Footofeminin.fr : le football au féminin

#D1F - J5 : Fins de matchs animées

Alors que seulement trois buts avaient été inscrits à la pause, finalement seize buts l'ont été lors de cette journée où les équipes lyonnaise, montpelliéraine, parisienne et lilloise se sont imposées.



(LYON - BORDEAUX : 2-0) Bordeaux a tenu le choc

Face à Bordeaux qui restait sur trois succès, Reynald Pedros avait malgré tout décidé de faire tourner une partie de son effectif entre les deux matchs européens. Mbock, Petit, Thomis, Hamraoui, Laurent et Cascarino débutaient ainsi la rencontre laissant Buchanan, Majri, van de Sanden (blessée), Kumagai, Le Sommer ou encore Abily, sur le banc ou au repos.

L'entame montrait des manques de repères et Bordeaux bien organisé répondait présent. Hamraoui changeait cependant la donne rapidement et déclenchant une frappe de 30 m qui allait se loger sous la barre de Nadal, titularisée dans le but bordelais (1-0, 10'). La situation évoluait, Bordeaux essayaient de sortir de son camp mais Lyon se montrait dangereux. Laurent qui reprenait de volée un centre de Bronze obligeait Nadal à une parade (22e) puis sur une reprise de la tête Hegerberg trouvait sur le poteau (27e). Quelques instants plus tard, pour sa première en D1 sous le maillot de l'OL, l'ancienne girondine Laurent, reprenait aux 5,5 m un centre de Thomis, dévié au passage par Hegerberg (2-0, 28'). L'essentiel était assuré pour les Lyonnaises qui voyaient cependant leur milieu de terrain Marozsan, sortir dès la demi-heure de jeu, victime d'une fracture de la pommette qui devrait l'éloigner un mois des terrains.
En seconde, si Bordeaux conservait son organisation, ne lâchant rien jusqu'au bout. Ce sont tout de même les Lyonnaises qui se procuraient les plus belles occasions. Nadal intervenait sur un ciseau de Petit (58e) puis sur une tête d'Hegerberg (80e) pour éviter une addition plus lourde. Reynald Pedros se montrait satisfait du résultat sur olweb : "On a joué contre une équipe qui a de la qualité, très regroupée et très agressive, même parfois à la limite. Ça nous a un peu perturbé dans les enchaînements mais il ne faut pas oublier qu'on avait joué dans la semaine et qu'on a fait tourner l'effectif. Celles qui sont rentrées avaient besoin de temps de jeu".

Lyon - Bordeaux : 2-0 (2-0) - 1 052 spectateurs
Décines-Charpieu (Stade Groupama Training Center)
Arbitre : Solen Dallongeville

2-0 Emelyne LAURENT 28' (Thomis remonte côté droit et délivre un centre dévié par Hegerberg, Laurent dévie à 5,5 m le ballon)
1-0 Kheira HAMRAOUI 10' (Frappe du droit de 30 m sous la barre)

Avertissement : Rodrigues 56'
Lyon : Bouhaddi ; Bronze, Renard (cap.), Mbock, Petit ; Thomis (Le Sommer 61'), Hamraoui, Marozsán (Kumagai 30') ; Laurent, Hegerberg, Cascarino (Majri 69')
Banc : Peyraud-Magnin, Kumagai, Majri, Le Sommer, Abily
Bordeaux : Nadal ; Lardez, Bornes (Lavaud 76'), Thibaud, Fahey, Istillart (cap.), Karchouni, Chatelin, Cambot (Rodrigues 54'), Barbance (Ouinekh 88'), Ali Nadjim
Banc : Pimentel, Ouinekh, Lavaud, Montegut, Rodrigues

(RODEZ - MONTPELLIER : 0-6) Montpellier s'est rassuré

Après la lourde défaite devant Lyon (0-5) et celle en Ligue des Champions (0-1), Montpellier devait retrouver la victoire et le chemin des filets pour le déplacement en Aveyron.
Malgré une très large domination en première période, le réalisme héraultais n'était pas au rendez-vous en première période. Les Montpelliéraines manquaient de précisions dans le dernier geste ou peinaient à s'approcher pour se retrouver en bonne position de frappes. Elles se heurtaient aussi à Garcia comme sur la frappe à ras de terre de Cayman au ras du poteau où elle se détendait (31e). La surprise aurait pu survenir lorsque Lemaitre devançait la sortie de Philippe d'un lob de la tête mais Uffren stoppait devant la ligne (41e). Rodez craquait sur une erreur de relance trois minutes plus tard avec Le Bihan à la conclusion d'une frappe croisée (0-1, 44'). Jean-Louis Saez décidait d'apporter du sang neuf avec deux changements à la pause et le retour de Jakobsson après neuf mois d'absence. Une retour remarqué et remarquable. A peine la pelouse foulée, elle trouvait la lucarne d'un missile (0-2, 50'). Son équipe libérée, elle lançait Blackstenius (0-3, 52'). Rodez fatiguait devant les attaques incessantes et un coup franc concédé à l'entrée de la surface était conclu par Toletti (0-4, 77'). Deux autres passes décisives de Jakobsson permettaient à Le Bihan et Gauvin de donner de l'ampleur à cette victoire avant de s'envoler pour la Russie.

Rodez - Montpellier : 0-6 (0-1) - 418 spectateurs
Rodez (Stade Paul Lignon)
Arbitre : Anaëlle Loidon

0-6 Valérie GAUVIN 83' (Centre venu de la droite de Jakobsson repris par Gauvin qui se jette)
0-5 Clarisse LE BIHAN 80' (Jakobsson récupère sur le côté, s'enfonce dans la surface et centre en retrait pour Le Bihan qui ajuste Garcia)
0-4 Sandie TOLETTI 77' (Coup franc direct plein axe à l'entrée de la surface placé sur la gauche de la gardienne)
0-3 Stina BLACKSTENIUS 52' (Sur un bon ballon en profondeur de Jakobsson, Blackstenius s'échappe avant de finir le travail d'une belle frappe croisée qui fait poteau rentrant)
0-2 Sofia JAKOBSSON 50' (Servie par Toletti, Jakobsson côté gauche dans la surface déclenche un missile qui termine sa course lucarne opposée)
0-1 Clarisse LE BIHAN 44' (Contre montpelliérain, centre depuis la gauche de Karchaoui, Hoarau rate son dégagement, Le Bihan reprend derrière d'une frappe croisée à ras de terre)

Rodez : Garcia ; Austry, Infante (Bonet 73'), Guitard (cap), Hoarau ; Saunier, Tyryshkina ; De Sousa (Da Costa 61'), Peruzzetto, Lemaitre (Noiran 49'), Cance
Banc : Niphon, Bonet, Banuta, Da Costa, Noiran
Montpellier : Philippe ; Romanelli, Agard, Sembrant (cap), Karchaoui ; Dekker, Uffren (Toletti 46') ; Cayman, Le Bihan, Thomas (Jakobsson 46') ; Blackstenius (Gauvin 59')
Banc : Gérard, Torrent, Toletti, Jakobsson, Gauvin

(PSG - ALBI : 1-0) Delie libère Paris

Delie marque l'unique but du PSG (photo PSG.fr)
Delie marque l'unique but du PSG (photo PSG.fr)
Le PSG a de nouveau montré des lacunes face à une équipe d'Albi accrocheuse et regroupée défensivement. Dans le but visiteur adverse, Lambert a fait le boulot sur les tentatives lointaines des Parisiennes ou sur des actions ayant un goût d'inachevé au regard du manque d'automatismes. Lambert intervenait parfaitement devant Pekel (18e, 21e), puis était supplée par son poteau sur une tête de Delie (22e) et sa barre avec cette fois-ci Diani dans le dernier geste (27e). L'inefficacité offensive, celle qui avait déjà fait défaut en ouverture face à Soyaux ressurgissait. Delie avait manqué plusieurs tentatives depuis le début de la rencontre mais lorsqu'elle se retrouvait en bonne position à la 55e, elle crucifiait Lambert (1-0). Le PSG devant mais pas à l'abri tentait encore avec Boquete (74e). Rouzies intervenait deux fois en fin de match pour éviter le second but. Paris s'impose mais Albi a eu le mérite de toujours s'accrocher.

PSG - Albi : 1-0 (0-0) - 500 spectateurs
Saint-Germain-en-Laye (Stade Georges Lefèvre)
Arbitre : Florence Guillemin

1-0 Marie-Laure DELIE 55' (Partie dans le dos de la défense, à la limite du hors-jeu, elle déclenche une frappe du droit en force de 11 m sous la barre)
Avertissement : Cazes 84'
PSG : Endler ; Périsset (Lawrence 46'), Georges, Erika, Boulleau ; Diallo (cap) (Formiga 63'), Geyoro, Boquete, Diani, Pekel (Baltimore 46'), Delie
Banc : Kiedrzynek, Lawrence, Baltimore, Berglund, Formiga
Albi : Lambert ; Belkhiter, Cazes, Rouzies (cap), Schlepp ; Pantelic (Benlazar 67'), Leuko, Bayo, Khoury (Roy-Petitclerc 41'), Cazeau, Mijatovic (Closset 59')
Banc : Massibot, Closset, Roy-Petitclerc, Benlazar, Manuel

(MARSEILLE - SOYAUX : 0-0) Marseille au ralenti

Avec la venue du troisième du championnat, Marseille qui n'a pas encore gagné, effectuait un test. Une rencontre qui aurait pu être aboutie si le chemin des filets avait été trouvé. C'est bien ce qui a manqué et manque à l'OM depuis le début de saison. Car ce dimanche, Soyaux a souffert, défendu mais n'a jamais rompu. Asseyi était en vue sur son côté droit et concluait par une frappe cadrée (22e). Munich devait ensuite sortir une double parade (30e) face à la pression adverse. Soyaux jouait en contre et Blais se heurtait au retour de Lakrar (38e). Juste avant le repos, Asseyi trouvait le poteau droit (45e). L'OM proche de marquer, comme à la reprise, lorsque sur un corner repris de la tête par Gadea, la défense repoussait juste devant la ligne (50e). Alidou d'Anjou, déjà auteure de deux buts cette saison, manquait le cadre face à Munich (65e). Asseyi sur une reprise n'était pas plus adroite (80e) et l'OM perdait là une belle occasion de lancer sa saison.

Marseille - Soyaux : 0-0 - 150 spectateurs
Marseille (Stade Roger Lebert)
Arbitre : Céline Bagrowski

Avertissements : Alidou d'Anjou 35', Dali-Storti 80' ; Boudaud 58', Blais 64', Deschamps 64'
Marseille : Richard ; Laplacette, Gadea, Lakrar, Soulard ; Pizzala (cap.), Dali-Storti ; Fridriksdottir (Caputo 66'), Asseyi, Ferral (Hamidou 57') ; Alidou D'Anjou (Lozé 79')
Banc : Lucidi, M'Bassidje, Hamidou, Lozé, Caputo
Soyaux : Munich ; Deschamps, Couturier, Verges, Boudaud ; Blais (Courel 90+2'), Tandia (cap.), Nakkach, Djebbar (Babinga 62'), Clérac (Dumont 76'), Bourgouin
Banc : Moinet, Dumont, Courel, Babinga, Rougé

(GUINGAMP - PARIS FC : 2-2) Guingamp renversant

Durand et Lorgeré se congratulent (photo footofeminin)
Durand et Lorgeré se congratulent (photo footofeminin)
C'est une fin de match à rebondissements qui s'est déroulée du côté de Fred Aubert. Alors que le Paris FC pensait tenir la victoire grâce au but de Catala (90+1e), les Guingampaises ont sorti cinq minutes suivantes détonantes. Le temps additionnel a débuté et le PFC menait 1-0. Un but inscrit par Bourdieu qui reprenait un centre fuyant de Matéo au second poteau en se jetant les pieds en avant (0-1, 67'). Thiney manquait le 2-0, et Le Garrec la balle d'égalisation (78e). Tout semblait alors possible jusqu'à la frappe puissante de Catala sous la barre (0-2, 90+1'). A ce moment-là, le Paris FC venait de se donner de l'air. Mais trois minutes plus tard, Le Garrec devançait Benameur (1-2, 90+4'). L'incroyable survenait sur un cafouillage dans la surface repris par Oparanozie au second poteau (2-2, 90+6'). Les Guingampaises exultaient, les Parisiennes venaient de se faire rejoindre. Mises en difficulté en première période par Guingamp, les joueuses du PFC avaient repris le dessus et Bourdieu toucha même la barre d'une frappe lourde (31e). La mainmise affichée au cours de la seconde période s'est effritée dans le temps additionnel pour laisser échapper deux points.

Guingamp - Paris FC : 2-2 (0-0) - 560 spectateurs
Saint-Brieuc (Stade Fred Aubert)
Arbitre : Solenne Bartnik

2-2 Désiré OPARANOZIE 90+6' (Centre depuis la gauche de Meffometou, Oparanozie surgit pour marquer du droit)
1-2 Léa LE GARREC 90+4' (Robert sert dans la profondeur Le Garrec qui devance Benameur)
0-2 Camille CATALA 90+1' (Passe de Declercq pour Catala à 13 m qui arme une frappe puissante du droit sous la barre)
0-1 Mathilde BOURDIEU 68' (Bourdieu se jette sur le ballon du pied gauche au second poteau à la suite d'un centre fuyant de Matéo venu de la droite)

Avertissements : De Almeida 36', Bourdieu 90+2', Thiney 90+6'
Guingamp : Durand ; Meffometou, Debever, Lorgeré, Morin (Drozo 70') ; Fleury (Fourré 60'), Pervier (cap.), Palis (Bueno 81'), Robert ; Le Garrec ; Oparanozie
Banc : Fauvel, Drozo, Fourre, Ollivier, Bueno
Paris FC : Benameur ; De Almeida (Vaysse 75'), Butel, Cascarino, Greboval ; Jaurena, Lahmari (Declercq 89') ; Makanza (Matéo 63'), Bourdieu, Catala ; Thiney (cap)
Banc : Deville, Matéo, Otaki, Declercq, Vaysse

(FLEURY - LILLE : 1-2) Lille au finish

Le duel des promus a souri aux Lilloises au terme d'une rencontre où les Essonniennes ont pourtant mené au score.
Les joueuses de Nicolas Carric avaient dominé la première période, plusieurs tentatives échouaient à côté du cadre de Launay, qui était aussi décisive (27e, 32e). La délivrance survenait à la reprise avec un centre de Rabanne, relâché par la gardienne lilloise et Amani au second poteau opportuniste (1-0, 46'). Cela ne suffisait pas à s'assurer la victoire car Demeyere entrée à la pause côté lillois se montrait comme un véritable poison à l'origine de l'égalisation avec un centre dévié par Bruère-Clément contre son camp sous la pression de Sarr (1-1, 52'). Demeyere trouvait quelques minutes plus la barre (55e). Fleury peinait de plus en plus et Clemaron avertie une seconde fois quittait ses partenaires à moins d'un quart d'heure de la fin. Le LOSC pressait de plus en plus et c'est Dafeur dans les ultimes secondes qui trouvait Coryn au second poteau. Sa reprise de la tête crucifiait Gignoux (1-2, 90+4'). Et de deux victoires pour Lille, Fleury va devoir encore patienter.

Fleury - Lille : 1-2 (0-0) - 300 spectateurs
Fleury-Mérogis (Stade Auguste Gentelet)
Arbitre : Elodie Coppola

1-2 Jana CORYN 90+4' (Centre de Dafeur depuis la gauche repris de la tête par Coryn au second poteau)
1-1 Charlotte BRUERE-CLEMENT 51' c.s.c. (Sur un centre de Demeyere de la gauche, Sarr pousse Bruère-Clement au but contre son camp)
1-0 Salma AMANI 46' (Centre enroulé de Rabanne de la droite repoussé par la gardienne dans les pieds d'Amani qui reprend)

Avertissements : Clemaron 68' et 77' ; Sarr 38', Paprzycki 43', Bultel 90+4'
Expulsion : Clémaron 77'
Fleury : Gignoux ; Coudon, Sissoko, Bruère-Clément, Butel ; Clemaron, Corboz ; Rabanne (cap), Amani (Chatelain 80'), Fernandes (Lebailly 80') ; Palacin (Traïkia 80')
Banc : Benoist, Traïkia, Lebailly, Chatelain, Multari
Lille : Launay ; Bouchenna (Mansuy 76'), Coutereels (cap.), Chapeh, Dafeur ; Paprzycki (Demeyere 46'), Lernon, Pasquereau (Bultel 64') ; Coryn, Sarr, Saïdi
Banc : Azem, Levacher, Demeyere, Bultel, Mansuy

Lundi 9 Octobre 2017
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :