Footofeminin.fr : le football au féminin

#D1F - J11 : Un but suffit à l'OL pour s'échapper

Vainqueur sur la plus petite des marges, l'OL grâce à la seizième réalisation d'Ada Hegerberg, file vers un douzième titre avec cinq points d'avance à mi-saison.



Ada Hegerberg n'est pas la meilleure buteuse du championnat pour rien. Dans le choc entre le leader et son dauphin, elle a inscrit son 16e but personnel qui a permis à l'OL de s'imposer 1-0 et de terminer champion d'automne avec 11 victoires.

Une réalisation survenue dans le premier quart d'heure que les Lyonnaises avaient entamé en venant presser haut leurs adversaires. La défense parisienne proposée avec une ligne de cinq devant la gardienne chilienne Endler titularisée pour la deuxième fois suite à la blessure de Kiedrzynek. Erika venait compléter la ligne défensive axiale avec Berglund et Paredes. Mais cette densité défensive n'a pas suffi à contenir les assauts locaux. D'entrée Hegerberg s’infiltrait (1re) puis van de Sanden venait semer le doute (2e). Il fallait une intervention d'Erika sur une reprise de Bronze cinq minutes après pour éviter ce but (7e). La période de flottement se poursuivait et Diani s'arrachait pour contrer la reprise de Marozsan (8e).

Hegerberg trouve la faille

Les Lyonnaises étaient récompensées de cette entame sur un bon mouvement collectif. Dans l'axe, Kumagai lançait Majri à gauche. La latérale délivrait un centre qui passait devant le but pour finir couloir opposé sur Hamraoui. Cette dernière s'appuyait sur Bronze venue porter le surnombre et délivrer un centre pour le coup de tête d'Hegerberg plus prompte face à Paredes (1-0, 12').

Un avantage logique mais mesuré malgré tout pour l'entraîneur lyonnais Reynald Pedros qui regrettait que son équipe n'ait pas fait le break : "On aurait pu mener très rapidement 2-0. On aurait pu aussi concrétiser plus vite, marquer un peu plus tôt. Si on avait mis le deuxième, le match aurait été différent. On s'est un peu exposé face à cette équipe de Paris qui a de la qualité".

Surtout que Bouhaddi comme rarement cette saison allait devoir réaliser deux parades en première période. Une première fois en claquant un centre-tir de Lawrence (14e) puis en sortant une parade à bout portant après un gros travail de Lawrence, qui s'est déjouée de Bronze et Kumagai pour offrir un centre à Katoto achevée par une reprise du gauche (31e). Patrice Lair regrettait ce but concédé "bêtement" même s'il reconnaissait après le match : "l'OL aurait pu marquer avant".

Diani manque la balle d'égalisation

Les Lyonnaises un peu moins pressantes continuaient cependant à s'approcher du but d'Endler qui devait repousser une reprise du genou de Bronze sur un corner de Majri (26e) et bloquer en deux temps une frappe de Marozsan (32e). Juste avant le repos, Berglund évitait à un centre de Majri de trouver van de Sanden pour le 2-0 (40e).

Patrice Lair procédait à deux changements dès la pause et après les opportunités de Katoto en première période, Diani avait la plus belle occasion d'égaliser. Récupérant le ballon à plus de 30 m côté droit suite à une passe de Renard vers Majri, elle accélérait et venait placer une frappe du droit qui s'envolait au-delà de la lucarne de Bouhaddi (66e). En revenant à une défense à quatre avec l'entrée de Boquete, cela n'y changeait rien. Une certaine déception pour Patrice Lair : "Diani a manqué une occasion qu'il ne fallait pas louper" relativisant malgré tout le résultat final et une supériorité de l'OL dans son ensemble : "On n'a pas été ridicule. Les filles ont fait une bonne deuxième mi-temps. Ça montre que l'on a une équipe pour être deuxième". Car les Parisiennes veulent retrouver l'Europe.

L'OL en maîtrise

Ce à quoi Jean-Michel Aulas, le Président lyonnais, semble déjà penser comme il l'expliquait ce lundi soir évoquant déjà les rendez-vous de mars face à Barcelone : "Le PSG a su utiliser certaines de nos faiblesses ce soir. C'était un match costaud. Cela permet de bien s'échauffer pour la Ligue des Champions. On devra faire encore plus". Dans cette seconde période, les Lyonnaises auront été plus en maîtrise, sans concéder beaucoup d'occasions. Si Le Sommer tenta une frappe en angle fermé (62e), il aura fallu un show de Cascarino à droite en fin de match pour animer la fin de match (88e). Malgré quelques temps faibles moins bien gérés par l'OL, le PSG a montré ses limites offensives faisant dire à l'entraîneur parisien : "Il faut que le club soit capable d'injecter plus devant. J'espère que le club va faire les efforts" alors que Delie qui n'avait pas convaincu lors de ses dernières sorties n'était pas du voyage.

Pour la milieu de terrain parisienne, Geyoro, entrée à la pause, le bilan était mitigé : "On n'a pas été absente. On essayer de jouer. 1-0, c'est peu, mais c'est une victoire de l'OL. A nous de ne pas lâcher". Cependant avec ses cinq unités d'avance, les Lyonnaises de Reynald Pedros peuvent voir venir : "On est dans nos objectifs mais il y a encore du travail" avançait l'entraîneur de l'OL qui réalise pour l'instant le sans-faute avant un dernier match dimanche prochain face à Guingamp.

Championnat de France de Division 1 - 11e journée
Lundi 11 décembre 2017 - 21h00
OLYMPIQUE LYONNAIS - PARIS SAINT-GERMAIN : 1-0 (1-0)
Décines-Charpieu (Groupama Stadium)
Temps partiellement couvert (8°C) - Terrain souple
Spectateurs : 7 050
Arbitres : Florence Guillemin assistée de Solenne Bartnik et Manuela Nicolosi
But :
1-0 Ada HEGERBERG 12' (Majri délivre un centre de la gauche qui arrive sur Hamraoui au second poteau qui remet en retrait pour Bronze. Cette dernière centre à son tour pour la reprise de la tête plein axe à 8 m d'Hegerberg qui prend le dessus sur Paredes et place le ballon sur la gauche de la gardienne)

Avertissements : Hamraoui 16', Marozsan 37' pour Lyon ; Lawrence 44' pour le PSG

Lyon : 16-Sarah Bouhaddi ; 22-Lucia Bronze, 21-Kadeisha Buchanan, 3-Wendie Renard (cap.), 7-Amel Majri ; 11-Kheira Hamraoui (23-Camille Abily 68'), 5-Saki Kumagai, 10-Dzsenifer Marozsan ; 19-Shanice van de Sanden (20-Delphine Cascarino 83'), 14-Ada Hegerberg, 9-Eugénie Le Sommer. Entr.: Reynald Pedros
Non utilisées : 1-Pauline Peyraud-Magnin, 4-Selma Bacha, 29-Griedge Mbock Bathy Nka

PSG : 16-Christiane Endler Mutinelli ; 17-Eve Périsset, 15-Emma Berglund, 8-Erika Cristiano dos Santos (21-Veronica Boquete Giadans 75'), 14-Irene Paredes Hernandez, 12-Ashley Lawrence ; 28-Shirley Cruz Trana (7-Aminata Diallo 46'), 24-Formiga Miraildes Maciel Mota (cap.) ; 10-Jennifer Hermoso Fuentes (26-Onema Grace Geyoro 46') ; 11-Kadidiatou Diani, 9-Marie-Antoinette Katoto. Entr.: Patrice Lair
Non utilisées : 1-Katarzyna Kiedrzynek, 27-Melike Pekel

Mardi 12 Décembre 2017
Sebastien Duret


Dans la même rubrique :