Footofeminin.fr : le football au féminin

#D1Arkema - Les statistiques de la 4e journée

Chaque semaine, Footoféminin vous propose désormais de revenir sur la dernière journée de championnat en ressortant une statistique ou prestation forte par match.



Fleury 91 0-3 OL : les corners, atout majeur des Lyonnaises

Sur le terrain des Floriacumoises vendredi, Lyon a mis du temps à trouver la faille face à un bloc équipe très regroupé. Mais pour y parvenir, les coéquipières d’Eugénie Le Sommer ont pu compter sur l’une de leurs forces sûres : les coups de pied arrêtés. Avec 8 corners tirés pour 5 réussis, l’OL a marqué ses deux premiers buts de la rencontre sur cette phase de jeu. Les deux seuls corners où Wendie Renard a pu être trouvée, à chaque fois au second poteau. Un danger constant imparable pour les adversaires des Lyonnaises.
Les 8 corners de l’OL face à Fleury (Point = réussi / X = intercepté ou récupéré).
Les 8 corners de l’OL face à Fleury (Point = réussi / X = intercepté ou récupéré).

Dijon 0-3 PSG : Baltimore continue de performer

En dehors du duo Katoto-Diani, d’autres joueuses parisiennes ont la volonté de se montrer cette saison. À l’image d’une Sandy Baltimore qui enchaîne les bonnes performances en ce début de saison. Déjà très présente face à Reims, elle s’est montrée encore plus redoutable à Dijon : deux occasions pour deux buts, 4 dribbles, 7 centres tentés (plus haut total de la rencontre) et 67% de duels gagnés. Un match à retenir et un début de saison à confirmer désormais.
Les deux tirs (2 buts) et 4 dribbles tentés par Sandy Baltimore face à Dijon.
Les deux tirs (2 buts) et 4 dribbles tentés par Sandy Baltimore face à Dijon.

Montpellier 2-1 Paris FC : les Parisiennes doivent régler la mire

Il doit y avoir des regrets du côté du PFC cette semaine. Face à Montpellier samedi, les Parisiennes se sont montrées à la hauteur de leurs ambitions face à un concurrent direct. Mais comme souvent cette saison, elles ont manqué de réalisme au pire moment : 7 occasions, 13 tirs et un xG* de 2,1 récompensés seulement d’un petit but. Sur cette saison, le Paris FC marque un but tous les 12,75 tirs (2e pire ratio de D1 derrière Issy). Un taux de conversion bien trop faible qui a coûté cher face à un MHSC expert dans ce domaine (un but tous les 5 tirs, 2e meilleur ratio) et qu’il va falloir corriger en urgence.
Les 13 tirs du Paris FC face à Montpellier (Point = cadré / X = non-cadré ou contré).
Les 13 tirs du Paris FC face à Montpellier (Point = cadré / X = non-cadré ou contré).

Bordeaux 1-0 Guingamp : Thibaud guide les siennes

L’affrontement entre Bordelaises et Guingampaises n’aura pas été le plus emballant du week-end. Dans un match assez fermé, le FCGB a pu toutefois compter sur l’infatigable Julie Thibaud : 15 récupérations (record du week-end), 7 interceptions, 75% de duels remportés et 100% de tacles réussis. Avec en prime un jeu au pied assez propre (81% de passes réussis), elle a rassuré son arrière garde quand il le fallait pour permettre à Bordeaux de signer son second clean-sheet de la saison.
Les 15 ballons récupérés par Julie Thibaud face à Guingamp.
Les 15 ballons récupérés par Julie Thibaud face à Guingamp.

Le Havre 0-1 Soyaux : un duel âpre et disputé

Dans les duels déjà importants en vue du maintien, celui entre Le Havre et Soyaux a sans doute été le plus rude. 212 duels entre les deux équipes durant la rencontre (record en D1 cette saison), en majorité remportée par les Charentaises (113 duels gagnés soit 53%). Et ce sans compter les 51 tacles de l’ASJS (record du week-end, 61% réussis) et les 23 fautes sifflées durant le match. Malgré sa domination offensive (7 occasions à 2, 19 tirs à 6, 2,4 xG* contre 0,7), Soyaux a dû s’armer de patience pour venir à bout de ce combat.
Les 113 duels remportés par Soyaux (53%) face au Havre.
Les 113 duels remportés par Soyaux (53%) face au Havre.

Reims 7-1 GPSO 92 Issy : Ouchène, triplé historique

Entre les Stadistes et les Chouettes d’Issy, la question a été entendue bien plus rapidement. Dépassé par une équipe rémoise libérée offensivement, le club francilien a pris l’eau comme rarement en D1. La faute entre autres à Sonia Ouchène, auteure d’un match quasi parfait : 3 occasions, 3 tirs, 3 buts, 7 dribbles tentés et 3 fautes obtenues. Depuis la remontée de Reims en D1 l’an dernier, c’est même la première rémoise à inscrire un triplé en championnat. Rien que ça.
Les 3 occasions (3 tirs/3 buts) de Sonia Ouchène face à Issy.
Les 3 occasions (3 tirs/3 buts) de Sonia Ouchène face à Issy.

*xG : Expected Goals, soit le nombre de buts que l’équipe aurait dû marquer en fonction de la probabilité que ses tirs se transforment en buts (calculée grâce à divers facteurs).

Mardi 6 Octobre 2020
Daniel Marques

Dans la même rubrique :