Footofeminin.fr : le football au féminin

#D1F - ALBI - PSG (1re journée) : une erreur administrative offre la victoire à ALBI par pénalité

Lors de la première journée de championnat, Sarah Palacin avait participé à la rencontre alors qu'elle n'avait pas été inscrite sur la feuille de match, mais une autre partenaire y figurait. La décision est tombée ce vendredi et voit le PSG sanctionné d'une défaite par pénalité au profit d'Albi.



Match à rejouer ou match perdu par pénalité, le PSG attendait de connaître depuis près de deux mois la décision sur la rencontre entre Albi et le PSG qui s'est déroulée lors de la première journée et qui avait vu le succès parisien (4-0). En cause, une erreur administrative sur la feuille de match où la Parisienne Sarah Palacin ne figurait pas sur la feuille de match alors qu'elle est entrée en jeu. A sa place, c'est Hawa Cissoko qui avait été inscrite sur le banc et alors qu'elle ne figurait en fait pas physiquement comme remplaçante.

Pour rappel, la Division 1 féminine utilise pour la troisième saison consécutive la feuille de match informatisée pour établir la feuille de match. Les clubs ne remplissent plus de manière manuscrite les joueuses mais les choisissent par des simples clics sur la tablette du match. C'est ainsi par manque de vigilance (?) que Cissoko s'est retrouvée inscrite à la place de Palacin sur le banc.

Les faits

Sur la feuille de match, il a été mentionné qu'il s'agissait d'un "problème technique" dans les observations d'après-match et que ce n'est qu'en observation d'après match qu'il a été mentionné pour l'équipe du PSG l'entrée de la joueuse n°9 (Mme PALACIN Sarah licence n°2378016746) à la 46eme minute de jeu à la place de la joueuse n°20 (Mme MORRONI Perle licence 2544189013). Il restait à éclaircir ce dossier. Une instruction avait été ouverte afin de disposer des éléments nécessaires à la prise d'une décision.

La Commission fédérale des Règlements et Contentieux devait examiner ce cas de figure pour savoir quelle issue donner au score de cette rencontre. Et plusieurs cas pouvaient se présenter suivant les éléments. Les deux capitaines avant le match ont signé et attesté la composition des joueuses. Dans ce cas, il a été considéré qu'il s'agissait avec l'entrée en jeu de Palacin de la participation d'une joueuse non inscrite sur la feuille de match.

La perte par pénalité

Une joueuse a donc effectivement pris part au jeu à l’occasion d’une rencontre sans avoir été préalablement inscrit sur la feuille de match, son équipe a contrevenu aux dispositions des Règlements Généraux de la F.F.F. relatives à la participation aux rencontres

Il a donc été retenu que :
- il ne saurait être admis que la participation de joueuse non-inscrite sur la feuille de match, y compris si celle-ci ne résulte que d’une négligence du club, n’emporte aucune conséquence sportive à son égard,
- le maintien d’un résultat acquis irrégulièrement par une équipe, à la suite d’une méconnaissance par le club de ses obligations réglementaires, ne saurait à l’évidence être entériné,
- le fait que les arbitres de la rencontre n’aient pas décelé, avant le début de la rencontre, qu’une joueuse s’apprêtait à y participer sans être inscrite sur la feuille de match n’est pas de nature à exonérer le club de son entière responsabilité dans le déroulement irrégulier de ladite rencontre, eu égard notamment à l’obligation faite aux capitaines, éventuellement assistées des dirigeants de leur club, de vérifier la liste et la numérotation des joueurs composant leur équipe,
- il convient de ne pas faire supporter aux arbitres une responsabilité qu’ils n’ont pas la capacité et les moyens matériels d’assumer, d’autant qu’une telle position risquerait de conduire à de nombreuses situations abusives,

La Commission des Règlements et Contentieux qui avait mis la décision en délibéré a communiqué sa décision aux clubs ce vendredi en donnant match perdu par pénalité au PSG pour en remporter la victoire à Albi. Le PSG voit les trois points de la victoire retirés ainsi qu'un point supplémentaire pour la sanction. Albi dans le même temps récupère les trois points de la victoire sur le score de 3-0.

Appel du PSG, Lair présente sa démission

Leader avant cette décision, le PSG a d'ores et déjà annoncé faire appel de cette décision. Avec cette sanction, le PSG glisse à la troisième place avec 26 points derrière Lyon et Montpellier qui ont 27 points. De son côté, Albi revient à deux points de Bordeaux avec deux matchs en moins. De quoi relancer la lutte en bas de tableau.

Suite à cette sanction, Patrice Lair a présenté sa démission à ses dirigeants quelques heures après avoir appris la sanction. Mais les dirigeants parisiens ne l'ont pas accepté et veulent conserver leur entraîneur. Lair a donc décidé de se donner un peu de réflexion avant de savoir s'il continue au club, ou arrête complètement son aventure parisienne.

Samedi 7 Janvier 2017
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :
#D1F - Le Mag n°8

#D1F - Le Mag n°8 - 03/11/2018