouver de la sérénité, elle en manque cruellement, ça fait mal de voir tout ça. Il faut que la France se qualifie pour l’Euro c’est important pour l’ensemble des clubs.

"Jouer au Parc, cela montre l'intérêt de nos dirigeants"

L’an passé en championnat, vous gagniez vos matches avec moins d’écart que cette année. Ce qui a changé, c’est la profondeur du banc ?
Oui, c’est un ensemble de chose. Il y a une véritable progression de la part du groupe et des filles. L’an passé on manquait d’efficacité, là cette année on est en train de réaliser notre meilleur début de saison de l’histoire du club, notamment sur le plan offensif avec 36 buts inscrits après 8 journées et un seul but encaissé. Tout le monde est impliqué sur le plan défensif aussi, c’est important. Il y a un banc qui est plus impliqué et qui apporte des solutions et de la fraîcheur, de la détermination. Il y a une vraie belle concurrence, ça tire le groupe vers le haut et c’est ça qui est important pour un coach.

Le match va se jouer au Parc des Princes, ça peut motiver davantage vos joueuses ?
C’est historique ce qu’on va vivre demain. Le 18 novembre 2018, il y avait la première affiche en direct sur Canal +, et là le 20 novembre 2020, première historique au Parc des Princes en championnat, car ça avait déjà été le cas en Ligue des champions face au Bayern et à Barcelone. C’est une véritable motivation pour les filles et le groupe. Je tiens à remercier le président, mais aussi Leo (directeur sportif du club), qui nous a permis de jouer au Parc, cela montre l’intérêt de l’ensemble de nos dirigeants et ça les filles en sont très heureuses.

Comment vous êtes-vous préparés mentalement pour ce match ?
Il ne faut pas trop en faire non plus, mais il y a une approche psychologique à avoir. Elle a été faite surtout au niveau du terrain. Après plus on va se rapprocher du match, plus il faudra l’aborder avec envie et motivation, mais en même temps sans forcément beaucoup de pression, il faut être relâché. Je pense que les filles ont gagné en maturité et ça c’est primordial dans ce genre de confrontation.

"On veut poursuivre notre série d'invincibilité à domicile"

Leonardo est-il venu vous rendre visite pour vous motiver ?
J’étais avec Leonardo il y a tout juste une demi-heure (jeudi, NDLR), il vient de passer voir le groupe, pour être présent et essayer d’apporter son soutien puisqu’il ne pourra pas être là demain. Les garçons joueront à Monaco à la même heure, mais il voulait nous apporter son soutien sur le dernier entraînement.

Concernant votre groupe, serez-vous au complet pour ce choc ?
La première bonne nouvelle c’est que tout le monde est négatif au niveau des tests covid. Ensuite, à part Jordyn Huitema et Ramona Bachmann, qui ne se sont pas entraînées en début de semaine avant de rejoindre le groupe, on est au complet.

Vous n’avez plus été battu par Lyon à domicile depuis 2015, et restez sur 3 nuls et une victoire, c’est un motif d’espoir de se dire que si vous devez les battre, ce sera à domicile ?
On est sur une formidable série à domicile en championnat oui, on a envie de la poursuivre. L’an passé on n’a pas pu jouer le match retour à domicile, on était déçus. Mais aujourd’hui on a à cœur d’être dans ce match, focalisés sur ce qui va nous attendre, mais je trouve les filles très concernées par le match, l’enjeu. Avec cette maturité qu’elles ont pris depuis deux ou trois ans, on sent qu’il y a un groupe.

Pensez-vous que le fait que certaines de vos joueuses côtoient des Lyonnaises en sélection constitue un frein quand elles les affronte ?
C’est toujours difficile d’être confronté à des personnes qu’on apprécie, je l’ai vécu en tant que joueur, c’est vrai qu’il faut mettre l’émotion de côté. Mais après quand on est en match on défend surtout les intérêts du club, c’est ce que les filles voudront faire. Malheureusement dans un stade vide, on aurait voulu jouer au Parc des Princes avec nos supporters, ils nous manquent cruellement, on va tout faire pour réaliser un grand match pour eux. On connait des gens qui sont frustrés de pas venir au stade nous encourager, on aura une forte pensée pour eux.

Sara Däbritz : "Nous avons beaucoup progressé mentalement ces derniers mois"

Sara Dabritz : "J’ai déjà joué au Parc des Princes, sous les couleurs du Bayern. C’est un stade incroyable, ça va être incroyable pour nous de pouvoir jouer là-bas, on a hâte d’y jouer demain. Comment faire pour battre l’OL ? Lors des derniers matches, également en Ligue des champions, ce sont les petits détails qui ont fait la différence. Il va falloir être concentré de la première à la dernière minute, qu’on donne tout. On a une bonne équipe, avec beaucoup de qualités, et il faudra le montrer demain. Si on a un déficit mental par rapport à l’OL ? C’est sûr que les Lyonnaises ont beaucoup de confiance car elles ont gagné beaucoup de trophées ces dernières saisons, mais je pense que nous progressons beaucoup, en termes de mentalité surtout, les matches de Ligue des champions nous on beaucoup aidé. Nous avons aussi beaucoup progressé en tant qu’équipe au cours des derniers mois, et je pense qu’on est prêtes mentalement".

Vendredi 20 Novembre 2020
Vincent Roussel

Dans la même rubrique :