Footofeminin.fr : le football au féminin

#D1Arkema - Les statistiques de la 6e journée

Chaque semaine, Footoféminin vous propose de revenir sur la dernière journée de championnat en ressortant une statistique ou prestation forte par match.



OL 4-0 Guingamp : Cascarino l’intenable

L’OL a dû patienter ce week-end pour faire exploser Guingamp sur son terrain, son travail de sape payant en seconde période. Une prestation d’ensemble où se démarque sur le plan offensif Delphine Cascarino : deux passes décisives, deux tirs dont un cadré et 17 dribbles tentés (plus haut total de la journée, 71% réussis). Avec en prime toujours une aide apportée défensivement (5 récupérations et 4 interceptions), elle a livré une belle partition pour permettre aux Lyonnaises de signer un sixième succès en autant de rencontres.
Les 17 dribbles et deux passes décisives de Delphine Cascarino face à Guingamp.
Les 17 dribbles et deux passes décisives de Delphine Cascarino face à Guingamp.

Soyaux 0-3 PSG : une domination nette et totale

À l’instar du leader, les Parisiennes ont elles aussi dû prendre leur mal en patience pour s’imposer chez les Sojaldiciennes et ce malgré une domination sans partage : 72% de possession (record du week-end), 17 tirs à 4, un xG* de 2,6, 56% de duels remportés mais surtout seulement sept ballons perdus dans sa moitié de terrain. L’atmosphère était irrespirable pour une équipe de Soyaux qui n’a pas trouvé la solution.
Les 74 pertes de balles du PSG contre Soyaux, dont les 7 dans son camp (zone sombre).
Les 74 pertes de balles du PSG contre Soyaux, dont les 7 dans son camp (zone sombre).

GPSO 92 Issy 3-1 Bordeaux : Teinturier réveille son équipe

La défaite de Bordeaux chez la lanterne rouge samedi a sans doute été l’un des résultats les plus surprenants de ce début de saison. Même si le FCGB a continué de pousser à 10 et de se procurer des occasions (15 tirs dont 5 cadrés, 1,15 xG*), il est tombé sur un os en la personne de Laurie Teinturier : trois tirs, trois occasions pour deux buts en plus d’une propreté dans ses passes (27 tentées, 85% réussies) et d’une activité continue dans le jeu pour gêner les Bordelaises. L’attaquante des Chouettes, qui avait touché la barre contre Le Havre, a fini par débloquer son compteur au meilleur moment pour permettre à Issy de prendre ses premiers points de la saison.
Les 10 tirs de Laurie Teinturier depuis le début de saison, dont les deux buts (Point = cadré / X = non-cadré ou contré).
Les 10 tirs de Laurie Teinturier depuis le début de saison, dont les deux buts (Point = cadré / X = non-cadré ou contré).

Reims 0-1 Montpellier : les Stadistes ont donné du fil à retordre

Les Montpelliéraines ont eu bien du mal à se remettre de la claque reçue à Paris lors de la précédente journée sur la pelouse des Rémoises. Ces dernières étaient en prime bien décidées à prendre des points et créer la surprise face à un candidat à l’Europe. Un match âprement disputé qui se ressent dans les chiffres : 198 duels (record de la journée) dont 50% remportés par chaque équipe et une production offensive quasiment similaire (xG de 0,51 pour Reims contre 0,94 pour Montpellier, 5 occasions à 6). Seule Iva Landeka sur coup franc est parvenue à sortir le MHSC d’une telle situation.
Les 198 duels disputés entre Reims et Montpellier, majoritairement dans le camp rémois.
Les 198 duels disputés entre Reims et Montpellier, majoritairement dans le camp rémois.

Fleury 91 1-1 Paris FC : Piga et sa défense se rassurent

Après avoir souffert contre Lyon et exploser en vol à Bordeaux, la défense floriacumoise a retrouvé ses standards lors du derby face au Paris FC. À commencer par Julie Piga, restée solide en défense centrale pour permettre aux siennes de prendre un point : 16 récupérations (2e plus haut total du week-end), 11 interceptions, 82% de duels remportés (pour 17 disputés) et 89% de tacles réussis (pour 9 tentés). Elle s’est en prime offert le luxe d’être la passeuse décisive du seul but de Fleury, son coup franc lointain trouvant la tête de Céleste Boureille.
Les 16 récupérations de Julie Piga face au Paris FC.
Les 16 récupérations de Julie Piga face au Paris FC.

Dijon 2-1 Le Havre : les Dijonnaises ont la gâchette facile

Dans ce duel à six points entre deux équipes aux trajectoires différentes, les joueuses de Yannick Chandioux ont fait le travail pour signer un troisième succès. Elles ont notamment tenté leur chance autant que possible face à la défense havraise : 17 tirs dont 11 cadrés (records de la journée) pour un xG* de 1,83. Une production au rendement faible (seulement 0,11 xG par tir, 7e total de la journée à égalité avec le HAC) qui s’explique par la propension du DFCO à tirer de loin samedi (6 tirs hors surface).
Les 17 tirs de Dijon face au Havre (Point = cadré / X = non-cadré ou contré).
Les 17 tirs de Dijon face au Havre (Point = cadré / X = non-cadré ou contré).

*xG : Expected Goals, soit le nombre de buts que l’équipe aurait dû marquer en fonction de la probabilité que ses tirs se transforment en buts (calculée grâce à divers facteurs).

Vendredi 23 Octobre 2020
Sebastien Duret


Dans la même rubrique :