Footofeminin.fr : le football au féminin

#D1Arkema - PSG - LYON : la FFF refuse la proposition du CNOSF

Alors que des restrictions ont été ordonnés pour l'organisation des événements en public en raison du Coronavirus, la FFF devait aussi statuer sur la proposition du conciliateur du CNOSF concernant la date de PSG - Lyon prévu ce samedi 14 mars



Katoto et Bronze en action (photo Le Progrès)
Katoto et Bronze en action (photo Le Progrès)
Après avoir alerté sur la tenue au samedi de la rencontre de D1 Arkema entre le PSG et Lyon soit à peine trois jours après certaines rencontres internationales dont la SheBelieves Cup, l'OL n'avait pas obtenu gain de cause pour la programmation au dimanche 15 mars ou à un autre jour du choc du championnat. Le club du Président Jean-Michel Aulas avait saisi le Comité National Olympique et Sportif. Ce dernier a rendu le 6 mars un avis sur la saisine lyonnaise.

Le conciliateur du CNOSF a proposé aux différentes parties prenantes de jouer le match, comptant pour la 17ème journée de D1, le 4 avril prochain afin de respecter l’intégrité physique des joueuses, l’équité de la compétition et l’intérêt du diffuseur Canal+ , a relayé vendredi dernier l’Olympique Lyonnais.

Le PSG de son côté souhaitait le maintien au samedi 14 mars. Cependant dans ce dossier, la Fédération Française de Football devait rendre décision sur cette proposition du CNOSF dont l'avis est uniquement consultatif et non décisionnaire.


Dans un communiqué paru sur le site de la FFF, La Fédération française a refusé ce mardi la proposition de conciliation du CNOSF de reporter au samedi 4 avril le choc de la D1 féminine entre le PSG et l'OL. Celui-ci reste donc toujours programmé ce samedi, à 15h30, au stade Jean-Bouin.

La FFF s'était déjà prononcée pour maintenir le duel ce samedi et non le décaler au dimanche 15 mars comme demandé par l'OL, qui souhaitait un jour de récupération supplémentaire pour ses internationales, dont trois sont engagées dans un tournoi amical aux États-Unis. L'avis du CNOSF n'a donc pas été suivi par la FFF.

PSG - OL à huis clos ou à moins d'un millier de spectateurs

Autre impact sur cette rencontre, la décision ministérielle de ce lundi d'interdire les événements de plus de 1 000 personnes. Avec 5 200 billets vendus pour la rencontre au stade Jean Bouin, le PSG va devoir une décision sur la procédure à tenir. Alors que les rencontres sportives semblent pour la plupart vouées à se jouer à huis clos, la FFF a précisé aux clubs nationaux que à compter de ce mardi et jusqu’au 15 avril 2020, toutes les rencontres ne peuvent se jouer devant plus de 1000 personnes maximum (acteurs du jeu, personnes ayant un rôle sur le match et spectateurs compris). Localement, certaines préfectures pourront aller au-delà et décider d’autoriser uniquement les rencontres dépourvues de public. La décision du Préfet de Paris reste à connaître. Le club disposait aussi d'une alternative à l'étude en organisant la rencontre au Camp des Loges devant une capacité de spectateurs réduite à la jauge autorisée mais cette option a été écartée au profit du synthétique du Stade Jean Bouin.

Mardi 10 Mars 2020
Sebastien Duret


Dans la même rubrique :