Footofeminin.fr : le football au féminin

#D1Arkema - L'ASJ SOYAUX : le point sur l'intersaison

Des changements structurels et dans l'effectif sont prévus pour le club charentais en attendant son passage devant la DNCG le 23 juin prochain. Le point.



Maintenu avec une dixième place au classement suite au retrait de trois points infligé par la Commission Fédérale de Contrôle des clubs (DNCG), le club charentais se prépare pour entamer une 41e saison au sein de l'élite nationale.

Les dirigeants sojaldiciens passeront cependant devant la DNCG pour présenter leur situation comptable de fin de saison alors que la commission avait infligé le 14 janvier dernier un retrait de trois points au classement sportif 2019/2020, l'encadrement de la masse salariale et l'interdiction de recrutement. La sanction des trois points de retrait au classement ayant été confirmée en appel.

Pour pouvoir se projeter pleinement sur la saison prochaine, le club qui a aussi lancé une cagnotte en ligne va devoir recevoir un avis favorable de la Commission Fédérale le 23 juin.

Vers une Société Anonyme

Les nouveaux dirigeants se préparent à faire évoluer la structure charentais. Après la fusion abandonnée il y a un an, Joël Cordeau et Louis Dupeyrat préparent la mise en place d'une nouvelle structure avec la création d'une S.A.S.P. (société anonyme sportive professionnelle), le premier comme Président, le second comme manager. Sur le banc, Sébastien Joseph va pouvoir honorer sa dernière année de contrat et a participé au recrutement.

Un changement de structuration qui serait un tournant dans un club familial mais qui souhaite muter vers une organisation plus professionnelle depuis déjà quelques saisons. Le club avec ce nouveau régime juridique travaillera en lien avec l'association pour continuer ce qui fait aussi la spécificité du club charentais.

Un mercato animé

Si l'intersaison précédente avait été calme grâce notamment à la professionnalisation de l'effectif avec l'augmentation des contrats fédéraux, celle qui s'achève est par contre l'échéance de nombreux contrats.

Et ces derniers entraînent une liste de départs. En attaque, Sarah Cambot et ses six buts (sur les 15 du club) n'a pas donné suite à l'offre du club charentais préférant celle de l'En Avant Guingamp. Dans le secteur offensif, Anissa Lahmari et Lucie Pingeon ne sont plus charentaises à la rentrée. La première vers une destination non connue, la seconde mettant sa carrière en retrait. Moins utilisée, la trentenaire Sarah Magnier, arrivée en cours de saison de Limoges, quitte aussi le club.

Le secteur défensif est aussi touché avec les titulaires Hawa Cissoko, intéressée par Chelsea, et Aurélie Rougé qui rentre en Martinique. Moins utilisée, Clémentine Canon s'ajoute à cette liste. Quand à la gardienne, Cassandra Moinet, elle n'est pas conservée.

Pas de souci par contre pour plusieurs joueuses clés en contrat jusqu'en 2021 : Romane Munich, Anna Clérac, Anaïs Dumont, Siga Tandia ou encore Laura Bourgouin.

Trois recrues étrangères attendues

Sébastien Joseph va compenser ses départs défensifs et offensifs. C'est notamment vers l'étranger que le club s'est penché ce qui ne lui est arrivé que rarement dans son histoire. Au rayon des arrivées annoncées par La Charente Libre : Paige Culver (26 ans), défenseure canadienne qui évoluait en Série A italienne sous les couleurs du club de Bari, A.S.D. Pink Sport Time, a donné son accord. Autre profil défensif, l'internationale suissesse de 25 ans, Nina Stapelfeldt, qui était en Belgique à Gand la saison écoulée, après un passage aux Pays-Bas sous les couleurs de Twente.

Le club recrute aussi français avec l'arrivée d'Emeline Saint-Georges qui ne sera restée qu'une saison à Lille. Formée à Lyon, l'internationale passée par toutes les sélections jeunes découvrira la D1 et a été officiellement annoncé ce vendredi 19 juin par le club.

Dans le secteur offensif, le club mise sur la Brésilienne Nara Estefânia DaCosta, buteuse et passeuse prolifique, au sein de l'Université de Bridgeport dans l'Iowa (Etats-Unis).

La milieu offensive Coralie Austry va aussi débarquer en Charente. Après avoir découvert la D1 avec Rodez, elle a connu la saison dernière la relégation en D2 du club ruthénois. Elle pourra donc renouer en D1 où elle compte déjà 51 matchs.

Tout n'est cependant encore finalisé au sein de l'effectif et une sixième recrue serait même envisagée.

montage ASJ Soyaux
montage ASJ Soyaux

Lundi 22 Juin 2020
Sebastien Duret


Dans la même rubrique :