Footofeminin.fr : le football au féminin

#D1F - J21 : l'OL champion pour la 13e fois, balade parisienne

Cette avant-dernière journée a scellé le destin du champion. Lyon a fait la différence en seconde période contre Dijon tandis que son dauphin a écrasé Bordeaux mais ne peut dépasser l'OL à une journée de la fin.



photo twitter OL
photo twitter OL
Le scénario était attendu avec le sacre lyonnais ce mercredi soir entre deux rencontres de Ligue des Champions. Les Lyonnaises l'ont fait mais ont dû accélérer en seconde période pour le concrétiser face à une équipe dijonnaise, assurée du maintien, mais accrocheuse. La première période voyait une alerte sur le but de Bouhaddi avec une frappe de Dali, bien servie par Thomas, qui terminait sur la barre (12e). Alignée en pointe dans une équipe remaniée sans Hegerberg et Cascarino sur le banc, Marozsan et Renard en tribune, l'Argentine Jaimes manquait une première reprise (16e). Remuante sur le côté, Majri après une talonnade de Le Sommer essayait d'inquiéter Mainguy (36e). La latérale gauche allait finalement débloquer la situation à la reprise en étant à l'affût pour reprendre une première action de Le Sommer repoussée par le poteau (48e). Pedros apportait de la fraîcheur : "On n'a pas su trouver le rythme en première mi-temps. Cela a été mieux en deuxième" pour le technicien qui faisait ensuite entrer Hegerberg, alors qu'Henry touchée à la cheville devait sortir prématurément. Le Sommer et Mbock coup sur coup scellaient le 13e titre lyonnais (0-3, 65') avant une dernière réalisation de Van de Sanden (0-4, 86').


"On laisse le foot parler"

La cause entendue, les Lyonnaises vont savourer ce soir avant de récupérer en vue du match retour contre Chelsea. Une victoire sur laquelle Reynald Pedros peut s'appuyer mentalement : "On s'était donné les moyens d'être champion ce soir après avoir battu le PSG. Je pense que dans la dynamique positive, c'était important de gagner et de ne pas attendre le match contre Metz pour être champion". La milieu lyonnaise Amandine Henry a fait les frais d'une semelle de Nakkach : "J'ai les crampons sur la cheville. J'espère que ça ira mieux demain" avant d'évoquer ce trophée : "Chaque saison, il est difficile de le gagner, mais c'est l'objectif principal. C'est l'aboutissement d'une saison"

Un treizième trophée qui confirme l'hégémonie lyonnais mais fruit aussi d'un travail pour le Président Jean-Michel Aulas : "Il faut se remettre en cause. On a beaucoup joué sur les qualités individuelle et humaine des joueuses. Elles sont insatisfaites à chaque fois en pensant que l'on peut encore faire mieux. Cela a été très dur. Même ce soir, à la mi-temps, dans une semaine capitale, on n'a pas joué à notre niveau. On avait un stress permanent, qui grandit chaque année. Chaque fois, il va falloir hausser le niveau de jeu, et l'investissement pour arriver à rester sur le trône". Le dernier mot revenant à Hegerberg dans cette course au(x) titre(s) : "La saison a été un peu plus dure, c'était un challenge, mais ça prouve qu'on est capable de gagner quand même. On a montré qu'il restait un grand écart entre le PSG et nous. On laisse le foot parler."

Katoto prend de l'avance

Katoto au centre, totalise désormais 22 buts (photo PSG)
Katoto au centre, totalise désormais 22 buts (photo PSG)
Après la victoire de Montpellier plus tôt dans la journée face au PFC, le PSG n'a pas fait dans le détail face à Bordeaux 6-2, une victoire acquise dès la première demi-heure de jeu (4-0). Marie-Antoinette Katoto a inscrit un triplé, Kadidiatou Diani un doublé.

Après des alertes dès les premières minutes de la rencontre, le PSG a rapidement ouvert le score puis fait le break coup sur coup grâce à Marie-Antoinette Katoto, avec le concours de la défense centrale bordelaise. Sur l'ouverture du score, elle interceptait une mauvaise passe en retrait de Kathellen pour Vanessa Gilles à l'entrée de la surface, puis s'en allait battre Erin Nayler pour la première fois de la soirée (11'). Dans la foulée, suite à une récupération haute de Diani dans les pieds de Gilles, elle frappait de 20 mètres du pied gauche, et offrait le break au PSG (12'). En difficulté, Bordeaux réagissait timidement avec une frappe de Claire Lavogez non cadrée (19').
Après Katoto, c'était au tour de Diani d'inscrire un doublé. Tout d'abord sur une frappe « aveugle » entre deux défenseures, qui prenait Nayler quelque peu à contre-pied (20'). Elle était ensuite à la conclusion d'une action collective autour de la surface bordelaise, décalée par Aminata Diallo. Depuis la droite de la surface, sa frappe croisée rebondissait sur le poteau et terminait sa course au fond des filets (28').
La fin de la première période offrait un léger changement de scénario dans ce match à sens unique, avec deux arrêts décisifs consécutifs de la part de Nayler, devant Katoto (39'), puis Nadia Nadim, dont elle déviait la frappe à bout portant sur sa barre (41'). Et, à deux minutes de la pause, Carol, servie par Solène Barbance, réduisait le score d'une belle frappe lucarne opposée (43'). Pas de quoi relancer le suspense cependant. Après quarante-cinq minutes de jeu, le PSG menait 4-1.

Quadruplé pour Katoto
Dès la reprise de la seconde période, Paris reprenait la direction des opérations, et il fallait une belle intervention de Nayler sur un coup franc de Eve Périsset (48'), qui avait une seconde opportunité quelques minutes plus tard sur un service de Katoto. Arrivée lancée, elle voyait sa frappe contrée par Sophie Istillart (54'). Alors que Lavogez voyait un coup franc retomber sur le dessus du filet de Katarzyna Kiedrzynek (57'), Perle Morroni manquait de s'inviter à la fête et voyait sa frappe être déviée et toucher le poteau (59'). Les efforts parisiens finissaient par payer, avec un service de Morroni qui trouvait la tête de Katoto pour le cinquième but parisien (62').
Alors que les deux équipes échangeaient des frappes non cadrées, Barbance ou Viviane Asseyi côté bordelais, Signe Bruun côté parisien, Bordeaux réduisait une nouvelle fois le score sur coup franc. Delphine Chatelin, du bout du pied, parvenait à trouver le fond des filets parisiens (83'). La rencontre se terminait avec un dernier but pour Katoto au bout du temps additionnel, pour achever la large victoire parisienne, obtenue sans aucune difficulté face à une équipe bordelaise bien décevante ce mercredi soir. Avec ce quadruplé, Katoto reprend la tête du classement des buteuses avec 22 buts au compteur.

Montpellier, troisième place en vue

photo footofeminin.fr
photo footofeminin.fr
Entre deux formations à la lutte pour la troisième place, le Paris FC et Montpellier se sont livrés une bataille qui a souri aux Montpelliéraines.
La rencontre voyait deux équipes se procurer tour à tour des oppprtunités au cours du premier acte mais sans réussite. Thiney répondait à Gauvin dans les premières minutes (7e) juste avant que Montpellier ne bénéficie d'un penalty pour une main de Cascarino. Cayman se chargeait de le frapper mais Pecharman repoussait sa tentative (9e). Du premier acte, il faudra aussi retenir la tentative de lob du droit de près de 30 m de Matéo. Inspirée mais repoussée par le poteau de Murphy pourtant battue (31e). Dans la foulée, un coup franc de Thiney venait passer tout près du montant sans être touché (32e).
En seconde période, Thiney se jouait de Romanelli et Dekker pour se retrouver face à Murphy qui s'imposait (57e). La réplique arrivait aussitôt. Jakobsson côté droit plaçait une frappe croisée sur le montant opposé de Pecharman (58e). Mais la Montpelliéraine allait avoir plus de réussite un quart d'heure après pour inscrire son cinquième but de la saison (0-1, 72'). La seule réalisation d'une rencontre où Mondésir trouva ensuite la barre sur un centre-tir (79e) tout comme le coup franc direct de Toletti dévié sur la barre (90e). Pour les Parisiennes, les offensives restèrent vaines et l'espoir d'une troisième place définitivement envolé.

Dijon - Lyon : 0-4 (0-0)
Dijon (Stade Gaston Gérard) - 4 164 spectateurs
Arbitre : Jennifer Maubacq
18h30 - Canal + Sport

0-1 Amel MAJRI 48' (Van de Sanden à droite centre pour Le Sommer au second poteau qui place une reprise repoussée par le poteau droit. Le ballon revient dans l'axe sur Majri qui conclut)
0-2 Eugénie LE SOMMER 62' (Frappe de 25 m du droit de Le Sommer qui va heurter le dessous de la barre de la lucarne droite)
0-3 Griedge MBOCK BATHY NKA 65' (Corner de Simon repris de la tête par Mbock qui place le ballon au premier poteau)
0-4 Shanice VAN DE SANDEN 86' (Cascarino à droite centre pour la reprise plein axe du droit à 5 m de Van de Sanden)

Avertissement : Nakkach 58'

Dijon : Mainguy ; Awona, Trevisan (cap.), Cuynet, Carage (Maetz 89') ; Declercq, Nakkach (Dali-Storti 77'), Bussaglia, Dali, Bouillot (Blais 74'), Thomas
Banc : Pinel (G), Maetz, Solanet, Dali-Storti, Blais

Lyon : Bouhaddi ; Mbock Bathy Nka, Buchanan, Kumagai, Simon ; Henry (Bacha 60'), Fishlock ; Van de Sanden, Le Sommer (Cascarino 67'), Majri ; Jaimes (Hegerberg 50')
Banc : Weiss, Bacha, Hegerberg, Cascarino, Malard

PSG - Bordeaux : 6-2 (4-1)
Paris (Stade Jean Bouin)
Arbitre : Elodie Coppola
18h30 - Foot+

1-0 Marie-Antoinette KATOTO 11' (Ballon dans l'axe de Sousa intercepté par Katoto qui élimine son adversaire et ouvre son pied droit à 10 m pour battre Nayler)
2-0 Marie-Antoinette KATOTO 12' (Ballon dans l'axe de Istillart récupéré par Katoto qui arme une frappe de 19 m du gauche sous la barre plein axe)
3-0 Kadidiatou DIANI 20' (Ballon renvoyé dans l'axe par Gilles sur Diani à 20 m qui place une frappe en pivot du droit sur la droite de Nayler)
4-0 Kadidiatou DIANI 28' (Action devant la surface avec Katoto en retrait sur Diallo qui glisse en une touche dans la profondeur vers Diani côté droit de la surface qui place une frappe croisée du droit de 10 m dans le petit filet opposé)
4-1 Carol RODRIGUES 43' (Barbance sert Carol Rodrigues qui se retrouve jusqu'à 18 m côté droit et place une frappe en pivot du droit)
5-1 Marie-Antoinette KATOTO 62' (Morroni délivre une passe en profondeur pour la reprise décroisée de la tête de 6 m de Katoto qui termine dans le petit filet gauche)
5-2 Delphine CHATELIN 82' (Coup franc de Lavogez à 22 m côté droit, le ballon est dévié à 3 m par l'intérieur du pied de Chatelin devant Kiedrzynek, le ballon rebondit sur le poteau droit avant d'entrer)
6-2 Marie-Antoinette KATOTO 90+5' (Diallo récupère à 30 m et décale sur Katoto à gauche qui enchaîne contrôle du gauche dans la surface et ouvre son pied droit à 10 m)

Avertissements : Dudek 84', Kiedrzynek 88' ; Barbance 13'

PSG : Kiedrzynek ; Périsset (Glas 76'), Paredes, Dudek, Morroni ; Diani, Diallo, Formiga (cap.) (Geyoro 76'), Baltimore (Bruun 67') ; Nadim, Katoto
Banc : Endler (G), Glas, Geyoro, Bruun, Wang

Bordeaux : Nayler ; Lardez, Kathellen Sousa, Gilles, Chatelin ; Barbance (Gathrat 86'), Istillart (cap.), Lavaud (Bornes 77') ; Lavogez; Asseyi, Carol Rodrigues (Karchouni 67')
Banc : Bruneau (G), Bornes, Karchouni, Gathrat, Garbino


Paris FC - Montpellier : 0-1 (0-0)
Paris (Stade Sébastien Charléty) - 3 417 spectateurs
Arbitre : Alexandra Collin
14h30 - Foot+

0-1 Sofia JAKOBSSON 72' (Servie à la limite du hors-jeu sur le côté droit, Jakobsson résiste à Cascarino et conclut d'une frappe croisée du droit)

NB. Main de Cascarino. Penalty de Cayman arrêté par Pecharman (9e)

Avertissements : Butel 90' ; Cayman 60'

Paris FC : Pecharman ; Soyer, De Almeida, Butel, Cascarino ; Bilbault, Vaysse (Ribeiro de Carvalho 86') ; Matéo, Thiney (cap.), Jean-François (Benoit 61') ; Sällström (Jaurena 61')
Banc : Benameur, Jaurena, Benoit, Ribeiro de Carvalho, Leroy

Montpellier : Murphy ; Romanelli (Mondésir 63'), Dekker, Lakrar, Karchaoui ; Torrent (cap.), Puntigam ; Jakobsson (Toletti 82'), Le Bihan, Cayman ; Gauvin
Banc : Esnault (G), Toletti, Torrecilla, Mondésir, Sembrant

Vendredi 26 Avril 2019
Charlotte Vincelot/Sébastien Duret


Dans la même rubrique :