Footofeminin.fr : le football au féminin

#D1Arkema - les statistiques de la 15e journée

Chaque semaine, Footoféminin vous propose de revenir sur la dernière journée de championnat en ressortant une statistique ou prestation forte par match.



PSG 4-0 Issy : le GPSO 92 a longtemps tenu le coup

Le derby francilien n’aura pas été aussi riche en buts qu’à l’aller. Malgré la période compliquée qu’il vit, Issy a en effet tenu le PSG à 0-1 un long moment avant de craquer dans les dernières minutes. Une prestation et une activité défensive qui se ressent dans les chiffres. En plus du nombre de duels défensifs disputés (109, 49% remportés) et de récupérations (51), les Chouettes ont surtout signé un nombre record d’interceptions : 103 en tout, bien au-delà de leur moyenne (64) et seulement dépassé en D1 par Guingamp dans le même temps face au Paris FC (122).

De quoi retarder l’échéance face à un PSG très productif offensivement : 14 occasions pour 31 tirs dont 13 cadrés et un xG* de 5,6. Des Parisiennes d’ailleurs plus nerveuses qu’à leur habitude avec 14 fautes provoquées, soit leur plus haut total cette saison toute compétitions confondues.
Les 103 interceptions du GPSO 92 Issy face au PSG.
Les 103 interceptions du GPSO 92 Issy face au PSG.

Soyaux 0-2 OL : des hors-jeu en pagaille

L’autre locomotive du championnat a elle aussi mis du temps à faire le break hors de ses bases. Gênées par une équipe sojaldicienne positionnée en bloc médian-haut, les Lyonnaises ont su faire la différence sur les erreurs adverses. Mais la position haute des deux blocs a offert une situation rare en D1 : avec 9 hors-jeu signalés (5 pour l’OL, 4 pour Soyaux), c’est le deuxième plus haut total cette saison sur une rencontre. Seul le OL-PFC de la première journée avait en effet fait mieux jusqu’ici (10 hors-jeu sifflés).

L’attaque lyonnaise a en prime dû faire face au bon placement de la défense des locales sur ses frappes (6 tirs bloqués sur 17 subis, plus haut total de la J15) et à une importante activité défensive de celle-ci : avec 5,1 de PPDA** pour Soyaux, aucune équipe n’a autant cherché à gêner Lyon dans la construction cette saison toutes compétitions confondues.
Les 9 hors-jeu sifflés lors du Soyaux-OL (4 pour Soyaux et 5 pour l’OL).
Les 9 hors-jeu sifflés lors du Soyaux-OL (4 pour Soyaux et 5 pour l’OL).

Bordeaux 6-0 Le Havre : Maëlle Garbino a visé juste

Dans son duel face à la lanterne rouge de la D1 Arkema et malgré un mois d’arrêt, Bordeaux a continué son rythme effréné en 2021. Une large victoire et une domination nette sur le terrain et dans les chiffres : 13 occasions, 19 tirs dont 12 cadrés pour 3,3 xG et 6 buts.

Mais en plus de la meilleure buteuse du championnat Khadija Shaw, auteure d’un doublé, Maëlle Garbino s’est aussi invitée à la fête avec une efficacité redoutable : 3 occasions pour 3 tirs et 3 buts, tous dans la danger zone***. Un premier triplé pour elle sous les couleurs bordelaises après un doublé lors du match précédent face à Reims. Après deux saisons sans but avec Bordeaux, elle semble avoir définitivement pris son envol en signant pour le moment sa meilleure saison statistique dans l’élite.
Les 3 tirs de Maëlle Garbino face au Havre, qui ont tous trouvé le chemin des filets.
Les 3 tirs de Maëlle Garbino face au Havre, qui ont tous trouvé le chemin des filets.

Montpellier 1-1 Dijon : la Paillade en panne sèche

Si tout roule pour Bordeaux, le MHSC a lui vu ces dernières semaines le podium s’éloigner sérieusement. En concédant le nul face à Dijon, les Montpelliéraines ont enchaîné un sixième match sans succès toutes compétitions confondues. Une disette qu’elles n’avaient plus connu depuis près de 13 ans. En cas de non-succès face au Havre lors de la prochaine journée, ce serait même la première fois depuis l’absorption par le MHSC en 2001 que le club héraultais enchaînerait 6 rencontres sans le moindre succès en D1.

Et la prestation de ce dernier face aux Dijonnaises n’a pas de quoi rassurer : seulement 2 occasions obtenues, 4 tirs (dont 3 après l’heure de jeu) pour 2 cadrés et un xG de 0,35 (pires totaux sur les trois dernières saisons en dehors des duels face à l’OL) en plus d’une domination adverse dans les duels (48% remportés par le MHSC). Avec son précédent match face à Lyon, Montpellier vient de réaliser ses deux pires prestations offensives de la saison.
Les 4 tirs de Montpellier face à Dijon (Point = cadré / X = non-cadré ou contré).
Les 4 tirs de Montpellier face à Dijon (Point = cadré / X = non-cadré ou contré).

Paris FC 0-0 Guingamp : une bataille sans vainqueur

Le duel entre le PFC et l’EAG a lui confirmé sans surprise une tendance de la saison. Les deux équipes à avoir disputé le plus de duels en moyenne en D1 (184 pour le PFC, 178 pour l’EAG) ont offert le deuxième match le plus riche à ce niveau cette saison en D1 : 232 duels disputés en tout, avec un léger avantage pour les Parisiennes (52% remportés).

Au-dessus également offensivement (14 tirs dont 8 cadrés et 1,72 xG contre 3 tirs dont 2 cadrés et 0,31 xG), le Paris FC n’a toutefois pas réussi à faire la différence. De quoi prouver que son statut de deuxième équipe la moins efficace du championnat derrière Soyaux n’est lui non plus pas usurpé.
Les 232 duels disputés entre le Paris FC et Guingamp (en bleu ceux remportés par le PFC, en rouge ceux par l’EAG).
Les 232 duels disputés entre le Paris FC et Guingamp (en bleu ceux remportés par le PFC, en rouge ceux par l’EAG).

Fleury 91 1-2 Reims : l’étincelle Kessya Bussy

Enfin dans le dernier affrontement de cette 15e journée, le Stade de Reims, longtemps malmené par Fleury dans le premier acte, a pu compter sur son ailière pour se réveiller. Avec 5 occasions obtenues (plus haut total de la J15) pour 5 tirs dont 4 cadrés (record de la J15 également), Kessya Bussy a été un poison pour la défense floriacumoise.

Si elle n’a trouvé la faille qu’à une seule reprise sur cette rencontre, l’attaquante confirme qu’elle reste l’une des principales forces offensives des Rémoises cette saison dans l’élite avec 2 buts et 3 passes décisives en tout.
Les 5 occasions de Kessya Bussy face au FC Fleury 91 (Point = cadré / X = non-cadré ou contré).
Les 5 occasions de Kessya Bussy face au FC Fleury 91 (Point = cadré / X = non-cadré ou contré).

Toutes les statistiques de cet article sont fournies par notre partenaire InStat Football : https://instatsport.com

*xG : Expected Goals, soit le nombre de buts que l’équipe aurait dû marquer en fonction de la probabilité que ses tirs se transforment en buts (calculée grâce à divers facteurs).

**PPDA : Passes allowed Per Defensive Action, soit le nombre de passes autorisées par action défensive. Pour obtenir ce chiffre, on prend le nombre de passes réalisées par l’équipe qui attaque et on le divise par le nombre d’actions défensives adverses. C’est l’une des statistiques qui peut aider à quantifier le pressing adverse.

***Danger Zone : l’espace du terrain où sont inscrits la majorité des buts en football. Il est situé entre l’entrée de la surface de réparation et la cage et fait la largeur de la surface de but.


Dimanche 7 Mars 2021
Daniel Marques

Dans la même rubrique :