Footofeminin.fr : le football au féminin

#D1Arkema - Présentation (1/12) : LE HAVRE à la découverte de la D1

Le club doyen du football français avait tardé à créer sa section féminine mais en l'espace de cinq ans, son équipe a atteint l'élite dans un contexte particulier. L'équipe de Thierry Uvenard qui entame sa quatrième saison à sa tête se prépare entre impatience de débuter alors qu'il doit faire face à des blessures multiples dans son groupe.



La formation havraise à la découverte de la D1 (photo HAC foot)
La formation havraise à la découverte de la D1 (photo HAC foot)
Mi-avril, un mois après l'arrêt des compétitions à cause de la pandémie, les modalités de classement annoncées par le COMEX laisse entrevoir l'accession vers la D1 Arkema aux dépens de l'AS Saint-Etienne. Il faudra encore patienter un mois pour en avoir l'officialisation mi-mai. Les recours déposés par leur principal adversaire n'ont ensuite pas abouti.

Sous la Présidence de Vincent Volpe, homme d'affaires américain, arrivé en 2015, les ambitions pour l'équipe féminine sont réelles avec la volonté d'atteindre le plus haut niveau français. Après deux premières saisons terminées aux 4e et 5e place en DH normande, le club prend un accent américain en orientant son recrutement dans le pays d’origine de Vincent Volpe. A l'été 2017, Bateman, McDonough, Crable, Wiggins, Hollenbaugh traversent l'Atlantique, de nombreuses autres suivront. La montée en puissance des Havraises est alors impressionnante. Le championnat de R1 est achevé avec 21 victoires et 1 nul, puis deux tours de barrage passés face à Amiens et Nice. Un dernier duel qui fera l'objet de recours du club niçois par rapport à la qualification de certaines joueuses américaines donnant dans un premier temps un avis favorable à Nice avant qu'en appel, les résultats du terrain soient confirmés.

Thierry Uvenard a pris la destinée de l'équipe féminine en 2017 pour l'amener à l'accession en D2 féminine et achève la première saison en D2 nationale à la seconde place. Les parcours en Coupe de France laissent présager du meilleur avec un quart de finale en 2018, puis un huitième de finale face au PSG en 2019 perdu sur un penalty concédé à la 82e minute (0-1) ! C'est finalement, la deuxième saison qui sera la bonne même si le contexte n'a pas permis d'aller au terme. En seize matchs joués, Le Havre concède deux défaites face à Saint-Etienne (1-4) et Thonon-Evian (0-2) mais décroche son accession avec le classement au quotient (0,04 de plus que Saint-Etienne). Objectif rempli pour l'entraîneur qui se rappelle : "Trois ans en arrière, l'objectif était de monter rapidement dans les divisions. Lorsque l'on m'a proposé le projet, que l'on m'a dit d'aller titiller les meilleurs, tout de suite, cela m'a enchanté".

Recrutement de joueuses d'expérience

Cinq des six recrues annoncées (photo HAC foot)
Cinq des six recrues annoncées (photo HAC foot)
Autour d'une défense solide, le club havrais se devait avec cette accession de renforcer et étoffer son groupe. Si le recrutement a bien débuté, il n'est certainement pas suffisant pour les Havraises. Dans les cinq premières recrues annoncées figurent Boussaha, Sahraoui, Legrout, Arsenieva, Ewele qui se sont engagées pour deux ans. Des profils que connaît bien l'entraîneur havrais "Je connais de chacune leurs qualités et leurs défauts pour les avoir déjà affrontées" décrit le coach. "On a une personne qui travaille très bien sur les Etats-Unis depuis trois ans" précise Uvenard à propos de ces arrivées. "On essaye de prendre des joueuses de qualité avec beaucoup d'expériences. Des joueuses internationales dans certains pays ou un certain nombre de matchs en D1 française. La qualité technique est supérieure avec ces joueuses". Le club a donc plusieurs pistes étrangères et a déjà enrôlé la Chilienne Lara dans le secteur offensif en attendant la probable arrivée d'une attaquante islandaise. Mais c'est dans l'axe de la défense que le club cherche encore à recruter alors que l'infirmerie est déjà bien chargée.

Le staff s'est aussi étoffé avec l'arrivée de Samuel Fau, en provenance d'Albi (D2). Il aura pour mission d'épauler Uvenard dans différentes missions telles que l'analyse vidéo ou encore la préparation physique avec Benjamin Barthélémy. Outre la partie technique, le club va aussi devoir s'agrandir dans la gestion. Le HAC étudie actuellement plusieurs propositions pour recruter un manager de la section féminine. L'objectif est de disposer d'un profil permettant de coordonner l'ensemble de la structure féminine mais aussi de prendre des décisions. Dans sa volonté de continuer le développement, un site dédié aux féminines pour s'entraîner est aussi espéré dans les prochains mois, les dirigeants souhaitant récupérer des terrains sur le vaste complexe Youri Gagarine en plein réaménagement près de l'aéroport.

Une préparation perturbée par les blessures

Francisca Lara compte 59 sélections avec le Chili et arrive d'Espagne (photo HAC foot)
Francisca Lara compte 59 sélections avec le Chili et arrive d'Espagne (photo HAC foot)
Après avoir envisagé une reprise le 27 juin, celle-ci a été différée d'une semaine pour des raisons extrasportives. "Une reprise en douceur, un peu plus longue avec une première étape de dix jours avec des filles sevrées de ballons". Basée sur du travail de courses et du renfort musculaire, il a fallu attendre mi-juillet pour renouer avec le ballon tout en continuant à travailler l'endurance. Depuis le 20 juillet, les joueuses ont basculé dans la troisième phase avec la préparation standard. Au final, une préparation de neuf semaines et demie soit une quinzaine de jours de plus que les saisons précédentes.

La crainte du staff était les blessures après cette longue interruption et dans ce domaine, l'effectif havrais n'a pas été épargné. Après un premier match face à Orléans (0-0), la recrue Elise Legrout quittait le terrain au bout de trois minutes touchée au genou. La liste s'est allongée (Ewele (aine), Policarpo (cheville)) et une rencontre amicale face à Guingamp a même été annulée. "On a que dix joueuses (ndlr : de champ) de disponible" regrette actuellement Uvenard, sans inclure les jeunes qui ont dû participer à la préparation. "On a fait tourner avec les jeunes qui ont des qualités mais il y a un trop grande différence entre les 19 ans et le niveau D1". Les conséquences de ce groupe réduit s'est traduit dans la rotation lors des matchs amicaux avec des joueuses qui ont répété des rencontres à temps complet. "Il faut que je fasse attention parce que à un moment cela va péter" évoquait Uvenard après le match nul face à Fleury, le 8 août dernier. La suite lui a malheureusement donné raison et l'annonce ces derniers jours d'un rupture totale du ligament croisé antérieur du genou de McDonough devrait laisser la capitaine hors des terrains durant de longs mois et renforcer la nécessité de recruter rapidement. Quant à la dernière rencontre amicale qui devait se tenir face à Saint-Malo (D2), celle-ci a été annulée par précaution en lien avec l'Agence Régionale de Santé alors qu'un cas de COVID-19 au sein de l'effectif U19 masculin. Pendant ce temps, la Chilienne Lara a aussi dû rentrer au pays pour obtenir les autorisations nécessaires pour travailler en France.

"'Il vaut mieux viser la cinquième que la dixième place"

Thierry Uvenard compte 216 matchs en pro au HAC et 75 rencontres féminines comme entraîneur
Thierry Uvenard compte 216 matchs en pro au HAC et 75 rencontres féminines comme entraîneur
Le promu se veut ambitieux à l'image de son Président : "On n'est pas là pour faire l'ascenseur, l'idée est de s'installer dans le milieu de tableau dès cette saison et de se stabiliser à ce niveau" déclarait le Vincent Volpe à la reprise. Uvenard tient le même discours : "J'ai le même discours que Vincent Volpe. On veut se maintenir mais on ne veut pas se maintenir à la dixième place. On vise la cinq, sixième place. Est-ce que l'on n'y arrivera ?, je ne sais pas mais je pense qu'il vaut mieux viser la cinquième que la dixième place parce qu'ensuite, tu n'as plus beaucoup de marges".

Issy, Fleury, Paris FC, Soyaux, Reims ou encore Dijon sont au programme de ce début de saison. "Le début de championnat parait plus simple mais ce n'est peut-être pas là que l'on prendra les points. J'espère bien prendre des points contre des équipes comme Paris, Lyon, Montpellier ou Bordeaux" ambitionne Uvenard dans un championnat qu'il juge à deux vitesses derrière les quatre favoris. Mais le souhait est aussi de ne pas s'ajouter de pression immédiate du résultat : "C'est un championnat que l'on va découvrir. Il ne faut pas se mettre de pression inutile. De toute façon, on va l'avoir". Le club continuera aussi à donner de l'ampleur à son projet en continuant à jouer au Stade Océane. "Le projet du HAC, le fait de jouer au Stade Océane. Ils mettent les moyens pour attendre les objectifs. Quand on voit un stade comme ça. Cela sera le plus beau de stade de D1 Arkema, cela fait chaud au cœur" s'extasiait Lina Boussaha, ce que sa meilleure amie, elle aussi formée au PSG, Santana Sahraoui reconnaissait : "Toutes les équipes de D1 n'ont pas la chance de jouer dans un si beau stade. C'est incroyable, j'espère qu'il y aura le plus de monde possible".

Les mouvements de l'intersaison

Arrivées : Samuel Fau (entraîneur-adjoint, ASPTT Albi), Elise Legrout (UCF, Etats-Unis), Lina Boussaha (Paris Saint-Germain), Santana Sahraoui (US Orléans), Olesya Arsenieva (ASPTT Albi), Luce Ndolo Ewele (Thonon-Evian Grand Genève FC), Francisca Lara (FC Séville, ESP)
A confirmer (source islandaise) Berglind Björg Þorvaldsdóttir (Breiðablik, ISL)

Départs : Aurélie Gagnet (FC Nantes), Ikram Adjabi (US Orléans), Léa Kergal (SM Caen), Laura Rueda (O. Marseille), Marine Allez (arrêt, coordinatrice), Marykate Bateman (USA)

L'effectif

G : 1-Constance Picaud, 16-Olesya Arsenieva, 30-Ariana Anastasiadis
D : 5-Laurène Tresfield, 8-Santana Sahraoui, 12-Maya Neal, 13-Kethna Louis, 27-Jesse McDonough, 29-Deja Davis
M : 4-Francisca Lara, 6-Elise Legrout, 7-Lina Boussaha, 10-Sylia Koui, 28-Margaux Huaumé-Danet
A : 9-Ashley Clark, 11-Alexis Thornton, 18-Omi Aicha Chnina, 19-Elodie Policarpo, 23-Luce Ndolo Ewele, Camille Philippe

Jeunes ayant pris part à la préparation : Inès Seghiri, Emma Amprimo, Elisa Aubert, Marie Leon, Emeline Minot, Solenn Levesque

>> Plus d'infos sur l'effectif

Staff
Thierry Uvenard, entraîneur
Samuel, adjoint et analyste vidéo
Jérémie Bourguet, préparateur athlétique
Michel Courel, entraîneur des gardiennes
Claire Gouget, kinésithérapeute
Marine Allez, coordinatrice
Antoine Leveuf, dirigeant

La préparation

Constance Picaud, la gardienne havraise (photo Jean-Luc Martinet)
Constance Picaud, la gardienne havraise (photo Jean-Luc Martinet)
Reprise : 2 juillet 2020

Amicaux
1er août 2020 Le Havre - Orléans (D2) : 0-0, à Dreux
5 août 2020 Le Havre - Guingamp : annulé, à Coutances
8 août 2020 Le Havre - Fleury : 0-0, à Oissel
15 août 2020 Le Havre - Nantes (D2) : 1-1 (1-1), à Argentan (Lina Boussaha 10')
22 août 2020 Lens (D2) - Le Havre : 0-4 (0-1), à Arras (Kethna Louis 44', Alexis Thornton 55', Deja Davis 68', 76')
29 août 2020 Le Havre - Saint-Malo (D2) : annulė, à Bayeux

>> Plus d'infos sur les amicaux
>> Le calendrier du championnat


Lundi 31 Août 2020
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :