Footofeminin.fr : le football au féminin

#D1Arkema - Olivier ECHOUAFNI (PSG) : "Notre saison a été magnifique, on peut la rendre encore plus belle"

Leader du championnat, un point devant son adversaire de ce samedi (21h), le PSG d'Olivier Echouafni, vainqueur du match aller face à l'OL, ne veut pas se rater lors de ce match décisif pour le titre. Satisfait de voir son groupe afficher un tel niveau, l'entraîneur parisien a paru très serein en conférence de presse.



#D1Arkema - Olivier ECHOUAFNI (PSG) : "Notre saison a été magnifique, on peut la rendre encore plus belle"
Comment va le groupe, est-ce que Kadidiatou Diani et Perle Morroni, touchées ces derniers jours, seront-là face à Lyon ?
Tout le monde va bien, à l’heure où je vous parle (vendredi après-midi), on est au complet. Concernant Kadi, on a préféré être vigilants, tandis que Perle a pris une bonne béquille, mais ça devrait être bon pour demain (ce samedi).

"On va se présenter à Lyon avec plus de confiance que les années précédentes"

Comment abordez-vous ce match qui ressemble à une finale du championnat, et qui est toujours spécial ?
Oui, c’est toujours particulier de jouer contre Lyon, parce que c’est une grande équipe qui a déjà remporté beaucoup de trophées et a une grande expérience. Malgré tout ça, aujourd’hui, on a gagné dans plein de domaines, et on va se présenter à Lyon avec plus de confiance que les années précédentes.

Votre performance lors du match aller avait été aboutie, que faudra-t-il faire pour l’emporter à nouveau ?
L’idée c’est de garder nos principes de jeu. A l’aller on avait réalisé une grande performance, même si j’estime, pour avoir revu le match plusieurs fois, qu’on a une belle marge de progression devant nous. On a su être agressif sur le porteur du ballon, avancer quand il le fallait, collectivement il y a une grande forme de solidarité qui s’était mise en place, notamment en seconde période où on avait commencé à subir un peu plus. Aujourd’hui, on arrive à Lyon avec une vrai force mentale, quelque part ce match-là était un vrai beau déclic pour nous. Maintenant, on doit être capables de faire plus mal offensivement. Depuis le début du championnat, on a marqué lors de toutes les rencontres, sauf face à Bordeaux, où un but nous avait été refusé. Notre saison a été magnifique, on peut la rendre encore plus belle en allant réaliser un exploit à Lyon.

"Lyon risque de monter un visage différent du match aller"

Avez-vous identifié des différences entre l’OL d’aujourd’hui et l’OL que vous aviez battu au match aller ?
Oui, j’ai regardé les matches, comme elles nous ont regardé. Cette équipe, il ne faut surtout pas la sous-estimer, surtout quand elle est piquée au vif. Les Lyonnaises risquent de montrer un visage totalement différent de celui qu’on a vu à Paris. En même temps, je pense qu’elles avaient été étonnées de voir le niveau qu’on avait, et quatre mois après, notre niveau a encore évolué. On sait qu’à Lyon il y a aussi un collectif, des individualités, des joueuses capables de faire la différence à tout moment. A nous d’être à la hauteur, et d’être capables de les tenir.

Lyon adore les finales, sentez-vous leur volonté de revanche ?
Ils sont les favoris. La dernière victoire du PSG à Lyon, il me semble que c’était en 2014. Alors quand j’entends dire que le PSG est favori de ce match, je ne suis pas d’accord. L’OL c’est 14 titres consécutifs de champion de France, 7 Ligue des champions dont 5 consécutives… Nous on y va avec détermination et envie, que les Lyonnaises soient revanchardes, c’est logique, j’aurais été pareil si j’avais été dans la même situation, mais on ne se pose pas la question. On pense à nous, à ce qu’on va être capables de mettre en place.

"Notre approche des matches face à Lyon a changé"

Vous avez senti une excitation particulière autour de ce match ?
Finalement, au nombre de points, c’est une rencontre comme les autres. Mais on sait que les deux équipes sont très proches l’une de l’autre et que le résultat à la fin du match sera déterminant. Mais il restera quand même 5 matches de championnat après, donc quoiqu’il arrive ce sera loin d’être terminé. Surtout qu’il y aura la Ligue des champions au milieu qui va générer de la fatigue, avec une trêve internationale en avril…

On a l’impression que l’état d’esprit a changé du côté du PSG, où on sent de plus en plus de sérénité.
Notre approche des matches face à Lyon a changé, mais on a beaucoup souffert pour ça. Lors des précédentes confrontations, que ce soit en Coupe de France, lors du Trophées des championnes ou en Ligue des champions, ça a été plutôt serré, on avait réalisé des performances correctes mais pas suffisantes pour inquiéter cette équipe lyonnaise, et là, en novembre, on a réussi à franchir ce pallier. Aujourd’hui on va se présenter à Lyon l’esprit libéré, sans se poser de question, on a une belle équipe, un bel effectif, on s’est bien préparé toute la semaine, avec ce match de Coupe d’Europe face à Prague qui nous a permis de retrouver de la compétition et de la confiance. On se sent prêts, je sens les filles vraiment concernées.

"J'aurais préféré rencontrer Lyon en finale de la Ligue des champions"

Le tirage au sort de la Ligue des champions vous a désigné, un peu plus tôt ce vendredi, l’OL comme possible futur adversaire en quart de finale…
(Rires) Il y avait 8 boules (lors du tirage au sort) en plus de la nôtre, et finalement c’est Lyon qui est arrivé ! C’était un clin d’œil, ça va être un grand match encore ! Le point positif, c’est de se dire qu’il y aura une équipe française qualifiée en demi-finale, mais en même temps, se rencontrer à ce niveau de la compétition, c’est dommageable. J’aurais préféré qu’on se rencontre en finale. En tout cas le match de demain n’aura pas d’incidence sur nos prochains rendez-vous en Ligue des champions face à Lyon.

Est-ce que les trois matches à venir contre l'Olympique Lyonnais vont compter sur la décision de votre avenir au PSG ?
Ce n’est pas à moi de répondre à ces questions-là. Nous on fait en sorte que l’équipe soit dans les meilleures conditions pour jouer ce type de rencontres. Les Lyonnaises ont à cœur de réaliser une grande performance. On va tout faire pour réaliser trois grands matches, pour se qualifier aussi en demi-finale de Ligue des champions. Après, je ne suis pas sûr que mon avenir soit lié à cela.


Vendredi 12 Mars 2021
Vincent Roussel


Dans la même rubrique :